Qatar total french arabian breeders’ challenge (poulains 3ans, gr1 pa)

Autres informations / 02.10.2010

Qatar total french arabian breeders’ challenge (poulains 3ans, gr1 pa)

RESULTATS

SAINT-CLOUD, VENDREDI

BASEQ AL KHALEDIAH SURGIT ET S’IMPOSE DANS UN BON

STYLE

C’était le rachat supposé de Dubaï Héros (Amer), qui

avait pris une courageuse troisième place dans le Prix Kesberoy (Gr1 PA) le 14

août dernier, à Deauville, sous un déluge de pluie. Et puis, l’entraîneur de La

Teste Jean-François Bernard, décidemment incontournable cette saison, a sorti

un "atout de sa manche" avec le poulain Baseq Al Khalediah KsA

(Tiwaiq), qui n’avait débuté que le 12 septembre dernier à Mont-de-Marsan. Dans

une course emmenée par Tamar Thabeth (Dormane), celui-ci "dormait"

patiemment à l’arrière-garde sous la poigne de Christophe-Patrice Lemaire,

attendant son heure. Alors que les choses sérieuses commençaient à la  sortie du tournant final, forgehill Cosaque

(Dormane) passait  à l’attaque suivi par

les protégés de Julian Smart, Harran Asf GB (Burning Sand) et Aaber Asf QA

(Burning Sand). C’est à quatre cents mètres du poteau que surgissait alors,

dans une action significative, Baseq Al Khalediah. Il prenait facilement

l’avantage, même si, ensuite, son jockey devait lui mettre une "petite

claque" pour ne pas se relâcher jusqu’au poteau, Aaber ASF réussissant à

s’emparer de la deuxième place devant Forgehill Cosaque et Musharab (Njewman)

qui avait filé les premiers dans la ligne droite. L’entraîneur victorieux

n’était pas pour autant étonné de la victoire de son poulain : « J’étais  très 

surpris qu’il soit battu en débutant à Mont-de-Marsan en dernier lieu.

Cela ne s’était pas très bien passé apparemment. J’avais donné les consignes

d’être patient et de le cacher surtout. On a vu tout ce qu’il laissait montrer

au travail le matin. » Pour autant, il montait nettement de catégorie cette

fois-ci : « C’est vrai mais ce sont des pur-sang arabes et le lot, à mon avis,

est tout à fait ordinaire et je ne comprenais pas qu’il soit battu pour ses

débuts. Mont-de-Marsan reste un hippodrome spécial où beaucoup de bons chevaux

ont été battus. Il n’avait pas eu une course dure, d’ailleurs. » Xavier-Thomas

Demeaulte, l’entraîneur du favori, Dubaï Héros, était lui forcément déçu : « Il

a eu un bon parcours mais n’a pas répondu dans la ligne droite. Je n’ai pas

d’explication. Son jockey m’a dit qu’il avait rapidement senti que le cheval

n’avait pas de "gaz" et il a préféré poser les mains. Cela ne

compromet pas la suite de sa carrière mais il va falloir en connaître la

raison. » Espérons que cela ne soit que partie remise.