Quézac de la roque fait parler sa classe

Autres informations / 20.11.2010

Quézac de la roque fait parler sa classe

 

RÉSULTATS

COMPIÈGNE, Vendredi

Grand Steeple-Chase Cross-Country de Compiègne

Les bons chevaux qui viennent du steeple-chase sont bien

souvent handicapés par le poids, administré par l’ensemble de leurs gains dans

la discipline du steeple-chase. Un handicap qu’a parfaitement surmonté Quézac

de la Roque (Officiel), qui s’est imposé par cinq longueurs pour ses débuts en

cross-country. La participation de Quézac de la Roque dans cette épreuve était

déjà une petite surprise, bien que le protégé de François-Marie Cottin ait déjà

prouvé sa classe en "steeple" sur la butte Mortemart, se classant

notamment deuxième du Prix Richard et Robert Hennessy (L) cet automne, peu

après avoir remporté le Prix World Citizen. Chargé de 72kgs, Quézac de la Roque

a constamment voyagé en bonne position, découvrant avec plaisir les nouvelles

difficultés qui s’offraient à lui. Dans la phase finale, il n’avait déjà plus

d’adversaires et a finalement passé le poteau avec cinq longueurs d’avance

devant le favori Luckyful du Repas (Useful). Ce dernier a tracé une très bonne

fin de course, après avoir constamment été vu en position d’attente. Il est

venu prendre le premier accessit devant Pauillac Mad (Kadalko), l’un des trois

atouts de Jérôme Follain.

 

Jérôme Follain reprend la tête du Crystal Cup Neuvième et

avant-dernière étape de la première édition du Crystal Cup, le Grand

Steeple-Chase Cross-Country de Compiègne présentait l’intérêt d’affronter les

deux premiers entraîneurs du classement, Jérôme Follain et le leader tchèque

Josef Vana. Si Quézac de la Roque a été l’arbitre de la lutte, le Français

Jérôme Follain a repris les rênes du classement grâce à sa troisième place avec

Pauillac Mad. Ce dernier n’était toutefois pas sa première chance puisqu’il

avait aussi engagé La Musica (Panoramic), une toute bonne jument de la

discipline du cross-country, qui a malheureusement chuté au sixième obstacle,

alors qu’elle était en tête du peloton. Mais Jérôme Follain avait plusieurs

chances pour reprendre les commandes du challenge européen et n’a pas manqué

cette occasion. Son adversaire au classement n’a pas eu la même réussite, son

protégé Juventus (Royal Court) n’a jamais pu jouer le moindre rôle.

 

L’exception Quézac de la Roque

En se penchant sur le pedigree de Quézac de la Roque, on

constate que rien ne prédisposait l’élève de Madame B. Lestelle et de Madame R.

Mongin à être aussi bon qu’il ne l’est sur la piste. Son père est quasiment

inconnu : il s'agit de l’ancien "Rothschild" Officiel (Kenmare), qui,

avant Quézac de la Roque, n’avait produit qu’un seul bon cheval, Ilnamre, en

1996, et qui a été très peu utilisé. Sa mère, Shade du Buhot (Pot d’Or),

n’avait jamais rien produit de tonitruant avant le protégé de Gérald Laroche.

Il est toutefois important de noter que cette dernière est la sœur de Princess

Thatch (Master Thatch), une très bonne sauteuse qui a remporté quatorze courses

et participé huit fois sur dix à l’arrivée de ses courses.