Auteuil, dimanche – prix georges courtois (gr2)

Autres informations / 28.11.2010

Auteuil, dimanche – prix georges courtois (gr2)

LE RUBI D’AUTEUIL VEUT

ENCORE BRILLER

Le Prix Georges Courtois (Gr2) est connu comme la

"consolante" du Prix La Haye Jousselin (Gr1), mais il n’est pas rare

d’y voir le lauréat du Groupe1 automnal au départ. Rubi ball (Network) a écrasé la concurrence il y a trois semaines

et souhaite encore briller de tout son éclat en courant le Prix Georges

Courtois, après avoir été épargné en première partie de saison. Il va tenter

d’imiter quelques champions qui l’ont précédé en réalisant le doublé "Haye

Jousselin -Georges Courtois" comme ont pu le faire Remember Rose (Insatiable), en 2008, Golden Flight (Saint Cyrien) en 2005, ou al Capone ii (Italic) à trois reprises. L’éclat de Rubi Ball a

brillé au plus fort dans le Prix La Haye Jousselin mais, depuis ses 4ans, il a

toujours été au top niveau. Le style ravageur de sa dernière victoire rappelle

un peu celui d’un ucello ii (Quart

de Vin) qui prenait les commandes sans se soucier de ses adversaires. Rubi Ball

est bien le meilleur de sa promotion actuellement et il va tenter de le

confirmer. On dit souvent que le lauréat du Prix Georges Courtois sera l’un des

principaux prétendants au Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1). Les statistiques

confortent ce raisonnement : sur ces dix dernières années, quatre vainqueurs du

Prix Georges Courtois ont ensuite triomphé dans le "Grand-Steeple" : Kotkijet (Cadoudal)  à 

deux  reprises,  mid  Dancer (Midyan) et Remember Rose.

DEUX "PEGASUS"

POUR CONTRER RUBI BALL

L’écurie Pegasus Farms sera doublement représentée

dans le Prix Georges Courtois. Mid Dancer, le dauphin de Rubi Ball, va tenter

de prendre sa revanche sur une distance plus courte, bien qu’il paraisse

difficile de combler un écart de quinze longueurs. Or Noir de Somoza (Discover d’Auteuil) vient de remporter le Prix

Général Donnio (L) et se présente comme le tenant du titre de l’épreuve. En

2009, il a subi la loi de Remember Rose dans le Prix La Haye Jousselin et a

surpris tout le monde trois semaines plus tard en triomphant dans le Prix

Georges Courtois. Son compagnon Mid Dancer s’est contenté de la troisième place,

mais il s’était blessé ce jour-là.

LES BATTUS DU PRIX LA HAYE

JOUSSELIN

Les quatre premiers à l’arrivée du Prix La Haye

Jousselin se retrouvent pour une revanche. Si Rubi Ball sera difficile à

battre, personne n’est à l’abri d’une défaillance. Doumaja (Cadoudal) s’engage une fois de plus comme le top-weight

de l’épreuve, suite à sa deuxième place dans le Grand Steeple-Chase de Paris et

sa troisième dans le Prix La Haye Jousselin. Le protégé de Guy Cherel a

retrouvé son niveau cette année, mais s’engage dans sa douzième course de la

saison. Top of the Sky (Kahyasi)

a fini son parcours à toute vitesse dans le Groupe1, et à seulement deux longueurs

de Doumaja. Très à l’aise dans les terrains profonds, il va viser un bon

accessit. Septième de l’épreuve référence, Odeillo du mathan (Balleroy) n’a plus trop le choix des

engagements suite à sa troisième place dans le "Grand Steeple".

LA LIGNE DU PRIX GÉNÉRAL

DONNIO

Le 14 novembre dernier a eu lieu le Prix Général

Donnio (L). Ses quatre premiers à l’arrivée prennent le départ du Prix Georges

Courtois avec l’ambition de franchir un palier. Derrière Or Noir de Somoza,

c’est Quolibet (Fragrant Mix)

qui a pris une remarquable deuxième place, finissant dans la même foulée qu’Or

Noir de Somoza. Quolibet avait été très malheureux avant ce bon accessit,

chutant à deux reprises cet automne ; il s’engage donc moins usé par la longue

saison que ses adversaires. Respectivement troisième et quatrième, Dayladam (Cyborg) et Frolon (Lavirco) peuvent jouer les

trouble-fête.

QUART DE LINO, LE DAUPHIN DE

KAP  DREAM

Le protégé de Yannick Fouin, Quart de lino (Trempolino), vient de se classer deuxième du Prix

Fondeur (L) à dix longueurs du champion annoncé Kap Dream (Kapgarde). Ce dernier est parti se reposer et devrait

préparer de loin le Grand Steeple-Chase de Paris. C’est donc l’occasion de se

faire une première idée sur sa valeur, par l’intermédiaire de son dauphin. Une

bonne performance de Quart de Lino donnerait énormément de crédit à Kap Dream,

mais l’inverse n’apporterait rien de plus à ce que tout le monde pense de ce

futur  champion.

HISTOIRE DE LA COURSE

Création  

en   1946   sous  

le   nom   de  

Prix d’Angers. Rebaptisée 

Prix  Georges  Courtois 

en  1956, après la mort de celui

qui fut un membre de la Société des steeple-chases de France, un membre

fondateur du Club des gentlemen- riders en 1992 dont il fut président en 1954,

également   fondateur   et  

président   (peu avant son décès)

de la Fegentri (Fondation européenne    des    clubs   

de    gentlemen-riders).   Éleveur  

au   haras   de  

Joyenval, Georges  Courtois  fut, 

à  cinq  reprises, 

tête de liste des éleveurs en obstacle, de 1951 à 1954 et en 1958.

Épreuve considérée comme la "consolante" du  Prix 

La  Haye  Jousselin. 

al  Capone  a remporté trois fois le Prix Georges

Courtois, en 1993, 1994, 1996. Placés de la Haye Jousselin puis vainqueurs

du  Prix 

Georges  Courtois  la 

même  année  : Rocker    

(1989),     bayonnet (1985),

Reliant Nell (1979), Fortune iii (1961), Diamant de bourgogne (1995), Farfadas

iii (1951). Trois  femelles  l’ont 

remporté  :  Kario  de Sormain (2004), Ortisica (1980), Reliant Nell (1978 et 1979). Cinq

demi-sang vainqueurs : Oteuil, ultra Rochelais 

(deux  fois),  al  Capone  (trois fois), jerrico Vallis et Kario de

Sormain.

 


 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.