Prix des réservoirs-haras d’etreham (gr3)

Autres informations / 20.10.2010

Prix des réservoirs-haras d’etreham (gr3)

RESULTATS

DEAUVILLE, MARDI

L’ÉCLAIR DE CLASSE  D’ESPIRITA

En triomphant dans le Prix des Réservoirs-Haras

d’Etreham (Gr3), Espirita (Iffraaj)

a montré un éclair de classe. Toujours bien placée, la pouliche d’Élie

Lellouche a accéléré sèchement en entrant dans la dernière ligne droite et

s’est facilement détachée de ses adversaires. Elle a ensuite poursuivi son

effort jusqu’au poteau sans que son jockey, Antony Crastus, n’ait à lui

demander de puiser dans ses ressources. Trois longueurs la séparent de Footsteppy (Footstepsinthesand), qui

est venue ajuster la favorite Nova Step

(Dubawi) aux abords du poteau pour la deuxième place. Espirita n’avait

plus couru depuis sa victoire début août ici-même à Deauville. Prévue

initialement au départ du Prix d’Aumale (Gr3), elle s’était blessée et son

entourage avait dû changer son fusil d’épaule. « Elle s'était fait mal avant le

Prix d'Aumale (Gr3), que nous voulions courir, et si nous avions été bien

placés dans cette course, l'objectif aurait été le "Marcel Boussac"

(Gr1). Aujourd'hui, elle le fait très facilement et nous allons certainement la

laisser sur cette distance. » Espirita est invaincue en deux tentatives à

Deauville et, sur la foi de cette victoire, elle semble promise à un bel

avenir, bien que le palmarès du Prix des Réservoirs ne recense pas de gagnantes

de Gr1 lors de ces dix dernières années.

LA PREMIÈRE PARTANTE D’UNE

ASSOCIATION DE PROPRIÉTAIRES

Espirita est le premier cheval d'une toute jeune

association de propriétaires composée de Bruno Mettoudi, Stéphane Cohen,

l'Écurie David Salabi et Philippe Druon.

Un premier cheval pour une première victoire de

Groupe, l'histoire débute très bien. Par l'intermédiaire de Horizon Bloodstock,

ils ont acheté Espirita au Haras de la Reboursière et de Montaigu pour

seulement 37.000€ : « Nous avons cru en Ifraaj et cette pouliche était très

calme, marchait bien et avait plus généralement un bon comportement sur le ring

», nous ont déclaré les propriétaires.       

FOOTSTEPPY S’ENGAGEAIT AVEC

CONFIANCE

En débutant dans le Prix de la Verrerie (F) à

Chantilly, Footsteppy avait été dominée par Espirita. La protégée de Stéphane

Wattel avait ensuite énormément progressé à chacune de ses sorties suivantes.

Son entourage s’engageait avec confiance dans ce Prix des Réservoirs, mais

c’était sans compter la classe 

d’Espirita. Stéphane Wattel n’a pu cacher sa déception. « La pouliche

avait très bien galopé ces derniers jours et je pensais bien qu’on allait

gagner. C’est dur de gagner des courses de Groupe, mais c’est ce qui nous fait

rêver, alors quand on a un cheval qui a le potentiel pour, on y croit encore

plus. Elle a été bien montée, il n’y a pas grand-chose de plus à dire. L’avenir

est devant elle, elle a déjà couru quatre fois cette année. J’espère qu’elle

nous offrira un Groupe l’année prochaine. »

ESPIRITA CONCRÉTISE UN PEU

PLUS ENCORE LES BONS DÉBUTS D'IFFRAAJ

Élevée dans la Sarthe, au Haras de La Perrigne, pour

un éleveur sans sol, Élevages de Courteilles, Espirita est née d'Iffraaj

(Zafonic), un étalon qui s'est déjà distingué cette année avec Wootton Bassett,

lauréat du Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1).

Ses premiers produits ont 2ans cette année et il

réalise donc des débuts très remarqués en tant qu'étalon.  Iffraaj a aussi donné King David (3e du Prix

François Boutin, L),

Zacynthus (3e du Prix Roland de Chambure, L) et Free

Art (3e des Golden Fleece Stakes,  L).

Bella de Chevigny, animatrice du Haras de La Perrigne aux côtés de son mari,

Jean-Hughes, nous a raconté : « C'est mon mari qui adorait Iffraaj et il

pensait qu'il apporterait de la vitesse. Nous élevons depuis 1979 et nous avons

actuellement douze poulinières. Nous avons toujours la mère d'Espirita, une

fille de Warning, aujourd'hui pleine d'Orpen.

Et nous avons vendu son yearling, une fille de Zamindar, 72.000€ en août chez Arqana.  » Espirita est la nièce de Torch Rouge (Warning), lauréat du

Berlin Brandenburg Trophy, de l’Arlington Handicap (Grs2) et du Laurance Amour

Handicap  (Gr3). Deuxième mère

d’Espirita, Sistabelle (Bellypha)

a aussi produit : Sistadari (Shardari),

génitrice de Simonas (Sternkoenig)

– gagnant du Premio Carlo d’Allessio, de l’Hansa Preis (Grs2) et deuxième du

Canadian International (Gr1) –, Syrakus

(Kris) et Sir Warren (Warning),

deux vainqueurs de Listed. Reprocolor (Jimmy

Reppin), troisième mère d’Espirita, a gagné deux Grs3 et elle a surtout donné

(entre autres) cézanne (Ajdal),

vainqueur des Champion Stakes (Gr1), colorspin

(High Top) – vainqueur des Irish Oaks (Gr1) et mère de Kayf Tara (Sadler’s Wells), double

vainqueur de l’Ascot Gold Cup (Gr1), Opera

House (Sadler’s Wells), lauréat des King George and Queen Elizabeth

Stakes (Gr1), et Zee Zee Top (Zafonic),

gagnante du Prix de l’Opéra (Gr1) –, Bella

colora (Bellypha), lauréate du Prix de l’Opéra et mère de Stagecraft (Sadler's Wells), vainqueur

des Prince of Wales's Stakes (Gr2 à 

l’époque).