Saint-cloud, samedi – critérium de saint-cloud (gr1)

Autres informations / 14.11.2010

Saint-cloud, samedi – critérium de saint-cloud (gr1)

FAME AND GLORY POUR RÉCITAL

Dernière occasion pour les poulains français de

remporter un Gr1 cette année, le Critérium de Saint-Cloud (Gr1) n’a pas apporté

le salut pour l’entraînement tricolore. La victoire est revenue à Récital (Montjeu), très net lauréat.

On se consolera en se disant qu’il est passé par la France, puisqu’il a été

vendu à Arqana par le haras de la Reboursière et de Montaigu. Cette victoire

permet aussi à l’association Johnny Murtagh et Coolmore de finir leur collaboration

sur une bonne note. Déjà lauréat du Critérium International (Gr1) avec Roderic O’Connor (Galileo), Aidan

O’Brien remporte là son quatrième Critérium de Saint-Cloud en neuf ans.

Concernant le style de Récital, il a été très convaincant. Il a en effet placé

deux accélérations. Une pour revenir sur la ligne de tête et une autre pour se

détacher. Il faut souligner la très bonne monte de Johnny Murtagh, qui ne s’est

pas affolé dans les premiers mètres de course, attendant en net retrait alors

que, en tête, l’allemand Quinindo (Monsun),

très brillant, faisait du train.

RÉCITAL, UN CHEVAL POUR LE DERBY

Présent à Saint-Cloud, Aidan

O’Brien livrait ses impressions après ce succès, entre deux coups de téléphone

: « Nous fondons de gros espoirs sur lui. Nous étions confiants pour cette

course, car le cheval a beaucoup progressé depuis ses débuts. L’an prochain, il

devrait suivre une voie l’amenant au Derby d’Epsom. Mais il ne faut pas oublier

non plus qu’il possède de la vitesse. » Au niveau Gr1, c’est la trente-neuvième

victoire pour le tandem Johnny Murtagh – Aidan O’Brien en trois ans.

DES SIMILITUDES AVEC FAME

AND GLORY

En anglais, Fame and Glory

signifie "renommée et gloire". C’est aussi le nom du lauréat 2008 de

ce Critérium de Saint-Cloud (Gr1). Par la suite, Fame and Glory a fait du

chemin, remportant notamment le Derby d’Irlande et le Coronation Cup (Grs1).

Comme Fame and Glory, Recital est entraîné par Aidan O’Brien et il a débuté par

une victoire dans un maiden à Navan. C’est d’ailleurs certainement dans la même

course que ces deux chevaux ont débuté, bien que le nom ait changé. En effet,

les conditions sont les mêmes et les dates proches. Le 20 octobre pour Récital

et 22 octobre pour Fame and Glory. 

Enfin, on ajoutera   que

tous les deux sont des fils

de Montjeu.

RÉCITAL, LE SEUL GAGNANT DE

GR1 POUR 2ANS EN 2010 ÉLEvÉ EN FRANCE

En  2010, aucun 2ans  entraîné en 

France  n'a  gagné 

un  Gr1. Côté  élevage, 

Récital,  élevé  au Haras 

de  la  Reboursière 

et  de Montaigu,  est 

le  seul  gagnant de  

Gr1   pour   2ans  

qui   a   été élevé 

en  France.  Cocorico ! 

Il félicite   le   travail  

d’Aliette   et Gilles Forien qui

font partie des rares   professionnels   à  

avoir toutes les étiquettes.  De l’élevage  pour 

propriétaires  à  l’étalonnage, en passant par   le management d’écurie.

UN TOP QUI N’EST PAS UN FLOP

En août 2009, Récital a fait

afficher le deuxième top price lors des ventes de yearlings d’Arqana Deauville.

Sa victoire de samedi va donc à l’encontre de cette fausse théorie qui voudrait

que les chevaux achetés chers aux ventes ne réussissent pas sur la piste.

BUBBLE CHIC DEUXIÈME ET

PREMIER  FRANÇAIS 

Deuxième du Prix de Condé

(Gr3), bubble Chic (Chichicastenango) a obtenu le même classement une nouvelle

fois. Mais, à la différence du Prix de Condé, il

devance cette fois la JDG

Rising Star Prairie  Star

(Peintre Célèbre), lauréat à

Longchamp. Très courageux, Bubble Chic a fourni une très belle ligne droite. «

Au milieu de la ligne droite, j’y ai cru, à la victoire, a raconté Alessandro

Botti, fils de l’entraîneur de Bubble Chic. Le cheval a montré beaucoup de

courage. J’espère qu’il va passer un bon hiver maintenant, car on peut avoir de

bons espoirs avec lui pour l’an prochain. Bravo à Aidan O’Brien. Nous sommes

seulement battus par un bon cheval. » Comme beaucoup de produits de

Chichicastenango, Bubble Chic prouve son courage et son aptitude au terrain

lourd. Deux qualités que possède également vision d’État, fils de

Chichicastenango et futur étalon au haras de Grandcamp.

PRAIRIE STAR NE DÉMÉRITE PAS

Installé favori, Prairie

Star se classe finalement troisième. Il ne démérite pas, puisqu’il est venu

plutôt au centre de la  piste. C’est

toujours difficile en fin de saison de venir ici. « Il court bien, nous a dit

son entraîneur, Elie Lellouche. Il n’y a rien à redire. Sur la fin, le cheval a

commencé à ne plus trop en pouvoir ». Cette troisième place ne ternit pas

l’aura de Prairie Star qui s’est bien battu et qui avait presque rejoint le

futur lauréat au début de la ligne droite.

QUININDO, UNE BONNE NOTE

Très brillant,

l’inexpérimenté allemand Quinindo a été devant et a fait un peu de train. Pour

finir, il a logiquement vu des chevaux devant lui, mais il n’a pas non plus

totalement craqué. Il se classe cinquième et s’annonce comme un cheval à suivre

l’an prochain. Il lui reste à prendre de l’expérience et, dans le rond, il

était très bébé et vraiment sur l’œil.

NOUVELLE RÉUSSITE POUR

DIBENOISE

Restée inédite, Dibenoise

(Kendor) est devenu ensuite une poulinière prolifique. Récital est son

troisième vainqueur de Groupe et le deuxième au niveau Gr1. L’autre est Corre

Caminos, propre frère de Récital et gagnant du Prix Ganay (Gr1). Dibenoise a

également produit Racinger (Spectrum), lauréat du Prix du Muguet (Gr2) et aujourd’hui

étalon. Dibenoise est aussi la mère de Glamstar (Numerous), qui a pris part en

2009 au Jockey Club (Gr1). En 2010, Dibenoise a donné naissance à une femelle

par Montjeu. Deuxième mère de Récital, boreale (Bellypha) a gagné le Prix des

Réservoirs (Gr3) et a terminé deuxième de la Poule d’Essai (Gr1). Elle est la

mère de River of Light (Irish River) gagnant de Listed aux États-Unis et placé

de Groupe en France.