Prix de seine-et-oise (gr3)

Autres informations / 02.11.2010

Prix de seine-et-oise (gr3)

MAISONS-LAFITTE, LUNDI

DEFINIGHTLY, UNE HISTOIRE DE

CORDE

À l’arrivée du Prix de

Seine-et-Oise (Gr3), les avis sont partagés : la corde a-t-elle joué un premier

rôle ou pas ? Les deux premiers, definightly (Diktat) et alcohuaz (Merchant of

Venice) s’élançaient respectivement des stalles une et deux. Ils sont toujours

restés le long du rail côté tribune – accompagnés par nuit de Glace  (Verglas) – et, pour finir, ils ont nettement

créé les écarts. Troisième après avoir mené le peloton au centre de la piste,

dalghar (Anabaa) pointe à huit longueurs du duo de tête, comme mar adentro

(Marju) – troisième de "l’Abbaye de Longchamp" (Gr1) – qui termine

quatrième. Jockey de Definightly, Thierry Thulliez pense, lui, que le fait

d’être resté à la corde n’a pas joué un grand rôle dans la victoire de son

partenaire : « Il a bondi de sa stalle. Avec le un à la corde, je n’ai rien

inventé, je suis resté contre la lice côté tribune. C’est un cheval vaillant.

Nous avions un peu peur du terrain et il y avait quand même quelques

adversaires à battre. Mais, aujourd’hui, même en pleine piste, il aurait gagné

de la même façon. »

UN CHEVAL ENCORE TOUT NEUF

Lauréat de deux courses

outre-Manche à 2ans, Definightly était venu en France à cet âge courir le Prix

Zeddaan (L). Cela s’était mal passé, puisqu’il avait terminé quatorzième et

dernier. À 3ans, il a seulement couru trois fois avant de faire sa rentrée

tardivement à 4ans. Repassé par les handicaps, il a enlevé sa Listed à Goodwood

le 11 septembre. Présent lundi à Maisons-Laffitte, Simon Emmet, propriétaire du

cheval, nous a expliqué : « Il a un profil à 

s’améliorer avec le temps. Il a été blessé, c’est pourquoi il a

seulement couru trois fois à 3ans. Depuis qu’on lui met les œillères, il s’est

vraiment amélioré. Avant, il était très regardant et le port des œillères l’a

aidé à se concentrer. Son entraîneur pense qu’il peut bien faire sur 1.000m également.

Le "Prix de l’Abbaye" 2011 ? Pourquoi pas, mais nous n’y sommes pas

encore ! La saison du cheval devrait s’arrêter ici et on espère pouvoir revenir

courir en   France l’an prochain.”

ALCOHUAZ CONFIRME

Venu de Scandinavie,

Alcohuaz avait surpris en remportant le Prix de Bonneval (L), disputé sur cette

même ligne droite, mais sur 1.100m, le 4 octobre. Il a confirmé que ce succès

n’était pas qu’un feu de paille. Il se classe deuxième, après, il est vrai,

avoir été aspiré dans le sillage de Definightly.

LE MEILLEUR DE SA FRATRIE

ÉLEVÉ PAR SES PROPRIÉTAIRES,

Definightly est le meilleur

produit de sa mère, Perfect night (Danzig Connection). Elle a gagné deux

courses, sur 1.200 et 1.400m      et D e

f i n i g h t l y, son  deuxième produit,

est pour l’instant son seul gagnant. Le pedigree de Definightly ne fait pas

ressortir beaucoup d’éléments de premier plan. Sa troisième mère, night

encounter (Right Tack) a terminé troisième du Prix de Bellevue (L) à Longchamp.

Elle a produit north Col, qui a gagné en France le Grand Prix de Vichy et le

Prix de Lutèce (Grs3).

 


 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.