Prix coaraze (b)

Autres informations / 09.10.2010

Prix coaraze (b)

RESULTATS

MAISONS-LAFFITTE, SAMEDI

DÉBARRASSÉ DE FRENCH NAVY, SALTO OUVRE SON PALMARÈS

Après avoir subi à

deux reprises la loi de la JDG?Rising

Star French Navy (Shamardal),

vainqueur du Prix des Chênes (Gr3), Salto

(Pivotal) trouvait l’occasion d’ouvrir son palmarès dans le Prix Coaraze

(B). Débarrassé du protégé d’André Fabre, il a gagné avec brio sans recevoir un

coup de cravache. « Il méritait de gagner, nous a déclaré son entraîneur Freddy

Head. Je suis très satisfait, d’autant qu’il a bien accéléré. Il a de la qualité

et nous allons voir comment il récupère pour décider de sa prochaine sortie. Ce

n’est pas impossible que l’on essaye de prendre notre revanche  sur French Navy [candidat au Critérium

International, Gr1, 31/10, ndlr], mais tout dépendra du poulain. Il fait partie

de mes meilleurs 2ans. » Monté en position d’attente, Salto est venu librement

le long de la corde, et son pilote, Olivier Peslier, a attendu les deux cents

derniers mètres pour le lancer franchement. Salto a alors pris sûrement le

meilleur, effectuant un bon travail pour finir. Mission accomplie pour le

poulain des Wertheimer & Frère, qui a gagné sa première course, avant la

fin de son année de 2ans, ce qui est important dans son apprentissage.

SALTO PREND LA SUCCESSION DE REWILDING ET WAJIR

  L’an passé, c’est l’ex-protégé d’André Fabre Rewilding (Tiger Hill) qui avait

remporté ce Prix Coaraze qui est une bonne "B". Le poulain de Godolphin

a ensuite terminé troisième du Derby d’Epsom (Gr1), avant de gagner les Great

Voltigeur Stakes (Gr2) pour Mahmood Al Zarooni, son nouvel entraîneur. En 2008,

le bon Wajir (Danehill Dancer), gagnant des Prix Hocquart (Gr2) et de Lutèce

(Gr3), avait faite sienne cette course à conditions. Salto a donc pris la

succession de stakes performers qui ont brillé sur les longues distances. Et,

comme eux, il semble avoir de la tenue et de la classe.

VENOMOUS POURRAIT ÊTRE REVU SUR PLUS COURT

Bon gagnant du Prix

de Montaigu (F), Venomous (Red

Ransom) est sans doute meilleur en attendant, mais il a été contraint d’aller

de l’avant et, tout en se défendant courageusement, il a dû céder la deuxième

place à Victorian Number (Numerous)

en fin de parcours. « Il court bien, mais il n’était pas évident d’attendre

aujourd’hui, puisque tous les poulains qui pouvaient aller devant ont

finalement repris, nous a confié son entraîneur Tony Clout. Nous allons voir,

mais il est possible qu’il soit raccourci. »

LA GENÈSE DE SALTO

Pierre-Yves Bureau,

responsable des effectifs Wertheimer & Frère, nous a expliqué, au sujet du

pedigree de Salto : « Danzigaway (Danehill)

était une petite pouliche et on voulait lui ramener un peu plus de modèle, donc

nous avons choisi Pivotal comme

étalon. Mais nous n’avons rien inventé, puisque l’on sait que le sang de

Pivotal fonctionne bien avec Danehill.

» Salto est en effet issu du croisement qui a donné le bon Buzzword, vainqueur du derby alle-

mand (Gr1), Saoire, gagnante des

Irish 1.000 Guinées, (Gr1) et la  JDG?Rising Star Siyouni, vainqueur du

Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1). Mère de Salto, Danzigaway a remporté les Prix

Perth (Gr3) et Coronation (L) mais a également conclu deuxième du Prix de

Cabourg (Gr3). Elle a aussi terminé deux fois quatrième du Prix de la Foret

(Gr1). Elle a donné Silent Name (Silent Sunday), double gagnant de Gr2 aux

Etats-Unis, et quatrième lui aussi de "la Forêt", et Madaway

(Machiavellian), quatrième du Prix Saint-Alary (Gr1). Blushing Away (Blushing Groom) est la deuxième mère de Salto. Elle

est la génitrice de Gold Away (Goldneyev),

quadruple lauréat de Groupe – dont le Prix du Muguet (Gr2) – et multiple placé

de Grs1, qui est devenu un grand étalon, mais aussi de Blushing Gleam (Caerleon), lauréate du Prix du Calvados (Gr3) et

cinquième du Prix Marcel Boussac (Gr1).

 

 

 

 

 

 


 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.