Grande course de haies d’enghien (gr3)

Autres informations / 24.11.2010

Grande course de haies d’enghien (gr3)

PARTANTS

ENGHIEN, MERCREDI

PRIX LÉOPOLD D’ORSETTI

LA  CONFRONTATION  DES 

GÉNÉRATIONS

Le Prix Léopold d’Orsetti (Gr3) est l’une des rares épreuves du programme

des courses françaises à être ouverte à tous chevaux de 4ans et plus. Sur les

onze participants, trois ont 4ans et deux ont 5ans. Ces cinq chevaux

bénéficient d’un avantage au poids dû à leur âge, mais ont contre eux d’être

beaucoup moins endurcis que les "vieux cuirs". Toutefois, sur ces dix

dernières années, les 4ans se sont imposés à quatre reprises et les 5ans par

deux fois. Une autre statistique est rédhibitoire pour les juments lors de ces

dix der- nières éditions : une seule à réussi à s’imposer, Grivette

(Antarctique), seulement âgée de 4ans et qui avait remporté la même année le

Prix Alain du Breil (Gr1). Un petit exploit digne d’une grande jument, que va

tenter d’imiter Sortie de Secours (Trempolino), la seule pouliche de 4ans au

départ.

UNE AFFAIRE DE SPÉCIALISTES

Dans le Prix Léopold d’Orsetti (Gr3), ce sont évidemment des spécialistes

du tracé que nous retrouvons. Dès lors, l’épreuve apparaît comme une revanche

du Prix de Besançon (L) que Chuchoteuse (Astarabad) a remporté devant Pibrac

(Spadoun) et Sleeping Blue (Sleeping Car). À 5ans, Chuchoteuse est une jument

toute neuve. Sa carrière a été marquée par de petits ennuis de santé et elle

n’a couru que huit fois pour cinq victoires. Elle reste sur trois succès

consécutifs cette année et tente de rester invaincue en 2010. Pour cela, elle

devra résister à Pibrac, l’un des meilleurs chevaux de l’année à Enghien, mais

surtout à Sleeping Blue, le tenant du titre. Dans le Prix de Besançon, le

protégé de Jehan Bertran de Balanda effectuait sa rentrée après plusieurs mois

d’absence. Très bon troisième de cette Listed préparatoire, il devrait montrer

beaucoup de progrès. L’année dernière, il avait littéralement survolé l’épreuve

et s’était imposé de dix longueurs après avoir longtemps attendu à

l’arrière-garde.

LE RETOUR DE MANDALI

Surprenant vainqueur de la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1) au mois

de juin dernier, après un long cavalier solitaire, Mandali (Sinndar) retrouve

la compétition avec un statut de vainqueur de Gr1 à défendre. L’interruption a

été longue pour Mandali et on peut logiquement se demander si l’on retrouvera

le même cheval dans la Grande Course de Haies d’Enghien. Une chose est

certaine, ses adversaires ne le laisseront certainement pas prendre le large,

bien que Christophe Soumillon ne lui soit plus associé. Mandali connaît peu

Enghien : il s’y est essayé une seule fois, dans l’édition 2009 de cette

épreuve et avait conclu au sixième rang.

ALARM CALL SUR LES TRACES DE 

NORTHERNTOWN

Vainqueur du Grand Steeple Chase d’Enghien (Gr2) il y a un mois, Alarm

Call (Solar One) tente désormais de s’imposer dans la Grande Course de Haies

d’Enghien (Gr3). Le der- nier cheval à avoir réaliser un pareil exploit est

northerntown (Manila), le dernier authentique "roi" d’Enghien,

qui l’avait réalisé en 2004 sous la férule de Bernard Sécly. Alarm Call a

participé une seule fois à cette course, tentative conclue par une deuxième

place derrière noble Kaïd (Kaïd Pous) en 2007.

LES 4ANS EN LICE

Outre Sortie de Secours, il y aura deux autres 4ans au départ, Kinglaska

(Kingsalsa) et Son oiseau (Persian Ruler). Kinglaska reste sur une chute dans

le Prix Renaud du Vivier (Gr1) alors qu’il avait joué un bon rôle dans les

épreuves préparatoires, se classant notamment deuxième du Prix de

Maisons-Laffitte (Gr3). Ce sera donc l’occasion du juger pour la première fois

la génération des    4ans    face 

aux "vieux". Son Oiseau est le deuxième atout de Jehan Bertran

de Balanda. Le cheval reste sur un échec à Auteuil dans une épreuve support de

Quinté Plus, mais avait auparavant pris une deuxième place au même niveau à

Enghien. Très à l’aise sur cette piste, il n’y a jamais fini plus loin que

deuxième et avait meme crevé l’écran lors de sa première victoire en obstacle.

VIOTTI DÉCOUVRE ENGHIEN

Âgé de 5ans, viotti (Dream Well) défend avec Mandali l’entraînement de

Jean-Paul Gallorini. Il aurait dû prendre le départ du Prix de Besançon (L)

mais avait finalement été déclaré non partant, retardant ses premiers pas

enghiennois pour la Grande Course de Haies. Viotti est un cheval de classe et

n’a jamais fini plus loin que troisième en obs- tacle. Il n’a toutefois plus

réussi à triompher depuis son retour à la compétition cette année, mais a

réalisé quelques bonnes performances cette année, avec notamment une troisième

place dans le Prix Carmarthen (Gr3), à cinq 

longueurs  de la  JDG?Jumping 

Star Questarabad (Astarabad).

LE PASSÉ DE LA COURSE

Création   de   l’épreuve  

en 1909    sous    le   

nom    de Course  de 

Haies  Annuelle, puis,   en  

1925,   elle   est rebaptisée   Grande  

Course de Haies d’Enghien. Prince Hindou 

a  remporté l’épreuve  à 

trois  occasions, de 1950 à 1952.

Aucun  demi-sang  ne  

s’est imposé à ce jour.

QUI ÉTAIT LÉOPOLD D’ORSETTI ?

Le  comte  Léopold 

d’Orsetti  (1884-1970)  était 

le  président de la Société

sportive d’encouragement de 1964 à 1968, de la Société des courses de Compiègne

de 1965 à 1968. Il a contribué à la création de l’Association des éleveurs et

propriétaires de chevaux en 1919.