Prix idalie (f)

Autres informations / 05.10.2010

Prix idalie (f)

RESULTATS

MAISONS-LAFFITTE, LUNDI

RIQA FAIT PARLER SON EXPÉRIENCE

Riqa (Dubawi)

s’est imposée de bout en bout dans le Prix Idalie (F) et ouvre son palmarès. La

protégée de Freddy Head a pris les commandes de cette épreuve dès l’ouverture

des stalles de départ et a finalement triomphé en faisant preuve d’une nette

domination sur ses rivales. À l’aise dans le terrain pénible, Riqa a laissé

l’avantage à Faussement Simple (Beat

Hollow) le temps de reprendre son souffle, avant de revenir facilement la

dominer. « Elle est tombée sur des os à chaque fois, confie Freddy Head. C’est

une pouliche que j’aime bien, elle a un bon tempérament. Le terrain lourd n’a

pas l’air de la gêner, elle a sans doute un peu d’avenir devant. Il est

possible qu’on la voie dans une Listed ou dans un Groupe avant la fin de l’an-

née. » Avec déjà trois parcours dans les jambes, Riqa était l’une des pouliches

les plus expérimentées de l’épreuve. Auparavant, elle avait subi la loi de Torentosa (Oasis Dream), qui vient de

gagner une "B" à Maisons-Laffitte et qui se dirige désormais vers les

Listeds, Espirita (Iffraaj),

qui  avait  été 

engagée  dans  le 

Prix  d’Aumale (Gr3) et le Total

Prix Marcel Boussac (Gr1) et la JDG

Rising Star Fariman (Invincible Spirit), un bon poulain de Son Altesse

Aga Khan, qui s’était engagé comme le 

favori de l’important Prix de Crèvecœur (F) cet été à Deauville.

DES POSITIONS INCHANGÉES

Il est souvent difficile de revenir de l’arrière-garde

sur le parcours corde à gauche de Maisons-Laffitte. Une difficulté qui est même

décuplée lorsque le terrain est pénible. De la ligne d’en face jusqu’au passage

du disque final, les positions sont restées inchangées. Riqa en tête s’est

imposée, Faussement Simple, qui l’a toujours épaulée, s’est contentée de la

deuxième place et Madly In Love a conservé courageusement la troisième place

alors qu’elle a légèrement coincé aux abords du poteau. Silicone Tune (Green Tune) et Cerveza (Medicean), qui sont rentrées dans la ligne droite finale

en quatrième et cinquième position, ont finalement aussi conservé leur

accessit.

LA NIÈCE DE TAMAYUZ

Riqa est une élève de Shadwell. Elle est née de

l’étalon en vogue Dubawi (Dubaï

Millenium) et Thamarat (Anabaa),

dont elle est le premier produit. Thamarat s’est illustrée sous les couleurs du

Cheikh Hamdan Al Maktoum, elle a débuté

dans le Prix Yacowlef (L), où elle s’est classée troisième, puis a pris la

quatrième place du Prix de Cabourg (Gr3), avant d’ouvrir son palmarès dans une

"D" cantilienne. Thamarat est le premier produit d’Al Ishq (Nureyev), qui est aussi la

mère du champion miler Tamayuz (Nayef),

lauréat des Prix Jean Prat (Gr1) et Jacques le Marois (Gr1). Son pedigree

révèle aussi la présence d’Anabaa blue (Anabaa),

le vainqueur du Prix du Jockey Club (Gr1) en 2001 et, à l’échelon au-dessus,

celle d’Urban Sea (Miswaki),

lauréate du Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) en 1993, mère des champions Galileo (Sadler’s Wells) et Sea The Stars (Cape Cross) et sœur de King’s best (Kingmambo), le père du

vainqueur de l’"Arc" 2010 Workforce.