Qatar arabian world cup parrainée par qatar petroleum (gr1 pa)

Autres informations / 03.10.2010

Qatar arabian world cup parrainée par qatar petroleum (gr1 pa)

PARTANTS

LONGCHAMP, DIMANCHE

JALNAR AL KHALIDIAH

VEUT DÉTRÔNER GENERAL : DUEL EN VUE

Désormais installée

depuis deux ans le jour du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe, le Qatar Arabian

World Cup (Gr1 PA), épreuve reine pour les pur-sang arabes, présente une

nouvelle fois un plateau très relevé et international. Après une arrivée épique

en 2008 (avec cinq chevaux à la lutte pour la victoire), l’envolée de General

GB (Amer) et le couplé gagnant des Qataris (avec Al Dhama) en 2009, l’écurie

saoudienne Al Khalediah semble bien placée cette année pour se hisser au

palmarès de l’épreuve avec l’invaincu Jalnar Al Khalidiah KSA (Tiwaiq).

Préparés par deux entraîneurs hors pair, Alban de Mieulle et Jean-François

Bernard, ces deux chevaux sont prêts à se livrer un duel de haute volée.

L’ÉPOUVANTAIL

Difficile de passer sous silence la candidature de celui qui s’annonce

comme le grandissime favori, Jalnar Al Khalidiah KSA (Tiwaiq), invaincu en cinq

sorties, le tout dans un style éblouissant comme lors de son récent succès dans

la préparatoire, le Prix Dragon (Gr2 PA), le 12 septembre dernier. Son

entraîneur le juge « parfait et le terrain souple sera un avantage pour lui. »

Dans son sillage, trois compagnons de casaque, Jalab Al Khalidiah KSA (Amer)

qui « laisse sur sa faim » Jean-François Bernard, Nayef Al Khalidiah KSA (Câlin

du Loup), « sur la montante », et Nashwan Al Khalidiah KSA (Tiwaiq) « dont la

récente sortie en Turquie lui a été profitable » et qui sera muni d’œillères

cette fois

DUEL FRANCO-ANGLAIS

CHEZ LES QATARIS

Alban de Mieulle,

multiple tête de liste des entraîneurs à Doha, présentera General GB «

désormais au mieux après avoir peaufiné sa condition à Istanbul » mais qui

devra montrer qu’il peut faire le terrain souple. Raqiyah GB (Amer) « est la

meilleure 4ans actuelle » et va une nouvelle fois tout donner. Damis GB (Amer),

un sujet régulier, com- plètera l’armada d’Umm Qarn Farm, l’un des haras

majeurs au Qatar. Son concurrent direct, Al Shahania Stud, dont l’effectif est

entraîné par l’Anglais Julian Smart, aura trois partants, dont le vainqueur de

la Dubai Kahayla Classic (Gr1 PA), Jaafer ASF GB (Amer), un peu décevant dans

le Prix Dragon (Gr2 PA – 8e) au contraire de Mu’Azzaz GB (Amer), quatrième de

cette même épreuve, et Aziz ASF GB (Amer), en vue  à Ascot fin juillet et septième du

"Dragon".

LES ESPOIRS TRICOLORES ET LA BELLE HISTOIRE

Al Fatih GB (Amer) possède beaucoup d’expérience et n’avait jamais pu

défendre ses chances dans cette épreuve l’année dernière, la faute à son numéro

20 dans les stalles. Il aura sans nul doute des ambitions. Autre atout de

Sandrine Tarrou, Cambrydge (Zacan El Baraka) a repris de la fraîcheur.

Scoubidou de Carrère (Djouras Tu) est très estimé par Guy Dell’Ova, qui avait

renoncé à le vendre la saison passée et qui avait passé pour "un vieux

fou". Son cheval lui a répondu de la plus belle des manières cette saison,

remportant le Prix Cheikh Zayed Bin Sultan Al Nahyan-Carthage-Hannibal (Gr2 PA)

à Toulouse fin avril. Ce serait formidable qu’il puisse lui apporter un nouveau

bonheur.

L’INCONNU LYBIEN ET

LES ATOUTS DE WILLIAM SMITH

Aramadi LIB

(Kerbella) reste invaincu en sept sorties, six dans son pays d’origine, la

Lybie, et une en Tunisie. Âgé de 6ans, il a été préservé et sa valeur est

difficile à cerner. Sa compagne de boxes, Saada de Blaziet, a plutôt bien couru

samedi dans l’épreuve pour pouliches de 4ans. Il sera donc intéressant à voir

évoluer.  William Smith, entraîneur de

l’écurie saoudienne Athbah Stud, présentera Nokomys GB (Amer), supplémentée,

qui a remporté The President of the UAE Cup-UK Arabian Derby (Gr1 PA) le 27

juillet à Ascot : « Elle reste sur une courte défaite derrière General en

Turquie. Le terrain lourd ne va pas la déranger, ayant déjà gagné dans de

telles conditions. Mon interrogation majeure est qu’elle va affronter un lot

très fourni pour la première fois. ». Theoretically USA (Doran), cinquième de

l’édition 2009 de cette épreuve, « a gagné à Istanbul en dernier lieu devant

Damis, même s’il a été déclassé par la suite. Cela ne serait jamais arrivé en

Angleterre, d’ailleurs… Il a fini cinquième de cette épreuve l’année dernière à

4 ans, même si, loin de General, le terrain reste une interrogation. Mais il a

progressé cette année. »

UN CHEVAL AUX ORIGINES IRAKIENNES ET CELUI QUI FAIT

RÊVER LE CAPITAINE HADDOCK

Damien de Watrigant

entraîne Hilal Al Zaman IRQ (Mencour), un cheval d’origine irakienne qui, après

deux sorties en province cette année pour ses débuts, est parti prendre la

quatrième place de l’IFAHR Trophy (Gr1 PA) sur les 2.100 mètres de la piste en

sable d’Istanbul. Bachi Bouzouk (Pépé Le Mocco), venu des Pays-Bas et non pas

du pays de Hergé, est un grand voyageur (Suède, Allemagne) et tentera crânement

sa chance ici.