Si ce n’est lui, c’est donc son frère

Autres informations / 07.10.2010

Si ce n’est lui, c’est donc son frère

 

PARTANTS

SAINT-CLOUD, Jeudi

Préparatoire au prochain Critérium International (Gr1), le

Prix Thomas Bryon (Gr3) a réuni cette année un très bon lot, bien supérieur à

celui de l’année dernière. Avec la défection mercredi d’Ixgan (Indian Rocket) –

qui avait été supplémenté pour courir –, il reste cinq partants, dont la ???JDG

Rising Star ??Maxios (Monsun), frère de bago (Nashwan). Bago, entraîné comme

son frère par Jonathan Pease, avait remporté en 2003 le Critérium International

(Gr1) puis l’ “Arc” en 2004, mais il était passé par le Prix des Chênes (Gr3),

ayant débuté plus tôt dans la saison, à Deauville. Engagé dans le Derby d’Epsom

(Gr1), Maxios n’est pas sans rappeler son frère de par son physique, à la

différence de Makani (A.P. Indy), autre fils de Moonlight’s box (Nureyev),

gagnant de "B" cette année. Voir Maxios passer directement d’une

course F à un Gr3 est le signe d’une certaine estime et son premier test à ce

niveau est attendu avec impatience. À lui de jouer maintenant.

 

Pontenuovo, pour la première fois avec un tournant Fille de

la gagnante de Gr1 Porlezza (Sicyos), Pontenuovo (Green Tune) s’est déjà fait

son prénom en remportant le Prix de Cabourg (Gr3), puis en prenant la troisième

place d’un relevé Darley Prix Morny (Gr1). Pour la première fois, elle va

s'essayer sur 1.600m mais aussi être confrontée à un parcours avec un tournant.

Cela fait partie du "plan" que lui avait prévu son entraîneur, Yves

de Nicolay, qui nous a déclaré mercredi : « Je voulais courir le "Marcel

Boussac", mais comme elle a connu un peu de retard dans sa préparation,

cela aurait été un peu juste. J’ai toujours eu dans l’idée de la rallonger, je

ne voulais pas la laisser sur 1.200m. C’est d’ailleurs aussi pour cela que je

la cours ici et que j’ai fait forfait dans le Prix Eclipse. » En 2008, Yves de

Nicolay avait remporté ce Prix Thomas Bryon avec Silver Frost (Verglas), qui

débutait sur 1.600m et avait aussi gagné le Prix de Cabourg.

Deux "Godolphin" dans la course

L’écurie Godolphin sera doublement représentée. Présenté par

André Fabre, Grand Vent (Shirocco) a bien gagné pour sa deuxième sortie à

Maisons-Laffitte, lui qui n’avait rien compris en débutant au mois de juillet.

Maintenant, si le style était là, la "ligne", elle, n’y est pas. En

effet, son dauphin, Toss the Dice (Medicean), a couru lundi à Maisons-Laffitte

et a été nettement battu. Enfin, il est difficile d’avoir un avis tranché sur

Shooting Gallery (Shamardal), présenté par Mahmood Al Zarooni. Il n’a couru

qu’une fois, pour une victoire à Sandown, gagnant dans un bon style mais face à

une opposition certainement un peu moyenne.