Hollywood park (us), samedi

Autres informations / 28.11.2010

Hollywood park (us), samedi

INTERNATIONAL

MATRIARCH STAKES (GR1)

GYPSY’S WARNING, SUR UNE

BELLE POINTE DE VITESSE

Sur un beau changement de

vitesse, Gypsy’s Warning (Mogok) a remporté les Matriarch Stakes (Gr1) ce

samedi à Hollywood Park. Cette 5ans appartenant au Team Valor a été reprise en

partant pour se placer en position d’attente 

et  préserver sa pointe de vitesse

finale. Dans l’ultime tournant, elle est venue à l’extérieur, puis une fois en

ligne, elle a changé de jambes et a passé en revue toutes ses rivales, et ce

sans un coup de cravache. « C’est vraiment une jument de classe, a déclaré Aron

Wellman, représentant du Team Valor. Cela ne pouvait pas mieux se passer pour

elle aujourd’hui. » Joel Rosario, son jockey, a pour sa part expliqué : «

J’avais comme instruction de la détendre un maximum, et c’est ce que je me suis

efforcé de faire. Ensuite, quand je lui ai demandé d’accélérer, elle a tout de

suite répondu. Je ne sais pas jusqu’où elle peut aller, mais aujourd’hui elle a

vraiment montré quelque chose.   »   Pour Graham Motion, l’entraîneur, comme pour

le Team Valor, il s’agit d’une première victoire dans les Matriarch Stakes.

UNE PETITE-FILLE DE COUP DE

FOLIE

Gypsy’s Warning est née de

mogok, un étalon aujourd’hui âgé de 10ans, né de Storm Cat et de Coup de Folie

(Halo). Mogok a donc été élevé par la famille Niarchos, et c’est le frère de

machiavellian, Coup de Génie et Exit To Nowhere. Il provient de la famille du

champion bago (Nashwan), de Denebola (Storm Cat) et Way Of light (Woodman). Il

a été exporté en Afrique du Sud en 2003.

SPECIAL DUTY, DERNIÈRE

La française Special Duty

(Hennessy), pensionnaire de Criquette Head-Maarek, disputait ces Matriarch

Stakes (Gr1) face donc à ses aînées. Mais elle a terminé dernière et a été même

hors course tout au long du parcours. Brillante en début de parcours, elle a

ensuite reculé en avant-dernière position et s’est retrouvée dernière dans

l’ultime tournant. Elle n’a ensuite jamais refait de terrain. Son jockey,

Rafael Bejarano, a déclaré : « Elle n’a jamais été vraiment dans la course.

Elle était même complètement perdue. » Special Duty courait pour la dernière

fois sous l’entraînement de Criquette Head-Maarek. En fonction du résultat, la

pouliche devait, soit poursuivre sa carrière aux États-Unis, soit entrer au

haras. Pour l’instant, aucune décision n’a été communiquée.

LA DISPERSION DE BLOOMSBURY

STUD FAIT DES HEUREUX

C'est un fils de Singspiel,

étalon Darley disparu en juillet dernier, qui a réalisé le Top price du jour 3

des ventes de foals de Tattersalls. En affichant 320.000Gns, c'est même lui qui

détient pour l'instant le Top price de l'ensemble de cette vente. Il a été

vendu dans le cadre de la dispersion de Bloomsbury Stud (Duchesse de Bedford)

qui a également vendu une femelle de Nayef pour 220.000Gns, un autre  lot à 105.000Gns et le dernier que Bloomsbury

présentait à 97.000€. Le mâle de Singspiel à 320.000Gns est un fils de First

(Highest Honor) entraînée par Helen Van Zuylen qui travaille avec la Duchesse

de Bedford en France. First avait remporté le Prix de Cérès (L). Son foal est

issu d'une très belle famille : ses frères par Oasis Dream et Diktat ont

également gagné au niveau Listed. Sa deuxième mère, Pushy (Sharpen Up) a

remporté les Queen Mary Stakes (Gr2) à Ascot en 1980. Elle a donné deux

gagnants black-type eux-mêmes ayant produit "du caractère gras".

C'est aussi la famille de jupiter island, gagnant du Prix du Conseil de Paris,

des Hardwick Stakes (Grs2) et du Japan Cup (Gr1) en 1986. C'est Coolmore qui

s'est porté acquéreur de ce lot après avoir dû batailler avec Darley. Le team

s'est d'ailleurs montré très actif durant cette vente. Il a signé onze bons

pour un montant total  d'1.656.000Gns.

DES RÉSULTATS EN BAISSE

Malgré ces bons chiffres,

les indicateurs globaux de cette troisième journée sont en baisse par rapport à

2009. Le chiffre d'affaires a chuté de 19% et le prix moyen de 3,5%. Par

ailleurs, le pourcentage de vendus reste bon avec 76% même s'il est inférieur à

celui de l'année précédente ayant affiché 80% de chevaux vendus. Sur les trois

premiers jours de vente, les résultats sont également en baisse. Le chiffre

d'affaires a chuté de 13%.