Don’t hurry me, une fille des "marettes", gagne par quinze longueurs

Autres informations / 02.11.2010

Don’t hurry me, une fille des "marettes", gagne par quinze longueurs

AU COEUR DE L’ACTU

Jean-Claude Rouget se

souviendra longtemps de cette journée du 31 octobre sur l’hippodrome du

Bouscat. Ce dimanche, il a remporté la 5.000e victoire de sa carrière, s'est

imposé à trois reprises avec trois 2ans et notamment avec don’t hurry me

(Hurricane Run), gagnante par quinze longueurs du Prix de Pauillac (D).

Jean-Bernard Eyquem,  jockey  de 

Don't  Hurry  Me, 

nous  a  raconté : « C’est vraiment une très bonne

pouliche, qui a beaucoup progressé depuis ses débuts et encore plus depuis sa

victoire à Marseille. Elle est très facile et je n’ai pas eu à imprimer le

rythme. On est parti quatrième et en haut de la cote, lorsque certains de nos

adversaires commençaient à céder, on a pris la tête. Je l’ai alors laissée

aller à sa main et, seulement accompagnée aux bras, elle a pris le large dans

la ligne droite. Elle fait partie des espoirs de la maison. Je pense que c’est

une bonne pouliche qui pourrait faire parler d’elle à un niveau supérieur. »

Don’t Hurry Me a débuté cet été à Deauville par une cinquième place dans l’important

Prix des Marettes (F), remporté par la ­K JdG rising Star K exemplify

(Dansili). Elle a ensuite immédiatement ouvert son palmarès à Marseille au

début du mois de septembre. Don’t Hurry Me est une fille du champion hurricane

run (Montjeu), lauréat du Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) entre autres succès.

Elle est le troisième produit de beringold (Bering) et son frère aîné, Gold

Save the King (King’s Best) a déjà été vu à un niveau correct en région parisienne.

Mais ce qui fait la richesse de son papier génétique, vient de sa deuxième

mère, horphaly (Pharly). Elle est à l’origine de Gold and Steel (Shining

Steel), vainqueur du Prix de la Jonchère (Gr3) avant de remporter trois Grs2

aux États-Unis et de prendre de multiples accessits au niveau Gr1. Elle est

aussi à l’origine de rose melody (Galileo), une jument qui s’est placée au

niveau Listed et dont les produits se sont très bien écoulés sur le ring. Le

premier, un fils de Smart Strike, a été vendu 500.000€ aux ventes d’août 2009

Arqana et le deuxième, un fils  d’oasis

dream, a fait le top price des dernières vente d’octobre de Deauville pour

300.000€. Pour l’ensemble de ces  

raisons, nous lui attribuons une JdG rising Star.