Prix solitude (l)

Autres informations / 24.11.2010

Prix solitude (l)

SAINT-CLOUD,

MARDI

LE "CASSE" DE ROCHE AMBEAU

« Si

j’avais su, je l’aurais jouée… » À l’arrivée du Prix Solitude (L), tout le

monde à ces mots à la bouche, ou dans la tête. Il est certain que la lauréate, Roche Ambeau (Chichicastenango) ne

méritait pas du tout sa cote de 85/1 ! Au regard de ses performances mais aussi

de ses origines, puisqu’elle est la propre sœur du bon stayer Blek. Le fait qu’elle soit montée par

Yohann Bourgois a certainement joué pour réunir aussi peu d’enthousiasme de la

part des turfistes. Pourtant, ce jeune jockey avait déjà conduit Blek à la

victoire dans le Prix Maurice de Nieuil (Gr2)… « Je lui ai expliqué deux trois

choses après sa monte de Le Bosphore dans le gros handicap, nous a raconté Élie

Lellouche. Il avait attendu, dernier, et sur un tel terrain, on ne revient pas.

Il m’a bien écouté et cela a fonctionné avec Roche Ambeau… » Cette remise au

point a eu ses effets et a permis à Roche Ambeau de gagner sa première Listed,

avec la manière, grâce un bon coup de rein.

UNE ARRIVÉE QUE L’ON PEUT QUALIFIER DE LOGIQUE

Au terme

d’un bon parcours, où elle a pu se rapprocher sans trop faire d’effort, Roche

Ambeau domine It’s so you (Empire

Maker), venue plutôt à l’intérieur. Cette arrivée rappelle donc celle du Prix

Producer (F), épreuve pour débutantes courue le 17 mai à Maisons-Laffitte. Ce

jour-là, Roche Ambeau s’était imposée d’une encolure devant It’s so You. Cette

"ligne" a donc répété six mois plus tard. Là où l’on peut dire que

Roche Ambeau a été surpayée, c’est parce que It’s so You était elle à la cote

de 5/1 ce mardi… Et, comme nous le rappelait Élie Lellouche, « Roche Ambeau venait

de bien courir à Maisons-Laffitte dans le Prix Le Fabuleux. C’était la seule

pouliche face aux mâles et elle terminait cinquième. Ici, elle répète donc la

"ligne" de ses débuts et ne méritait pas du tout  85/1 ! D’autant plus que, comme son frère,

elle va bien dans ce terrain-là. Néanmoins, cela et le fait qu’elle soit grise

sont deux rares points de comparaison entre eux. Car Blek est un vrai stayer et

elle ne va pas vraiment au-delà de 2.000m. Je m’en étais rendu compte

lorsqu’elle avait terminé cinquième à Longchamp dans une Listed sur 2.400m.

Elle était venue facilement avant de rester un peu là. Nous verrons avec son

propriétaire, mais j’espère qu’elle restera à l’entraînement l’an prochain. »

LA FILLE DE YOU RATTRAPE LE TEMPS PERDU

 Deuxième de Roche Ambeau en débutant, It’s so

You n’avait couru qu’une fois depuis, ouvrant son palmarès le 28 octobre à

Maisons-Laffitte dans un bon style. Fille de la championne you (You and I), gagnante de cinq

Grs1, elle obtient son black type, ce qui est un plus pour une pouliche bien

née comme elle. Elle devance Diyaraka (Clodovil),

qui a vraiment franchi un palier cet automne

IL NE FALLAIT PAS ATTENDRE

Lorsque le

terrain est très lourd comme mardi, les chevaux qui attendent à l’arrière-garde

sont pénalisés. Ils doivent faire beaucoup d’effort pour revenir sur la ligne

des chevaux de tête et, souvent, ils butent face à des chevaux qui leur

repartent sous le nez. Pire, il doivent parfois venir à l’intérieur des autres

lorsque l’arrivée se joue contre le rail extérieur et il est alors très dur de

rivaliser face aux chevaux ayant l’appui de la corde extérieure. Grande et

logique favorite de ce Prix Solitude, Sarah

Lynx (Montjeu) en a fait l’expérience. Longtemps parmi les dernières,

elle a tenté de se rapprocher à l’intérieur des autres, mais n’a pu longtemps

soutenir la comparaison. Elle se classe septième.

EXANDE, UNE POULINIÈRE DE RÊVE POUR ALAIN MAUBERT

Gagnante  de 

deux  courses  en 

France,  Exande (Exit  to  Nowhere) 

s’est  révélée  être 

une  très bonne   mère  

puisqu’elle   a   donné,  

croisée   à Chichicastenango,  Blek 

et  Roche  Ambeau. 

Elle appartient  à  Alain 

Maubert,  administrateur  de biens, 

propriétaire  et  éleveur 

de  Blek  et 

Roche Ambeau,  qui  nous 

a  raconté  : 

«  J’ai  acheté Exande à l’amiable. Et j’ai choisi de

la croiser à Chichicastenango, car c’est un cheval qui m’avait  beaucoup 

plu  lorsqu’il  courait 

et il  a  notamment 

gagné  le Grand  Prix 

de Paris dans un temps record. Auparavant, elle avait eu deux produits

de Kingsalsa. Suite à Roche Ambeau, Exande a donné Arisk,  une 

2ans  par  My 

Risk  qui  est  à

l’entraînement  chez  Élie 

Lellouche.  Ensuite,  elle 

est  allée  à Westerner. 

Cela  fait  maintenant 

douze  ou  treize 

ans  que  j’ai des 

chevaux  de  course. 

J’ai  commencé  avec 

l’Écurie  du  Club Galop, où j’étais administrateur. J’ai

commencé ensuite à avoir des  chevaux  sous 

ma  casaque,  d’abord 

chez  David  Smaga, puis chez Élie Lellouche. J’ai trois

poulinières en tout. Exande donc, Anissia et Queen of Colours. Cette dernière

est la mère de  Le  Bosphore, 

qui  courait  le 

gros  handicap  de 

ce  mardi. J’étais  d’ailleurs 

plus  confiant  avec 

Le  Bosphore  [non 

placé dans le Quinté, ndlr] qu’avec Roche Ambeau aujourd’hui ! »

LA PROPRE SŒUR DE BLEK

Élevée par

son propriétaire, Alain Maubert, Roche Ambeau est donc la propre sœur du

populaire Blek qui n’a cessé de repousser ses limites depuis ses débuts en

compétition. Après avoir débuté "à réclamer", il a enchaîné par les

gros handicaps puis les Listeds et a gagné un Gr2, le Prix Vicomtesse Vigier

Mère de Blek et Roche Ambeau, Exande a évolué en plat comme en obstacle,

d’abord sous l’entraînement de David Smaga, ensuite dans les boxes de Jean-Paul

Gallorini. C’était une compétitrice de valeur 34. La troisième mère de Blek, young Hostess (Arctic Tern), défendait

les couleurs Wertheimer et avait pris la deuxième place du Prix Vanteaux (Gr3)

pour sa deuxième sortie. Après Roche Ambeau, Exande a donc donné Arisk, une

2ans par My Risk (Take Risks),

un étalon stationné au Haras de Victot, là où les poulinières d’Alain Maubert

sont installées.

 

 

 

 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.