Churchill downs (us), samedi

Autres informations / 07.11.2010

Churchill downs (us), samedi

Breeders’ Cup Turf (Gr1)

DANGEROUS MIDGE SE RÉVÈLE,

BEHKABAD FAIT SA COURSE ET SE CLASSE TROISIÈME

Suite au forfait de

Workforce (King’s Best), le Français behkabad (Cape Cross) est devenu le grand

favori du Breeders’ Cup Turf (Gr1). On y a cru un instant, après cent mètres de

ligne droite. Mais Dangerous midge (Lion Heart) et Champ Pegasus (Fusaichi

Pegasus), qui étaient devant lui, ont remis un nouveau coup de reins qui a pu

écœurer le pensionnaire de Jean-Claude Rouget. Il termine finalement troisième

« Il a fait sa course, analysait Jean- Claude Rouget. Il n’y a rien à dire. Les

chevaux devant lui n’ont pas molli et il n’a jamais pu revenir sur eux. »

Pourtant, Behkabad a eu un bon parcours. Intelligemment, Christophe Lemaire l’a

placé juste derrière les leaders, le long de la corde. Mais cela

n’a pas suffi. « Nous avons eu une bonne course derrière les leaders, racontait

Christophe Lemaire. Mais ils n’ont rien lâché. J’y ai cru un moment pourtant,

car nous avons refait un peu de terrain. Mais ils sont repartis. Il n’a jamais

été contrarié durant le parcours. » C’est dommage pour ses fans français, bien

sûr, mais sportivement parlant, il n’y a rien à dire sur la défaite de

Behkabad. Il a fait sa course et a été battu sur cette piste dans les

conditions imposées ce samedi par des chevaux qui on été meilleurs que lui.

RÉVÉLATION DE DANGEROUS

MIDGE…

Si Behkabad était le grand favori des Américains,

c’est aussi parce qu’il avait des titres. Lauréat cette année du Juddmonte

Grand Prix de Paris (Gr1), il était le cheval à battre. Finalement, c’est

Dangerous Midge qui enlève la palme et, en l’occasion, son premier Gr1. C’était

d’ailleurs son premier essai à ce niveau, lui qui restait sur une vic- toire

dans le Dubai Duty Free Arc Trial (Gr3), préparatoire à l’"Arc" qui

n’en a que le nom. D’ailleurs, après cette victoire, son entraîneur, Brian

Meehan, parlait du Breeders’ Cup Turf, plutôt que de l’"Arc" pour son

cheval. Il a visé juste et racontait : « Je suis vraiment heureux. Je savais

qu’en allant devant de cette façon, il irait loin. Il a beaucoup de talent et

s’améliore de course en course. Nous l’avons toujours aimé à l’écurie et nous

lui avons laissé le temps de venir. Je voulais qu’il soit monté dans les

chevaux de tête et Frankie l’a fait à la perfection. »

…MONTÉ PAR UN

"DETTORI" TRÈS INSPIRÉ

On connaissait mal Dangerous Midge, mais on connait

Frankie Dettori. Une fois de plus, le jockey italien a monté une course

parfaite en fonction des aptitudes de son cheval, ce qui a valu son fameux saut

de l’ange quelques minutes après le passage du poteau. « Nous avons eu une

bonne course, racontait Frankie Dettori après son saut. Les œillères lui ont

permis d’être bien concentré, mais il n’a pas vraiment bien tourné. Comme

d’ailleurs la plupart des chevaux grands comme lui. J’ai essayé de le garder

sur la bonne jambe et personne n’est vraiment venu nous attaquer durant le

parcours. Il met du temps à se lancer dans la ligne droite, mais une fois

parti, c’est bon. J’ai eu de bonnes sensations avec lui. C’est un bon cheval. »

CHAMP PEGASUS, L’AUTRE

LOCOMOTIVE DE LA COURSE

En tête, Dangerous Midge était escorté par Champ Pegasus,

qui a longtemps tenu bon et se classe finalement deuxième. Ce cheval américain

restait sur une victoire de Gr1 à Hollywood et il a fort bien tenu sa partie

face aux européens. « Personne ne voulait aller devant, analysait son

entraîneur, Richard Mandella. Mon cheval manque d’expérience et je n’aurais pas

voulu qu’il soit battu à cause d’une course sans train. Je me suis dit durant

le parcours : "N’ai pas peur parce qu’il est devant et encourage-le

!" Il a vraiment bien couru et nous sommes ravis de sa deuxième place. »



 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.