Prix triquerville (l)

Autres informations / 30.10.2010

Prix triquerville (l)

RESULTATS

AUTEUIL, SAMEDI

KATENKO REPREND CONFIANCE ET

IMPRESSIONNE

Le Prix de Triquerville (L)

a souri à la JDG?Jumping Star Katenko (Lavirco). Le 4ans de Jehan Bertran de

Balanda s’est imposé dans un bon style en laissant à   plu-

sieurs longueurs Line Salsa

(Kingsalsa), la plus titrée du lot. Facétieux lors de ses précédentes

tentatives, Katenko a pratiquement réussi tous ses sauts, à l’exception du

petit open-ditch du tournant d’Auteuil qui a bien failli lui être fatal. « On

sait que le cheval est bon, a dit son entraîneur, mais on sait aussi qu’il est

compliqué. Il nous a franchement rassuré sur ses sauts, à part un obstacle,

mais a très bien franchi les rivières, notamment lors du passage de celle du

huit. Dans le virage, j’ai cru que ça allait être difficile, mais il a fait

parler sa grande et longue action. C’est un cheval d’avenir et on va le

respecter. » En trois tentatives sur les gros obstacles, Katenko a triomphé par

deux fois. Dans un premier temps, il avait sauté tous les obstacles très en

force et s’était imposé du minimum. La fois suivante, il a lourdement chuté à

la rivière des tribunes et s’engageait en quête de confiance aujourd’hui. Voila

son entourage rassuré désormais, Katenko apprend son métier et s’il continue

sur cette voie, il peut envisager un bel avenir, à l'identique de celui qui a

mis dans la lumière ses oncles  

Kotkijet   (Cadoudal)   et  

Katko (Carmarthen). Attentiste au sein du peloton, Katenko et Christophe

Pieux  ne se sont pas emballés lorsque

Line Salsa a tenté de prendre le large au bout de la ligne d’en face. « Je lui

ai laissé une chance dans le virage, confie le jockey. La piste était très

pénible et ça aurait été un effort trop précoce. Il s’est ensuite montré très

courageux pour finir et s’est imposé facilement. Il progresse course après

course, mais il a encore besoin d’apprendre. » Line Salsa conserve assez

nettement sa deuxième place après avoir tenté de s’échapper et laisse hillbilly

(Kapgarde), lauréat du Prix Bayonnet, à plusieurs longueurs. Ce dernier n’a

jamais été dans le rythme de l’épreuve et prend tout de même une bonne

troisième place, derrière deux chevaux de niveau Groupe.

L’AVENIR DE KATENKO

Concernant l’avenir de

Katenko, il devrait être sous le signe de la sagesse. Le 4ans avait eu une première

partie de saison chargée sur les balais et avait sans doute couru une fois de

trop. Une erreur de parcours que ne veut sans doute pas rééditer son entourage.

Katenko est encore en plein apprentissage, il n’a débuté en obstacle qu’au mois

de mars et compte déjà quatre victoires. Il

n’est pas impossible qu’il  soit revu

cette année dans le Prix Morgex (Gr3), la consolante du Prix Maurice Gillois

(Gr1), mais son entourage souhaite avant tout le respecter et le faire

vieillir. Katenko est issu d’une lignée de champions qui compte plusieurs

vainqueurs de Gr1 en obstacle. C’est peut-être aussi sa destinée, encore

faut-il ne pas brûler les étapes.

KATENKO, DE LA FAMILLE DE

KATKO ET KOTKIJET

Élevé au Haras des

Coudraies, Katenko provient donc de la famille de Katko et Kotkijet qui

totalisent à eux deux cinq Grands Steeple-Chases de Paris (Gr1). Sa mère,

Katiana (Villez), n’a pas couru. Ses quatre produits qui sont en âge de courir

ont tous remporté leur course. Kakira (Cadoudal), deuxième mère de Katenko, a

donné plusieurs bons sauteurs comme Kotkita (Subotica), lauréate du Prix

Cambacérès (Gr1) et troisième du Prix Renaud du Vivier (Gr1), Kitka (Épervier

Bleu), qui a gagné pour ses débuts sur les haies avant de se placer dans deux

courses principales sur les balais, Kotky Bleu (Pistolet Bleu), vainqueur du

Prix Piomarès, et Kotkido (Subotica), double gagnant à Auteuil et troisième du

Prix Georges de Talhouët-Roy (Gr2).