Qatar prix vermeille (gr1)

Autres informations / 13.09.2010

Qatar prix vermeille (gr1)

MIDDAY : UNE TRÈS

BONNE GAGNANTE D'UN VERMEILLE TIMIDE

Cette année,

pas d'enquête ni de quolibets à l'arrivée du Qatar Prix Vermeille (Gr1). L'histoire

de dar re mi (Singspiel),

gagnante rétrogradée, ne s'est pas répétée dans une course parfaite

du point de vue du Code, mais qui

a laissé plus d'un doute sur la valeur de chacune des concurrentes, exceptée la gagnante, midday (Oasis Dream). Des

doutes, sariska (Pivotal) n’en

donnera plus, puisqu’après avoir

une nouvelle fois refusé de sortir de sa

stalle, son entourage a décidé d’arrêter les frais et de la rentrer au haras.

Disputé sur un "faux train", le Prix Vermeille 2010 en a frustré plus

d'un. Après avoir laissé travailler le leader, la Jdg rising star Plumania (Anabaa) n'a pas assuré beaucoup de train à la

course. Dans la descente, Olivier Peslier a accéléré, le peloton s'est étendu. Il a ensuite repris dans le

tournant pour souffler et

repartir  sous  le 

nez  de  ses 

rivales.  Dans  ce 

genre de course,

où des juments comme la  Jdg rising star sarafina (Refuse To Bend) "branche" dans la

fausse ligne droite parce qu'il n'y a pas assez de train, il est quasiment

impossible de les juger avec certitude. À trois semaines de l'"Arc",

trop de "si" entourent cette course et les doutes persistent. Mais

l'"Arc", la gagnante ne le courra pas car elle est désormais orientée

sur le Breeders'Cup Filly and Mare Turf (Gr1),

à Churchill Downs. « C'est son cinquième Gr1, elle est formidable, a déclaré

Henry Cecil, entraîneur de Midday.

Elle a battu un bon lot aujourd'hui. Elle a été un

peu paresseuse pour finir et elle aurait préféré qu'il y ait plus de rythme

évidemment, mais elle a bien gagné. » Midday a battu Plumania d'une petite longueur, mais elle contrôlait vraiment la

lutte finale. Dernièrement, elle avait très bien gagné les Yorkshire Oaks (Gr1)

et c'est assurément une très grande jument par le talent. Physiquement, c'est une femelle athlétique, pas très grande,

mais vraiment très belle.

DÉTENDUE, PLUMANIA

PREND DE L'AMPLEUR

Cette année, à 4ans, Plumania montre un autre visage.

Elle a toujours été bonne, mais elle peut enfin montrer tout son potentiel.

Elle a remporté le Grand Prix de Saint-Cloud (Gr1) et ce dimanche, elle a pris

la deuxième place en résistant au retour de Sarafina. Pierre-Yves Bureau,

manager des effectifs  des

Wertheimer,  nous a confié   : « Elle devenue plus détendue en course

donc elle n'a plus besoin d'attendre loin de la tête. Maintenant, en étant

montée plus près dans le parcours, elle peut montrer tout son potentiel

d'autant plus qu'elle est très courageuse. Elle court très bien aujourd'hui, en

étant seulement battue par une championne. Si tout va bien d'ici là, elle

courra l'"Arc" et peut-être qu'elle ira disputer une Breeders' Cup

ensuite. »

SARAFINA REFAIT

BEAUCOUP DE TERRAIN, MAIS…

… Mais ils n'ont pas été vite pour finir.

Midday a parcouru les derniers deux cents mètres en 12''30, le plus mauvais

chronomètre des trois préparatoires à l"Arc" de ce dimanche. Dans le

"Niel", ils ont bouclé les derniers deux cents mètres en 11''90 et

dans le "Foy" en 11''70…comme dans l'épreuve de fond, le Qatar Prix

Gladiateur (Gr3) disputé en fin de journée. Donc si Sarafina a bien été celle

qui a refait le plus de terrain pour finir après avoir subi une course sans train,

il n'en reste pas moins qu'elle a rattrapé des pouliches qui n'allaient pas

très vite. L'impression visuelle n'était alors que plus saisissante. Alain de

Royer Dupré, son entraîneur, nous

disait après course : « Nous sommes satisfaits de sa rentrée. D'autant plus

qu'elle a enclenché dans la fausse ligne droite

et elle paye ces efforts

à la fin. Il fallait

qu'elle fasse cette rentrée pour tout remettre en ordre en vue de l'"Arc", qui reste son objectif à moins

que le terrain ne soit défoncé-lourd. Elle a quelques

kilos de marge et elle a

montré un gros passage. » Son

Altesse Aga Khan a pour sa part expliqué que la pouliche n'avait pas eu le

meilleur des parcours et qu'elle avait

pris son mors dans la fausse ligne droite. C'est vrai que la pouliche n'était

pas dans des conditions optimales pour l'emporter et finalement elle n'a

terminé qu'à une courte tête de son leader,

Ashiyla (Rock Of Gibraltar), quatrième. Cette dernière a confirmé sa

tenue et surtout elle n'a pas été ennuyée par le train peu soutenu ! Elle a

pris son  role à cœur, est partie en tête, trois longueurs devant Plumania et Olivier Peslier qui

emmenaient le peloton.

DEUX "AGA

KHAN" DANS L'"ARC"

À chaud, son Altesse Aga Khan a confirmé que

Sarafina et Behkabad (Cape Cross), gagnant du Prix Niel quelques minutes plus

tard, couraient tous les deux le Prix de l'Arc de Triomphe. La casaque a

d'autres partantes dans l'"Opéra" (Gr1) et Sarafina devrait donc

tenter l'aventure contre les mâles après avoir affronté ses aînées ce dimanche.

 

SARAH LYNX, TOUT

PRÈS

Comme dans le "Minerve" (Gr3),

sarah lynx (Montjeu) a laissé une belle impression en prenant la cinquième

place, à une tête de la troisième, Sarafina. Après avoir patienté, elle a été

la seule avec Sarafina à revenir de l'arrière-garde. Pourtant, cette

pensionnaire de John Hammond n'avait couru que trois fois en débutant au mois

de juin de ses 3ans et dans des lots qui  

n'ont

pas grand-chose à voir avec le lot du

"Vermeille". John Hammond nous a déclaré : «On est ravis, c'est la

pouliche la plus inexpérimentée du lot et elle a très bien couru. C'est juste

un peu frustrant de finir si près à la cinquième place, mais c'était un lot

très relevé avec de vrais juments de Gr1. Sarah Lynx est une pouliche faite

pour 2.400m, on n'a pas encore d'idées précises sur la suite de sa carrière, il

faut en discuter avec ses propriétaires, mais le Prix Fille de l'Air (Gr3) ou

le Prix de Flore (Gr3) sur 2.100m en terrain lourd peuvent lui convenir.”

MIDDAY, AVEC DEUX ÉTALONS DE VITESSE

Elevée

à Juddmonte Farms, Midday est une fille du rapide oasis dream (Green Desert) et

d'une mère par kingmambo. C'est donc avec deux étalons de vitesse que Midday

est née. Mais elle a pris la tenue de sa mère, nommée midsummer. Cette dernière

a pour meilleure perfor- mance une deuxième place de Listed sur 2.200m. Sur

trois produits en âge de courir, Midday est pour l'instant et de loin la

meilleure. Cette année, Midsummer a donné une fille de Pivotal après avoir

donné un yearling par Oasis Dream, qui est déjà le père de Midday. La deuxième

mère, modena (Roberto) est pour sa part une très bonne poulinière. Elle a donné

reams of verse (Nureyev), top 2ans femelle en Angleterre en 1996, puis lauréate

des Oaks d'Epsom (Gr1) et des Fillies' Mile Stakes (Gr1). Modena a également

donné naissance à manifest (Rainbow Quest), gagnant du Yorkshire Cup (Gr2),

elmaamul (Diesis), top 3ans chez les mâles en Irlande en 1990, gagnant des

Phoenix Champion Stakes (Gr1) et des Eclipse Stakes (Gr1). Au total, Modena a

donné cinq gagnants de Stakes. Midday fait partie de la famille de Zafonic et

Zamindar.