Auteuil, dimanche - prix renaud du vivier   (gr1)

Autres informations / 15.11.2010

Auteuil, dimanche - prix renaud du vivier (gr1)

ELLE EST ENFIN BEL LA VIE !

tombé à la dernière haie du Prix Cambacérès (Gr1)

qu’il abordait en tête, puis battu d’un rien dans le Prix alain du Breil (Gr1),

bel la vie (Lavirco) trouve

enfin son heure de gloire et triomphe dans le Prix renaud du vivier (Gr1).

C’est sans contestation possible que Bel la vie a obtenu son titre. Le protégé

de Guillaume macaire était bien le meilleur dimanche et c’est au mérite qu’il

est allé   chercher   ce  

sacre. « Cette course était son grand objectif de l’automne, confie

Xavier Papot, en dernier lieu, le cheval n’avait pas son poids de forme.

Guillaume macaire l’avait préparé pour cet objectif, c’était la course

visée  et 

il  obtient  finale ment

son titre. » Constamment dans le sillage des anima- teurs, Bertrand Lestrade a

choisi de voyager complètement à l’extérieur dans le dernier virage, quitte à

faire plus de terrain que les autres. Il n’a ensuite laissé aucune chance à ses

adversaires pour finir. Bel la vie offre aussi un premier Prix renaud du vivier

à Guillaume macaire, qui avait échoué dans cette même épreuve il y quelques

années avec Saint des Saints (Cadoudal). Son

entraîneur nous a confié : « Je ne cours les Grs1 que pour les gagner alors je

n’ai jamais eu beaucoup de partants dans cette épreuve. on n’a pas été dur avec

Bel la vie la dernière fois, l’objectif c’était aujourd’hui. Sa régularité est

récompensée, il a aligné les petits bâtons cette année et n’a jamais fini plus

loin que deuxième. »

LA VICTOIRE DE TOUTE UNE

FAMILLE

La casaque familiale disposait de trois chances de

victoire dans cette épreuve et deux d’entre-elles ont fini sur le podium

puisque Prince oui oui (Poliglote),

le gagnant du Prix Cambacérès 2009, a fini au troisième rang. « Le cœur était

avec nos trois chevaux, sans préférence particulière, poursuit Xavier Papot,

mais il est vrai qu’il y en avait deux qui avaient une première chance. C’est

une victoire familiale, mes parents tiennent beaucoup à cela. C’est donc une

histoire de famille à laquelle on associe aussi la famille Gabeur, tous les

éleveurs, ainsi que les personnes qui nous soutiennent. »

VERS UN DEUXIÈME TITRE DE

MEILLEUR   PROPRIÉTAIRE

tête de liste des propriétaires en 2009, ce succès,

ajouté au sacre de rubi ball (network)

dans le Prix La Haye Jousselin (Gr1), va certainement permettre à la famille

Papot d’obtenir un deuxième titre de meilleur propriétaire. en seulement deux

ans, la casaque vert et bleu a obtenu trois 

victoires  de  Gr1, 

avec  trois  entraîneurs différents. « notre objectif,

c’est avant tout de gagner des grandes courses, poursuit le propriétaire. on

est ravi, d’autant plus que c’est notre premier Gr1 avec Guillaume macaire,

chez qui tout a commencé. Conclure la saison à la première place du classement

n’est pas un but en soi, mais c’est d’autant plus appréciable quand on réalise

une belle saison. »

Quid de la suite de la

carrière de bel la vie  ?

La transition de 4 à 5ans est souvent compliquée et si

la K JdG?Jumping Star K Questarabad (astarabad) reste dans son

jardin d’auteuil, il sera peut-être difficile pour Bel la Vie de rivaliser avec

lui. Son entraîneur, Guillaume macaire, a toutefois sa petite idée : « J’ai ma

petite idée pour la suite. Le cheval est déjà dressé sur le steeple-chase et le

saute déjà très bien. Il n’a aucun gain dans cette discipline, ce n’est donc

pas impossible qu’il fasse une année de transition dans cette voie avec des

engagements plus faciles, pour revenir plus tard sur les balais. on verra bien,

tout est possible, il faudra en discuter en temps voulu. »

CRISTAL BONUS SE RETROUVE AU

BON MOMENT

en se classant deuxième du Prix renaud du vivier, Cristal bonus (della Francesca)

rassure son entourage et prouve que sa dernière tentative, mauvaise, n’était qu’un

malheureux accident dans sa carrière. « Il n’était jamais dans le coup la

dernière fois, explique Hervé Barjot. C’est un tout bon cheval, un vrai

champion. Il a demandé à souffler dans le dernier virage et était

vraisemblablement dans le mauvais wagon. Il est battu par un cheval qui est

sans doute meilleur que lui, mais il réalise une grande performance, d’autant

plus qu’il n’apprécie pas beaucoup le 

terrain lourd. » Cristal Bonus passe en vente ce lundi à Saint-Cloud, il

s’agit du lot 157 et devrait pimenter un peu plus cette vacation déjà bien

riche en qualité, tant pour les papiers d’élevage que pour les chevaux ayant

déjà couru.

PRINCE OUI OUI ENCORE SUR

LE  PODIUM

en 2010, Prince oui oui s’est habitué aux  troisièmes places. C’est un accessit qu’il a

pris à cinq reprises sur sept sorties. mais Prince oui oui a retrouvé son

niveau au fur et a mesure de ses courses et a comblé beaucoup de terrain sur

Bel la vie par rapport au printemps. dans le sillage de Bel la vie en entrant

dans le dernier virage, Prince oui oui a fini très vite, mais a finalement buté

sur la résistance de Cristal Bonus pour l’obtention de la deuxième place.

«  on a eu une course limpide, nous a dit

Philippe Peltier. Il y a seulement dans le dernier virage, où ils sont allés

dans le terrain le plus pénible. mais le cheval court vraiment bien, il est à

sa place.

SOLIX, LE MEILLEUR DES

"CHEREL"

Lauréat du Prix Pierre de Lassus (Gr3) devant Bel la

vie, Solix (al namix) s’est

contenté de la quatrième place du Prix renaud du vivier. Le pensionnaire de Guy

Cherel s’est progressivement rapproché dans la ligne d’en face puis a abordé la

dernière ligne droite en tête du peloton. esseulé en pleine piste, il n’a pas

pu résister à Bel la vie, Cristal Bonus et Prince oui oui, qui ont fini

ensemble à l’extérieur. « Solix était un peu brillant en début de parcours,

mais il fait sa course, confie Guy Cherel. aujourd’hui, le meilleur a gagné.

Bel la vie était là toute l’année, c’est mérité. » Guy Cherel était aussi

représenté par Kinglaska (Kingsalsa),

qui a éjecté son jockey dans la haie du tournant d’auteuil, de Sortie de Secours (trempolino), qui en

a beaucoup trop fait devant et de Salder

roque (muhtathir), le lauréat du Prix alain du Breil (Gr1), qui a fini

seulement huitième. « Le cheval a eu une arthroscopie du genou cet été et je

n’ai pas pu le travailler comme je l’aurais voulu par la suite. dans ces

courses, la forme est une condition primordiale pour bien faire. Ça n’était pas

le cas pour lui. »

BIBELLE : UNE ACQUISITION EN

OR

Élevé par les époux Gabeur, Bel la vie est issu de

l’union entre lavirco et bibelle (Le Balafré). deux chevaux

malheureusement disparu. Benoît Gabeur nous avait déjà raconté l’histoire de

Bibelle. « Bibelle a couru "à réclamer" à Lisieux. Guy Petit l’a achetée

[pour 7.000€, ndlr]. Le lendemain, lorsque j’ai vu dans le journal que c’était

lui qui l’avait réclamée, je l’ai appelé et lui ai proposé de la reprendre. Guy

Petit ne l’avait pas achetée pour un propriétaire en particulier et il me l’a

donc revendue. Je ne l’avais pas vue courir, mais, ce qui m’intéressait

surtout, c’était son potentiel génétique. » Bibelle est née de miss Tracy (misti), qui a notamment

remporté le Prix maurice Gillois (Gr1). après sa victoire "à

réclamer" et six courses disputées, Bibelle est donc directement partie au

haras. elle a donné quatre produits dont les deux en âge de courir ont gagné.

elle est morte cet hiver après avoir donné naissance à un poulain de network.

auparavant, elle avait mis au monde deux filles de Kapagarde.