Prix charles laffitte (l)

Autres informations / 02.10.2010

Prix charles laffitte (l)

RESULTATS

SAINT-CLOUD, VENDREDI

UNE PREMIÈRE LISTED POUR BAAHAMA FACE À UNE LOUVE

RARE RETROUVÉE

La JDG Rising star Baahama (Anabaa) était passée

proche d’un succès de Groupe à 2ans lorsqu’elle avait conclu deuxième du Prix

d’Aumale (Gr3). Depuis, elle n’avait pas encore réussi à s’imposer au niveau

des Groupes et des Listeds. C’est chose faite depuis ce vendredi puisque

Baahama a remporté le Prix Charles 

Laffitte (L). Elle est venue à bout d’une autre JDG Rising star, Louve

Rare (Rock of Gibraltar), qui n’effectuait pour sa part que sa deuxième course

de l’année, après une longue absence. Après avoir évolué dans le sillage de sa

future dauphine, Baahama a mis du temps à s’équilibrer avant d’entamer un bel

effort pour venir la battre dans les cinquante derniers mètres. La pouliche des

Wertheimer & Frère est à son affaire de 2.000 à 2.400m et fait toutes ses courses,

en bon terrain comme en terrain très souple. Elle doit encore avoir une marge

de progression pour viser un Gr3. Effacée pour sa réapparition en piste cette

année, Louve Rare passait au second plan avant le départ et elle était

d'ailleurs proposée à 12/1. Pourtant, après avoir attendu à l’arrière-garde,

comme lors de ses premiers pas victorieux, elle a fourni une probante fin de

course, faisant longtemps illusion pour la victoire. Louve Rare est donc en net

regain de forme, après avoir mis du temps à retrouver un bon niveau. « C’est

bien, ce qu’elle fait aujourd’hui, nous a déclaré Élie Lellouche, son

entraîneur. Je pense que si elle avait été à la place de Baahama durant le

parcours, elle aurait pu gagner. C’était sa première course corde à gauche. Nous

allons voir pour la suite. Désormais, elle est placée de Listed. »

UN EXCELLENT TREMPLIN POUR LES PRIX DE FLORE ET

FILLE DE L’AIR

Il reste deux Grs3 "accessibles" pour les

pouliches de 3ans, hormis les Groupes du week-end de l’“Arc” : les Prix de

Flore et Fille de l’Air. Le premier se dispute sur un parcours similaire à ce

Prix Charles Laffitte (L) alors que le second a lieu à Toulouse. Quelques-unes

des protagonistes de la Listed clodoaldienne pourraient courir l’une de ces

deux courses, avec des premières chances.

VALASYRA ÉGALE À ELLE-MÊME

Attentiste dans la seconde moitié du peloton,

Valasyra (Sinndar) a mis du temps à revenir sur les leaders dans la ligne

droite. Mais, courageusement, la pensionnaire d’Alain de Royer Dupré est revenue

pour accrocher la troisième place. Comme à son habitude, elle a donc donné son

maximum. « C’est une pouliche formidable qui est très honnête nous a confié

l’entraîneur cantilien. Mais aujourd’hui, elle n’avait pas la même action dans

ce terrain-là. » Les tâches vont donc certainement se compliquer pour Valasyra

qui va trouver des terrains de plus en plus en lourds.

On reparle de Goldikova

Goldikova n’en finit plus de faire l’actualité.

Baahama, qui appartient à sa famille, a signé un probant succès en débutant.

Cette dernière est une fille d’Anabaa (Danzig)et une arrière-petite-fille de

Gold River (Riverman), comme la pensionnaire de Freddy Head. Le croisement est

donc assez similaire,  mais   la 

difference dans leur pedigree se situe au niveau de leur deuxième mère.

Celle de Goldikova se nomme Rivière d’Or (Lyphard) et celle de Baahama, Rivière

d’Argent (Nijinsky). Nous sommes là dans l’une des plus belles familles

Wertheimer. Gold River avait remporté les Prix de l’Arc de Triomphe et du

Cadran (Grs1) 1981. Elle a notamment donné l’étalon Goldneyev (Nureyev). Parmi

ses quatre produits, trois sont black type, sauf  Rivière, 

d’Argent, deuxième mère de Baahama. silver Rain (Rainbow Quest), mère de

Baahama, avait gagné le Prix Joubert (L) sur 2.400m. Elle a eu quatre produits

et les deux premiers sont gagnants. Outre Baahama, Dasani (Dansili) a remporté

sa course.