Prix nino (b)

Autres informations / 01.10.2010

Prix nino (b)

RESULTATS

SAINT-CLOUD, VENDREDI

LE TALENT ET LE CARACTÈRE DE KREEM

Dans le Prix Nino (B), une épreuve enlevée en 2008

par Le Havre (Noverre), Kreem (Hurricane Run) s'est imposé alors qu'il débutait

face à des poulains expérimentés. Il a gagné en produisant une longue

accélération, après avoir été sollicité aux bras dès l’entrée de la ligne

droite. « Il s’impose facilement, a expliqué Maxime Guyon, son jockey. Il le

fait vraiment plaisamment, même s'il a montré un peu de caractère. D’ailleurs,

il n’est pas très facile le matin. » Doté d’un beau modèle, déjà assez solide,

Kreem s’est tendu derrière les stalles et a fait quelques manières. En course,

il s’est détendu, ce qui est le principal et d'après le style de sa victoire,

il devrait bien évoluer sur la   distance

classique, comme son père, Hurricane Run, et son

grand père, Montjeu. Deuxième après avoir ouvert son palmarès récemment, Bubble

Chic (Chichicastenango) a  donné  une excellente réplique à Kreem tout au long

de la ligne droite, avant de s’avouer vaincu pour finir. Le protégé de Giuseppe

Botti progresse et doit être en mesure d’enlever une "B" de ce genre.

LA "LIGNE" DU PRIX CHAPEAU ROUGE DÉÇOIT

Brillant lauréat du Prix Chapeau Rouge (F) le 8

septembre 2010 à Saint-Cloud, shamekh (Shamardal) était attendu pour sa

deuxième sortie. Mais le pensionnaire de Freddy Head a terminé seulement

quatrième. Attentiste, il a eu un bon parcours avant d’être décalé en pleine

piste à l’entrée de la ligne droite. Il a alors fait illusion pour la victoire,

avant de chercher à pencher sur sa gauche. Peut-être n’a-t-il pas apprécié le

récent assouplissement du terrain. Autre ressortissant du "Chapeau

Rouge", icebreaker (Iffraaj) avait conclu deuxième début septembre, mais

n’a pu suivre le changement de vitesse des deux premiers et a fini troisième.

Son mentor, Nicolas Clément, nous a simplement confié : « C’est une performance

mi-figue mi-raisin. L’avenir nous dira s’il a été battu par de bons chevaux,

mais pour le moment, je n’ai pas de certitude sur la valeur du lot.  D’autant 

que  Shamekh  n’a 

peut-être  pas  fait 

sa course.”

LE FRÈRE DE SARDAUKAR

Acheté 520.000€ aux ventes Arqana d’août 2009, Kreem

a été élevé par Frédéric Bianco et il appartient à la meilleure famille de son

élevage. Il est le frère de sardaukar (Royal Academy), troisième du Grand Prix

de Paris (Gr1), deuxième de l’American Handicap (Gr2) et vainqueur du Red Bank

Handicap (Gr3), de Kindjhal (Ashkalani), lauréat du Prix de la Porte de Madrid

(L), deuxième du Prix d’Hédouville (Gr3) et du Queen’s Cup (Gr3), d’Alta Lena

(Alzao), troisième du Prix Vanteaux, (Gr3) et de Cielago (Anabaa), deuxième du

Prix Daphnis (Gr3). La particularité de tous ces chevaux est qu’ils ont porté

les couleurs de leur éleveur à l’inverse de Kreem et du bon Rostrum

(Shamardal), vendu 350.000€ aux ventes Arqana et qui porte les couleurs du

Cheikh Mohamed Al Maktoum. Mère de Kreem, En public (Rainbow Quest) a pris deux

places à 3ans. frénétique (Tyrant), deuxième mère de Kreem, a gagné trois

Listeds : le Grand Handicap de Deauville ainsi que les Prix des Lilas et de la

Pépinière. Elle est la mère de Will Dancer (Green Dancer), vainqueur du Gran

Criterium (Gr1) et deuxième de l’Arlington Handicap (Gr1), Dancing Eagle

(Bellypha), gagnant du Premio Umbria (Gr2), et de Boubskaïa (Niniski),

troisième du Prix Occitanie (L) avant de devenir la mère de Daneskaya –

lauréate du Prix d’Astarté (Gr2 à l’époque) – et de silverskaya – gagnante des

Prix de Royaumont (Gr3) et Minerve (Gr3).

 


 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.