Dream peace, le "papier" de la course

Autres informations / 26.10.2010

Dream peace, le "papier" de la course

NANTES, Mardi

Souvent révélateur de talents, le Prix des Sablonnets (L) n’a cette année réuni que des pouliches, lui qui est également ouvert aux mâles. Parmi elles, une candidature attire l’attention. Il s’agit de celle de Dream Peace (Dansili), qui a changé de casaque lors de la vente de l’"Arc" pour 250.000€. Discrète lors de ses deux premières sorties, Dream Peace a surpris à la troisième, s’imposant de bout en bout sur la P.S.F. à la cote de 64/1. Elle a confirmé ensuite, en prenant la troisième place du Critérium de l’Ouest (L), derrière deux pouliches qui ont répété. Pour ne rien gâcher, Dream Peace est bien née puisqu’elle est une fille de Truly a Dream (Darshaan), gagnante des E.P. Taylor Stakes (Gr2 à l’époque) et du Prix de Royaumont (Gr3). Dans ce lot, Dream Peace est la seule à avoir fait ses preuves au niveau Listed.

 

Henri-Alex Pantall doublement représenté

Plusieurs fois au palmarès de cette Listed, Henri-Alex Pantall a délégué deux de ses représentantes. Il aura Rosehill Dew (Danehill Dancer), qui avait fait sensation en s’imposant à Deauville pour ses débuts dans le Prix de la Reboursière (F). Elle a confirmé ensuite en prenant la deuxième place du Prix Esmeralda (B) devant Victorinna (Gentlewave), qui a gagné le Prix de la Cité (B) dimanche à Longchamp. Etive (Elusive Quality) a ouvert son palmarès pour sa deuxième sortie dans le Prix de Nortsur-Erdre (D), qui est la préparatoire à ce Prix des Sablonnets (L). Elle possède donc l’aptitude au parcours, comme sa mère, Firth of Lorne (Danehill), lauréate de ce Prix des Sablonnets en 2001.

 

De bonnes "lignes" pour Private Eye

Présentée par Éric Libaud, Private Eye (American Post) possède des "lignes" intéressantes. Pour sa deuxième sortie, elle a gagné son maiden à Saint-Malo, puis elle a pris une bonne deuxième place dans le Prix Yves Lalleman (D) à Craon. Elle y était devancée par Darling Story (Nombre Premier) – une pouliche de Jean-Claude Rouget qui avait ouvert son palmarès à Clairefontaine – et battait Katmandoune (Country Reel), lauréate jeudi du Prix de la Falaise, premier handicap pour 2ans de l’année, en valeur 37,5.