Prix de la cite (b)

Autres informations / 25.10.2010

Prix de la cite (b)

DIMANCHE, LONGCHAMP

VICTORINNA FAIT JOUER L’EXPÉRIENCE

Au départ du Prix de la Cité (B), Victorinna (Gentlewave) comptait déjà

deux expériences à ce niveau pour ses deux seules sorties. À chaque fois, elle

avait été "dans le coup", mais pour sa dernière sortie, à Saint-Cloud,

elle avait été prise de vitesse. Cette fois, ce ne fut pas le cas puisque son

jockey, Olivier Peslier, est venu l’installer en tête derrière le petit bois et

Victorinna n’a jamais molli. Accélérant en progression, Victorinna a ajouté la

manière à son succès, prenant le champ sur ses rivales au bon moment. Revenue

très fort après avoir eu du mal à se dégager, Creyente (Delfos) n’a pu que

venir s’assurer la deuxième place. Elle permet, à l’arrivée de cette

"B", un jumelé "Marinopoulos" en quelque sorte, puisque

Victorinna porte la casaque de ce propriétaire que portait également pendant sa

carrière de course Delfos, père de Creyente.

VICTORINNA À CONTRE-COURANT

Interrogé avant la course, Carlos Laffon-Parias n’était pas très

"chaud", car, expliquait-il, la forme était plutôt absente de son

écurie ces temps-ci. Finalement, Victorinna n’a pas imité ses compagnes de

boxes et elle faisait dire à son entraîneur après la course : « Ce n’est pas la

grande forme en ce moment dans l’écurie, alors je n’étais pas d’un optimisme

débordant. Mais Victorinna avait toujours bien couru  depuis 

ses débuts et elle ne fait que progresser. En dernier lieu, sur 1.600m,

elle a tout le temps été débordée. Olivier a pris la bonne initiative

aujourd’hui en allant devant.

LA PREMIÈRE GAGNANTE DE GENTLEWAVE EN FRANCE

Étalon au Haras du Thenney, Gentlewave compte déjà dans sa première

production – qui a 2ans – un gagnant de Listed à l’étranger. Pour l’instant,

aucun de ses produits ne s’était imposé en France. C’est désormais chose faite

grâce à Victorinna.

CREYENTE CONFIRME

Lauréate par huit longueurs du Prix Horse Racing Abroad, gros

"réclamer"  pour  2ans 

couru  lors  du 

week-end de l’ “Arc”, Creyente a changé d’entourage, rejoignant les

boxes de Stéphane Wattel. Précoce – elle a couru dans les premiers

"réclamer" du Sud-Ouest sur 900m –, elle progresse encore. Plus

heureuse, elle aurait certainement donné chaud à Victorinna et son prochain

essai à ce niveau pourrait être le bon. Toutefois, il lui faudra plus de

réussite, car elle a besoin d’être cachée dans un parcours. Dimanche, elle

devance Nonsuch Way (Verglas), que son entraîneur, Fabrice Vermeulen, pense

raccourcir à l’avenir.

LA FAMILLE DE RUWI

Mère de Victorinna, Marcela Howard (Fasliyev) compte une victoire en

Italie et Victorinna est son deuxième produit. Génitrice de Marcela Howard,        Palombella (Groom Dancer) compte trois

victoires et est la mère d’Orso (Highest Honor), gagnant du Grand Handicap de

Deauville (L). Elle a également produit Ma Paloma (Highest Honor), qui est

devenue la mère de Ruwi, gagnant du Prix Noailles (Gr2).  Cette 

famille  se rattache, par

Djallybrook, troisième mère de Victorinna, à celles de Lit de Justice – gagnant

du Breeders’ Cup Sprint

  • (Gr1) et de Commander Collins, lauréat du Racing Post Trophy (Gr1).