Prix du conseil de paris (gr2)

Autres informations / 18.10.2010

Prix du conseil de paris (gr2)

LONGCHAMP, DIMANCHE

PRINCE BISHOP DANS LES PAS DU MALHEUREUX CIRRUS DES

AIGLES

Comme cirrus

des Aigles (Even Top) l’an passé, prince bishop (Dubawi) a réussi le doublé "Prix du Prince

d’Orange (Gr3)-Prix du Conseil de Paris (Gr2)". En gros progrès depuis

l’automne, le pensionnaire d’André Fabre a pris facilement la mesure de

"Fighting Cirrus" comme le surnomment ses supporters. À la décharge

du protégé de Corine Barande-Barbe, Cirrus des Aigles a tardé à trouver le

passage, avant de finir vite, tout en ne pouvant contester  la 

supériorité du lauréat. « Il a de la marge pour finir, d’autant que j’ai

eu du mal à m’en servir », a simplement expliqué Olivier Peslier, jockey du

vainqueur. Très frais en entrant sur la piste, Prince Bishop a bénéficié d’un

bon parcours dans le dos de timos (Sholokhov)

et c’est avec assurance qu’il a pris le meilleur dans la ligne droite pour

l’emporter sûrement, même s’il a cherché à pencher pour finir. Grand et solide poulain,

Prince Bishop avait besoin de temps pour arriver à son zénith et il a encore

une marge de progression pour pouvoir remporter un Gr1. De fait, depuis le mois

de juillet, il a gagné une "F", une "E" puis un Gr3 et

enfin un Gr2 et sa progression  ne  devrait pas s’arrêter là.

LE SEPTIÈME "CONSEIL DE PARIS" POUR ANDRÉ FABRE

 En remportant

le Prix du Conseil de Paris avec Prince Bishop, André Fabre a signé sa septième

victoire dans ce Gr2 après les succès obtenus grâce à crossharbour (2008),   crimson  

quest   (2000),   First Magnitude (1999), de quest  (1985), Sunshack  (1984) et  

Village Star (1987).

LE GRAND "CIRRUS"

ÉCHOUE DANS SA QUÊTE DE DOUBLE

 Récent brillant vainqueur du

Qatar Prix Dollar (Gr2), Cirrus des Aigles n’a pu réussir le doublé dans le

Prix du Conseil de Paris. Attentiste dans le sillage de l’animateur Almail (Swain), il a dû attendre les

trois cents derniers mètres pour pouvoir passer à l’attaque puisqu’il n’avait

pas le passage. Lorsqu’il l’a trouvé, il a comblé les trois longueurs de retard

qu’il avait sur Prince Bishop, mais ce dernier contrôlait sa fin de course et,

bien que coriace, il n’a pu le devancer. D’autant plus que Cirrus des Aigles

rendait quatre kilos à Prince Bishop. « Il s’est retrouvé enveloppé. Il aurait

pu aller devant mais avec 60 kilos, cela aurait pu lui faire mal, nous a

expliqué Corine Barande-Barbe. Il a été enfermé au mauvais moment dans une

course sans trop de rythme. L’avantage, c’est qu’il n’a pas eu une course dure.

Je n’ai pas encore décidé s’il ira au Japon pour le Japan Cup ou à Hongkong.

Pour Hongkong, j’aurais une préférence pour la Cup car il y aura certainement

plus de rythme sur 2.000m et cela lui conviendra mieux. »

SHIMRAAN FOURNIT SA VALEUR

Un peu décevant sur les 1.950m du Qatar Prix Dollar

(Gr2, 5e), la JdG rising Star Shimraan (Rainbow

Quest) a confirmé qu’elle était certainement plus incisive sur la distance

classique en prenant une bonne troisième place à l’issue d’une fin de course

plaisante. « Il restera certainement à l’entraînement l’année prochaine, nous a

dit son entraîneur, Alain de Royer Dupré. Il ne sera pas revu en piste cette

année. Il court bien mais a eu tendance à faire quelques petites fautes et a eu

du mal à s’équilibrer. Il avait deux kilos de surcharge et il a donc eu un bon

comportement. »

LE NEVEU D’UNE GAGNANTE DE

LISTED OUTRE-MANCHE

Élevé par Thurso Limited, Prince Bishop est né de

dubawi et north east bay (Prospect Bay), une jument qui a déjà produit trois

vainqueurs. Cette dernière est la sœur de Hold to ransom (Red Ransom), qui a

remporté les Sandringham Stakes (L) et pris la deuxième place des Pretty Polly

Stakes (L) de Newmarket, une épreuve préparatoire aux Oaks d’Epsom (Gr1). La

richesse du papier génétique de Prince Bishop provient de sa quatrième mère, topsy, une lauréate des Sun Chariot

Stakes (Gr2 à l’époque), du Prix d’Astarté (Gr3 à l’époque) et qui s’est

classée quatrième des 1.000 Guineas (Gr1). Elle est la mère de Most Welcome, qui s’est classé

deuxième du Derby d’Epsom et des Champion Stakes (Gr1).