Prix brantôme (d)

Autres informations / 20.10.2010

Prix brantôme (d)

RESULTATS

ANGERS, MARDI

LES PROGRÈS DE JILOKA AVENUE

Facile lauréate d’un maiden "G" à Granville,

quatrième d’une "F" moyenne à Craon et décevante huitième dans une

"D" à Lyon-La-Soie, Jiloka

Avenue (Daltabad) ne détenait pas la toute première chance du Prix

Brantôme (D), préparatoire au Prix Kerautem (B). Pourtant, la pensionnaire

d’Henri-Alex Pantall a remporté cette épreuve de la tête et des épaules,

accélérant dès la sortie du tournant final pour contenir courageusement

l’attaque de Gorgeous Sixty (Touch

of the Blues), qui venait de prendre la deuxième place du Prix de la Masselière

(B) dans un lot beaucoup plus relevé. La partenaire de Fabrice Véron a donc

affiché de nets progrès en étant rallongée sur 2.000m. Des progrès qu’elle

devra confirmer dans le "Kerautem". Ajoutons qu’une nouvelle fois,

Henri-Alex Pantall reste maître dans une course qu’il a souvent enlevée par le

passé. Favorite, Gorgeous Sixty s’est rapprochée au début de la ligne d’en face

et n’a jamais relâché son effort dans la ligne droite, mais a dû se contenter

du premier accessit.

UNE SOUCHE DES

"AIGLES"

Élevée par J.-P. Chaze et L. Orillard, Jiloka Avenue

provient d’une souche exploitée par Yvon Lelimouzin et son cousin Benoît

Descamps. Mère de Jiloka Avenue, Glinka

des Aigles (Diamond Prospect) a gagné une seule course, un petit

handicap à Compiègne. Elle a cependant terminé douze fois "dans

l’argent" en vingt-sept sorties, victoire comprise. Outre Jiloka Avenue,

Glinka des Aigles a produit un autre vainqueur, Glaiko Avenus, le propre frère de "Jiloka", qui a

commencé sa carrière par trois succès, dont le Prix de la Chézine (B), et qui

s’annonçait comme un sérieux candidat au Derby de l’Ouest (L), dans lequel il a

déçu. Deuxième mère de Jiloka Avenue, Favarella (Brigadier Gérard) a donné cinq

lauréats pour huit produits répertoriés.