Prix casimir delamarre (l)

Autres informations / 25.10.2010

Prix casimir delamarre (l)

DIMANCHE, LONGCHAMP

ASHIYLA, EN TOUTE LOGIQUE

Quatrième du Qatar Prix Vermeille (Gr1) alors qu’elle était dévouée à la

cause de la JDG?Rising Star Sarafina (Refuse to Bend), Ashiyla (Rock of Gibraltar)

avait,   bien évidemment, le niveau d’une

Listed. Très attendue à ce niveau le 29 septembre à Maisons-Laffitte, elle

avait été battue – deuxième – en raison d’une distance trop longue, avait

analysé son entraîneur. Dimanche, elle revenait de 2.400m à 1.800m et n’a pas

manqué sa cible, s’imposant avec de la marge, de bout en bout. « C’est une

pouliche très sérieuse, déclarait Alain de Royer Dupré, entraîneur d’Ashiyla.

Elle était un peu tardive, car née tard. Elle est assez grande, alors elle a

mis du temps pour arriver à maturité. On a pu voir que la distance de 2.400m

est trop longue pour elle. C’est plutôt une jument de 2.000m. Ici, elle a pu

gagner sur 1.800m, car nous sommes sur la moyenne piste et les chevaux qui vont

devant sont avanta- gés. Elle devrait rester à l’entraînement à 4ans et on peut

penser à lui faire courir des épreuves comme le Prix Allez France. »

JARDAA CRÉÉ UNE PETITE SURPRISE

Les Listeds pour pouliches à la fin de la saison réunissent souvent

d’anciennes aspirantes au niveau classique. Et, souvent, elles jouent les

premiers rôles dans ces confrontations. Ce ne fût pas le cas ici avec Jardaa

(Pivotal), gagnante d’un gros handicap cet été, mais qui restait sur un échec à

noter qu’elle a pu cette fois bénéficier d’un parcours cache – Ashiyla allant

tête et corde – alors que dans les gros handicaps, elle avait l’habitude

d’aller devant. Aspirée dans le sillage de la future lauréate, elle a pu ainsi

prendre une très bonne deuxième place.

KARTICA EN PROGRESSION

Quatrième au printemps du Prix de Sandringham (Gr2), kartica (Rainbow

Quest) cherche toujours sa victoire de Listed ou de Groupe. Après une rentrée

assez encourageante le 13 octobre à Maisons-Laffitte, elle a pris une bonne

troisième place dimanche. Rencontrés après la course, Philippe Demercastel et

Paul Nataf analysaient ainsi son comportement : « C’est bien, ce qu’elle fait.

Sur ce terrain, elle a un peu pioché au moment où il a fallu démarrer. Sans

cela, elle aurait peut-être pu être deuxième. Il est possible qu’elle reste à

l’entraînement l’an prochain. Également, elle pourrait de nouveau courir

cette  saison  dans un Groupe à Rome. »

LA NIÈCE D’ASHKALANI

Élevée par l’Aga Khan, Ashiyla est le quatrième produit d'Asharna

(Darshaan), qui a remporté le Prix du Louvre (F) en débutant en compétition à

Longchamp, avant de se classer cinquième au niveau Listed. Ashiyla est la sœur

d'Ashkazar (Sadler’s Wells), qui s’est imposé à 3ans dans le Prix Comrade (B) à

Saint-Cloud avant de prendre la deuxième place du Prix de l’Avre (L) sur 2.400m

à Longchamp et la cinquième place du Grand Prix de Paris (Gr1) de Zambezi Sun

(Dansili). Vendu à un propriétaire anglais, Ashkazar est devenu un bon cheval

d’obstacle sous la férule de David Pipe et a notamment remporté un Gr2 à

Wincanton. La deuxième mère d’Ashiyla, Ashtarka (Dalsaan), est à l’origine du

champion Ashkalani (Soviet Star), lauréat de la Poule d’Essai des Poulains, du

Prix du Moulin de Longchamp et deuxième des St James’s Palace Stakes (Grs1).