Prix esméralda (b)

Autres informations / 01.10.2010

Prix esméralda (b)

RESULTATS

SAINT-CLOUD, VENDREDI

GOLDEN LILAC, EN ROUTE VERS LES SOMMETS

Séduisante pour ses premiers pas victorieux dans le

Prix Allée  d’Amour  (F), la JDG Rising  star Golden Lilac  (Galileo) 

s’est  montrée  impressionnante  pour 

sa deuxième course dans le Prix Esmeralda (B). La pensionnaire d’André

Fabre est restée invaincue, et ce, dans le style d’une pouliche de Groupe. La

voie vers les sommets qu’avait empruntée sa mère, Grey Lilas (Danehill), lui

est ouverte. « C’est une très bonne pouliche, certainement une pouliche de

Groupe, nous a déclaré Crispin de Moubray, qui s’occupe des intérêts du Gestüt

Ammerland, propriétaire-éleveur de la pouliche. En dernier lieu, elle était un

peu verte et n’avait pas pu être cachée. Aujourd’hui, elle a eu un meilleur

parcours et le chrono est bon. Je suis vraiment content car Grey Lilas était ma

pouliche de cœur ! » Lors de sa dernière sortie, Golden Lilac avait voyagé en

épaisseur, le nez au vent, et avait réussi à l’emporter d’une encolure, après

avoir évolué aux avant-postes. Ce vendredi, elle a appris quelque chose de

nouveau. Après avoir attendu au cœur du peloton, elle a passé ses rivales en

revue, apprenant à placer sa superbe et longue accélération. « On ne peut pas

lui reprocher grand-chose, nous a dit Maxime Guyon, jockey de la lauréate. Elle

a pu bénéficier d’un bon parcours caché et elle a très bien réagi pour changer

de vitesse. On ne sait pas encore jusqu’où elle va aller. » Au regard de la

démonstration  de 

Golden Lilac on peut penser qu’elle a la classe pour tenter de devenir

la première pouliche à remporter le Critérium International (Gr1), même si son

entourage a joué la carte de la sagesse en privilégiant cette "B"

plutôt que le Qatar Prix Marcel Boussac (Gr1) dans lequel elle était engagée.

ROSEHILL DEW RÉPÈTE SES BONS DÉBUTS

Après des débuts victorieux à Deauville, sur une

piste assouplie, Rosehill Dew (Danehill Dancer) passait un test face à un lot

plus relevé. La protégée d’Henri-Alex Pantall a démontré qu’elle avait le

niveau pour courir ces courses "B" en région parisienne. Aux côtés de

la future gagnante durant le parcours, elle a suivit Jetfire (American Post)

dans son effort avant de prendre franchement l’avantage à deux cents mètres du

poteau. Mais, dans la phase finale, elle n’a rien pu faire contre Golden Lilac.

« J’aurais préféré que la gagnante démarre la première, nous a confié

Henri-Alex Pantall. Elle court néanmoins très bien. Il est possible qu’elle

recoure d’ici à la fin de l’année, suivant sa récupération. »

VICTORINNA, LA BONNE NOTE DE L’ÉPREUVE

Estimée par son entourage, Victorinna (Gentlewave)

avait bien tenu sa partie pour ses premiers pas dans une bonne épreuve face à

des pouliches qui avaient un peu d’expérience. Ce vendredi, elle a attendu

parmi les dernières, étant sollicitée dans l'ultime tournant. Pourtant, la

pensionnaire de Carlos Laffon-Parias a fini vite en pleine piste pour accrocher

la troisième place. Victorinna a un frère par stormy River (Verglas) qui

passera en vente en octobre 2010 à Arqana Deauville. Il s’agit du lot 432

présenté par le Haras d’Omméel.

UN DEUXIÈME PRODUIT PLEIN DE PROMESSES POUR GREY

LILAS

Élevée par son propriétaire, le Gestüt Ammerland,

Golden Lilac est le deuxième produit de Grey Lilas. Championne en course car

deuxième de la Poule d’Essai, troisième du Prix de Diane et gagnante du

"Moulin de Longchamp " (Grs1), Grey Lilas avait été achetée aux ventes

Arqana. Son premier produit, Grey Lily (Boréal),a gagné cette année sa course à

Paray-le-Monial, avant de s’essayer dans les "B"parisiennes  : « Elle n’avait pas si mal couru lors de sa

cinquième place à Longchamp, nous a expliqué Crispin de Moubray. Elle est

désormais en Allemagne. Ensuite, Grey Lilas a un yearling par Hurricane Run qui

est inscrit aux ventes de Tattersalls. Il n’est pas du tout comme Golden Lilac.

Il est plus costaud, plus solide et continue de faire de la croissance. Elle

n’a pas de foal car elle a coulé de Galileo et actuellement, elle est pleine

d’Hurricane Run. » Deuxième mère de Golden Lilac, Kenmist (Kenmare) a gagné un

handicap Listed à Ascot et s’est placée de Gr3 en Italie. Elle a produit

Kandahar Run (Rock of Gibraltar), gagnant de Listed à Newmarket et cinquième du

Prix Jean Prat (Gr1) de la JDG Rising star Tamayuz (Nayef). Troisième mère de

Golden Lilac, Mistral’s Collette (Simply Great) a gagné une Listed a Milan.


 



 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.