Prix bournosienne (gr3)

Autres informations / 07.11.2010

Prix bournosienne (gr3)

WEEK-END DE L’OBSTACLE, AUTEUIL, SAMEDI

SALSA MELODY, UNE DEMOISELLE DE FER EN HAUT DE

L’AFFICHE

Il fallait être dur pour remporter le Prix

Bournosienne (Gr3) ce samedi. Les pluies tombées toute la journée ont consi-

dérablement assoupli la piste d’Auteuil et la donne a changé par rapport aux

semaines précédentes. Ces conditions n’ont pas gêné la pensionnaire de Guy Cherel,

Salsa Melody (Kingsalsa), une

véritable "dame de fer". Partie en tête, elle a dirigé les opérations

et, dans la ligne droite, elle a résisté avec autorité à la JDG Jumping Star Katkovana (Westerner), qui l’a

légèrement emmenée sur sa gauche. Un nez seulement a séparé les deux mansonniennes.

« Les deux premières ont fait un gros sprint entre l’avant dernière haie et le

poteau, nous a confié Guy Cherel. Quand les chevaux sont "cool", la

meilleure place à Auteuil, c’est devant. Aujourd’hui, elle a été devant, sans

tirer, personne n’est venu l’embêter. Je l’avais munie d’une muserolle croisée

car elle a tendance à se braquer sur la main le matin. Mais elle aurait aussi

gagné sans cela. Elle s’est vraiment montrée courageuse. Salsa Melody avait

beaucoup couru au printemps et elle avait été au pré cet été. Là, elle a été

devant à sa main, ce qui est bien. Elle avait connu des problèmes pulmonaires et

avait été soignée. Elle pourrait aussi faire du steeple. » Salsa Melody avait

débuté sa carrière comme une future pouliche de Groupe en remportant les

importants Prix Auricula et Champaubert au printemps. Un peu décevante par la

suite, la pouliche de ML Bloodstock Ltd avait des excuses à faire valoir. Mais,

entre temps, des   pouliches telles que

Nikita du Berlais (Poliglote) et la JDG Jumping Star Tanaïs du Chenet

hiérarchie des pouliches de 3ans. Incontestablement, la protégée de Guy Cherel

mérite sa place de deuxième dau- phine de Nikita du Berlais. Une place qui

pourrait évoluer à l’avenir puisqu’elle devrait faire une bonne 4ans, même si

la hiérarchie des pouliches de 3ans est solide sur les balais d’Auteuil.

CYRILLE GOMBEAU : « IL NE FAUT PAS LA CONTRARIER »

Associé à Salsa Melody lors de toutes ses sorties en

obstacle, Cyrille Gombeau connaît bien sa partenaire et la tactique qui lui

permet de fournir sa meilleure valeur. Il a expliqué : « Il ne faut pas la

contrarier. Les fois ou l’on a attendue, cela ne s’est pas très bien passé. En

dernier lieu, nous avions été battus par une championne [Tanaïs du Chenet, ndlr]

mais aujourd’hui, on n’a pas changé la tactique et elle a gagné. »

KATKOVANA MANQUE DE FORCE

Pouliche dotée d’un modèle impressionnant, comme ses

oncles Katko (Carmarthen) et Kotkijet (Cadoudal), Katkovana avait

été séduisante lors de ses débuts victorieux dans le Prix Wild Monarch (L).

Toujours placée, elle nous avait ensuite laissés un peu sur notre faim. Samedi,

elle a montré son meilleur visage sur une piste très souple qui ne l’a pas

contrariée. Longuement attentiste, elle a entamé son rapproché dans la ligne

d’en face, puis elle a attaqué la lauréate dès l’entrée de la ligne droite.

Mais, malgré son courage, elle a dû s’incliner sur le poteau. « Elle manque

encore un peu de force et elle n’est pas endurcie, nous a dit Jean-Paul

Gallorini. Mais elle est placée de Gr3 et c’est déjà bien.”

LE PARI RÉUSSI DE QUART DE PÊCHE

Quart de Pêche (Sinndar)

venait d’enlever le Prix Paul’s Cray, bon handicap pour 3ans qui révèle parfois

des jeunes pousses de qualité. Elle tentait donc un pari dans ce Gr3 et elle a

confirmé que la marge est parfois infime à 3ans entre les handicaps et les

Groupes. En effet, on se souvient par exemple que Prince Oui Oui (Poliglote)

avait enlevé le "Paul’s Cray" avant de gagner le Prix Cambacérès

(Gr1) l’an dernier. Cette année, la pensionnaire de Yannick Fouin a fini bonne

troisième après avoir fait un bel effort en pleine piste. Elle a pris le

meilleur dans les cinquante derniers mètres sur Protektion (Protektor), qui est revenu l’attaquer dans les tous

derniers mètres. « Salsa Melody pourrait gagner en plat tous les jours, mais

Protektion a moins de changement de vitesse, nous apprend Guy Cherel,

entraîneur de la pouliche de Gilbert Lenzi. C’est pourquoi elle court bien. »

LA NIÈCE DE CELTIC ARMS

Élevée par ses propriétaires, ML Bloodstock Ltd, Salsa

Melody n’est autre que la nièce de Celtic Arms (Comrade in Arms), vainqueur des

Prix du Jockey Club et Lupin (Grs1) en 1994. Elle était donc plutôt prédestinée

à briller en plat plutôt que sur la butte Mortemart. Deuxième mère de Salsa

Melody, Amour Celtique (Northfields) a été une modeste compétitrice. Elle a

donné quinze produits dont huit gagnants. Mère de Salsa Melody, Helvetic Melody

(Kendor) est restée inédite. Elle a produit Happy Fellow (Astarabad), vainqueur

de quatre courses en plat.