Discours du président hervé d’armaillé à l’a.g. des aqps

Autres informations / 30.11.2010

Discours du président hervé d’armaillé à l’a.g. des aqps

AU COEUR

DE L’ACTU

Mesdames et

Messieurs,

Je tiens à

remercier la présence des membres et des personnalités présentes. Je remercie

tout spécialement Jean d’Indy, Président du Conseil de l’obstacle et

Vice-président de France Galop de nous avoir accueillis sur le magnifique

hippodrome d’Auteuil et de pouvoir utiliser cette salle. Je salue en même temps

la présence de Monsieur Hurstel, Directeur général du PMU, Mme de Sainte-Marie,

représen- tant Monsieur Dehaumont du GIP, de Madame la représentante du

ministère de l’Agriculture, Monsieur François Gorioux, Directeur à l’Institut

du cheval et de l’équitation, tout spécialement chargé des courses, Hubert

Tassin, Administrateur de F.G. et Président des P.P. C’est la première A.G. que

j’ai l’honneur de présider. J’ai succédé en mars à Michel de Gigou qui, après

19 ans de présidence, n’a pas souhaité se représenter mais a bien voulu

continuer à nous aider en restant au Conseil d’administration, en présidant

l’association des AQPS de l’Ouest et en présidant le stud-book et nous le

remercions chaleureusement. Les résultats de nos AQPS ont été exceptionnels

cette année. On pourra dire que 2010 a été un grand millésime ! En obstacle,

saluons les victoires de :

  • Polar Rochelais, gagnant du Grand

    Steeple-Chase de Paris

  • Rubi Ball, gagnant du Prix La Haye

    Jousselin, véritable Grand Steeple-Chase d’Automne

  • Questarabad, gagnant d’un grand

    nombre de courses de Groupe en haies

  • Rushwell, gagnant du prix

    Montgomery…

    En plat,

    suite à la création du stud-book, nous avons, comme toutes les autres races,

    nos courses de sélection. Cette année :

  • Theramène, gagnant du Prix Jacques de

    Vienne à Saint- Cloud, notre derby,

  • Royal d’Arc, gagnant du Prix de

    Craon, à Longchamp, notre 3Arc de Triomphe3,

  • Et Sunny Vic, gagnant du Prix

    Chloris à St Cloud, notre prix Vermeille.

    Nous avons

    assisté cette année à de grands changements aux Haras Nationaux avec la

    création de l’Institut du Cheval et de l’équitation et de la création d’un

    groupement d’inté- rêt public sous la direction de Monsieur Patrick Dehaumont.

    Le représentant de France Galop au GIP n’est autre que le président du

    stud-book AQPS es qualité, à savoir Michel de Gigou. Après quelques mois de

    travaux, ces deux organismes commencent à prendre leurs marques et pour nous

    les éle- veurs, nous profiterons encore au minimum pour cinq ans de

    l’étalonnage public. N’oublions pas que grâce à l’étalonnage public, de très

    bons étalons ont pu rester sur le sol français à des prix raisonnables, ce qui,

    hélas, n’est pas toujours possible pour les étalonniers privés, pour des

    raisons économiques.

    Notre

    association est très présente dans la maison France Galop. Nous sommes

    plusieurs à siéger à son Comité : Michel de Gigou, Jacques Cyprès, Michel

    Bourgneuf, Nicolas Landon et nous pouvons compter sur plusieurs de nos

    adhérents siégeant également au Comité (au Conseil de l’obstacle : Michel de

    Gigou, Michel Cotignon, Nicolas de Lageneste et moi-même ; au Conseil du plat

    et des régions : Michel Bourgneuf). Nos relations avec les permanents de France

    Galop sont excellentes et je profite de cette occasion pour les remer- cier de

    leur présence aujourd’hui mais aussi pour leur patience et leur amabilité face

    aux nombreuses sollicita- tions effectuées tout au long de l’année. François

    Boulard, Directeur des programmes, nous parlera de l’augmentation des allocations

    et des nouveautés dans le programme des courses plates en 2011.Je vais

    maintenant vous parler d’un sujet délicat, le financement de l’association. Les

    Haras nationaux nous ont annoncé une importante réduction de la subvention,

    passant pour 2011 de 7.500  à 2.500

    euros. Sachant que nous ne souhaitons pas augmenter la cotisation ni le

    prélèvement, il nous faut trouver des solutions afin d’assurer nos budgets de

    promotion et de communication. Nous souhaitons trouver des solutions pour

    développer nos deux concours phares, Decize et Le Lion-d’Angers, qui mériteraient

    de bénéficier de moyens supplémentaires. Les deux concours ont été cependant de

    véritables succès. De nombreux foals et poulains de 2ans étaient présentés à

    cette occasion. La venue d’Anglais et d’Irlandais, grâce au travail des

    organisateurs bénévoles et du F.R.B.C., ont donné à ces deux journées une belle

    démonstration de professionnalisme donnant lieu à des ventes significatives. À

    la dernière commission du stud-book des AQPS, compre- nant des membres de

    l’association, des représentants de F.G., de l’IFCE et du ministère de

    l’Agriculture, nous avons envisagé un moyen d’assumer la pérennité de

    l’association et de son action en faveur de l’ensemble de ses adhérents. Il

    s’agirait d’un prélèvement complémentaire à l’occasion de la déclaration de

    naissance de l’ensemble des produits relevant de la race AQPS, ainsi que cela

    se fait pour d’au- tres races, comme les Selles Français et les poneys. Et nous

    avons envisagé un montant de 50 euros par nais- sance.

    Il faut

    être conscient que sans l’association et le travail de mes prédécesseurs, nous

    n’aurions pas eu nos courses réservées à Auteuil et à Enghien, nos courses de

    pouliches en plat et en obstacles. Nous n’aurions pas eu également tous nos

    succès en Angleterre et en Irlande. Ce budget va nous permettre de nous donner

    les moyens d’une politique plus ambitieuse en renforçant nos deux concours

    (indem- nités de déplacement pour les participants, un bulletin d’in-

    formations trimestriel, une lettre bimensuelle, participation à des achats

    d’étalons, déplacements avec le F.R.B.C. à des manifestations en G.B., et

    surtout, n’oublions pas que si nous étions restés dans le stud-book des

    Selles   Français, nous aurions de toute

    façon été prélevés de 50 euros par naissance.

    Vous êtes

    sans doute nombreux à connaître le F.R.B.C. mais pas toujours leurs nombreuses

    missions en faveur de l’obstacle. Il s’agit d’une association présidée par

    Louis Romanet et qui a pour mission la promotion des courses et de l’élevage

    français à l’étranger. À ce titre, notre associa- tion a adhéré au F.R.B.C.

    depuis plusieurs années et nous profitons de leur savoir-faire et de leur

    expérience. Mathieu Riondet, son directeur et trois collaboratrices, notamment

    Capucine Houel, ici présente et spécialiste de l’obstacle, forment l’équipe des

    permanents. En 2010, plusieurs opé- rations ont été réalisées à Cheltenham

    durant le meeting de la Gold Cup au Grand Steeple-Chase à Paris et au Week- end

    de l’obstacle. Capucine nous présentera tout à l’heure ses opérations.

     

    Le

    président Louis Romanet a rappelé, lors de la dernière réunion, que les

    missions du F.R.B.C. étaient de financer la venue d’étrangers pour faire la

    promotion de nos chevaux et non de subventionner nos concours, et a marqué son

    attachement à la réussite conjointe entre le F.R.B.C. et notre association pour

    la promotion de la race AQPS.

    Je vous

    dirais également un mot de notre site Internet créé en 2009 à l’initiative

    d’Audouin Maggiar et d’Emmanuel Roussel. J’espère que vous l’avez tous

    consulté. Il s’agit d’un site d’informations régulièrement mis à jour. Ce site

    connaît d’ailleurs un succès grandissant, non seulement auprès des adhérents

    mais aussi par les connections recen- sées de l’étranger. Vous y trouverez les

    nouvelles régle- mentations, les futures manifestations, le programme des

    courses, les engagements au concours d’élevage et les résultats. Nous étudions

    la possibilité de vous proposer une rubrique "chevaux à vendre"

    susceptible de voir le jour courant 2011. Par exemple, l’association produirait

    les pedigrees et sa mise à disposition sur le site pour une durée limitée de

    deux mois afin de s’assurer d’avoir des annonces toujours d’actualité. Enfin,

    par des déclarations intempestives, certains veulent remettre en cause

    l’équilibre de fonctionnement au sein même de F.G. et en transformer le régime.

    Cela pourrait avoir une influence néfaste pour les ressources des acteurs de la

    filière. En 2011, année des élections, votre Conseil d’administration

    réfléchira au choix des alliances lors de sa première réunion courant mars. Je

    vous remercie de votre attention et je donne maintenant la parole aux

    intervenants qui ont bien voulu me faire l’honneur de leur présence à notre

    A.G.