Desert style : un champion sur la piste et au haras

Autres informations / 04.12.2010

Desert style : un champion sur la piste et au haras

INFORMATIONS ETALONS 2011

Placé en Irlande chez Jim Bolger lors de sa carrière

de course, desert style a très

bien réussi en tant qu’étalon sur le sol français, où ses produits ont brillé.

D’abord étalon en Irlande, il entame se troisième saison hexagonale au Haras du

Hoguenet. Parmi ses grandes réussites, il faut bien sûr citer mandesha, championne aux sept

victoires, dont le Prix d’Astarté (Gr1), le Vermeille (Gr1) et le Corrida

(Gr2), ainsi que ses deux gagnants du Prix de la Forêt (Gr1) caradak (multiple gagnant de groupe,

dont La Forêt, Gr1) et paco boy

multiple gagnant de Gr1, dont La Forêt 2008 et 2e de la grande championne

Goldikova en 2010 – sans oublier bachir,

multiple gagnant de Groupe, dont la Poule d’Essai des Poulains (Gr1) et parmi

les trois meilleurs milers mondiaux. Les produits de Desert Style réussissent

également très bien sur notre sol : 58 ont couru en France pour 40 victoires.

Une statistique très convaincante, illustrée récemment par des chevaux comme

ascot Family (Prix des Jouvenceaux et

des Jouvencelles, L), Fadela style (Prix Georges

Trabaud L., et 2e du Chloé, Gr3 en 2010), ou encore mister manannan (Prix Sigy, L., en 2010)…

Relancé en 2009, desert style a enregistré 92 naissances en 2010 et il a rempli

76   juments. Le Haras du Hoguenet

remercie les éleveurs qui lui ont témoigné tant d’intérêt, et leur souhaite

pour l’avenir la même réussite.

LE PÈRE : GREEN DESERT

Parmi les nombreux champions possédés par le cheik

Maktoum al Maktoum, Green desert occupe

sans conteste une place de choix. Rapide et très bon déjà à 2ans, il remportera

ses premiers Groupes en 1985, les July Stakes et les Flying Childers Stakes

(Grs2). Un an plus tard, ce sera l’éclosion au niveau supérieur avec des succès

dans le July Cup (Gr1) et le Sprint Cup (Gr2 à l’époque). Il s’essaiera

également sur 1.600m et prendra la deuxième place des 2.000 Guinées de

Newmarket (Gr1) remportées par le crack de cette génération, dancing brave. Fils d’un des meilleurs

continuateurs de northern dancer,

danzig, Green Desert connaîtra beaucoup

de réussite au haras. Il a donné des chevaux avec de vrais changements de

vitesse, capable de s’illustrer au plus haut niveau, comme diamond Green, heat haze ou desert prince.

Il deviendra également un excellent père de père, puisqu’il est le géniteur de

Cape Cross, père de sea the stars et

ouija board, d’invincible spirit, père de Lawman, et d’oasis dream, père d’arcano.

Au total, Green Desert compte plus de 85 stakes winners et plus de quarante

vainqueurs de Groupe. Toujours étalon, bien que saillissant beaucoup moins

désormais - il est né en 1983 - son tarif est private chez Shadwell.

LA MÈRE : ORGANZA

Desert Style ne sort pas de nulle part, car sa mère, organza (High Top) a été jusqu’à se

placer au niveau Listed. Mais, surtout, elle a pour elle d’être la sœur de

plusieurs bons éléments tels brocade (Habitat),

gagnant du Prix de la Forêt. Un Prix de la Forêt qu’ont gagné deux fils de

Desert Style, paco boy et caradak. Poulinière ensuite, brocade est la mère ou la grand-mère

de très grands compétiteurs, comme barathea,

Gossamer et ibn Khaldun. Des chevaux que l’on a vu

gagner des Gr1 sous le giron Maktoum. Parler de toute la descendance de canton silk (Runnymede), la deuxième

mère de Desert Style serait très long à développer, tant il y a de black type

associés à son nom… Le bon cheval est une exception et on peut dire que Desert

Style en est une. Si sa mère, Organza, na pas été si mauvaise, elle n’a pas

produit de grands compétiteurs hormis Desert Style. Même croisée une autre fois

à Green Desert, cela n’a pas donné un "Desert Style bis", puisque razzle n’a réussi qu’à se placer à

petit niveau en Angleterre.

PERFORMANCES :

Né en mars 1992, Desert Style sera placé chez Jim

Bolger, un entraîneur qui n’hésite pas à courir et à grimper rapidement les

échelons avec ses bons chevaux. Desert Style débutera le 15 mai de ses 2ans, au

Curragh, dans un bon maiden. Il s’imposera sur 1.200m avant de réitérer le 11

juin, toujours sur la même distance, à Leopardstown. Déjà à cette époque, c’est

Kevin Manning qui montait pour Jim Bolger…En cette année 1994,

"Maitre" Jim dispose d’un autre 2ans qui sort de l’ordinaire, eva Luna (Double Schwartz).  Celui-llà a débuté avant Desert Style et

c’est lui que l’entraîneur irlandais choisira pour remporter les Railways

Stakes (Gr3), préservant Desert Style. Mais, le 7 août, Jim Bolger n’a plus le

choix. Ses deux caïds chez les 2ans doivent s’affronter et ce sera dans les

Phoenix Stakes, premier Gr1 de la saison européenne  pour 

les 2ans. Eva Luna va s’imposer et y devancer Desert Style, troisième.

Mais, la suite de l’histoire montrera qu’Eva Luna était surtout un précoce, car

il va aller de déception en déception et ne repassera plus jamais le poteau en

tête… Desert Style au contraire n’en restera pas là. Il se présentera au départ

des National Stakes (Gr1) et, face à de nouveaux adversaires, il terminera de

nouveau troisième. Il faut noter qu’il était favori ce jour-là, ce qui prouve

que les turfistes irlandais le considéraient comme le meilleur 2ans. S’en

suivra une deuxième place dans les Leopardstown Stakes (Gr3) qui marquera la

fin de la campagne de 2ans de Desert Style. De retour à 3ans, Desert Style ira

tâter le terrain du côté des milers. Pour sa rentrée, sur 1.400m, il gagne

d’une tête les Tetrarch Stakes (Gr3), préparatoires aux Guinées. Il ne suivra

pas le programme qui aurait voulu l’emmener courir les Guinées du Curragh et il

va revenir sur 1.200m, plutôt que d’aller sur 1.600m. Ce sera d’abord une

deuxième place dans les Greenland Stakes (Gr3) avant d’enchainer deux succès, à

Leopardstown. Une première fois dans les Ballycorus Stakes (Gr3), puis dans les

Phoenix Sprint Stakes (Gr3). Son unique essai en Angleterre, à Ascot, dans les

Diadem Stakes (Gr3) sera aussi l’unique fois où il va décevoir. Mais il se

rattrapera de façon magistrale pour sa dernière sortie, terminant deuxième du

Hong Kong International Bowl (Gr2), qui est devenu le Hong Kong Mile. Disputé

alors sur 1.400m, cette épreuve verra la victoire de monopolize, qui s’imposera en 1’21’’50, record de l’époque. Et

Desert Style n’y a été battu que d’une tête…

PRODUCTION :

La production de Desert Style, ou plutôt sa courbe de

mode par rapport aux éleveurs est marquée en deux temps. Il y a l’avant

Mandesha et Paco Boy et l’après. Commençons par l’avant. Entré au haras en

1996, Desert Style verra ses premiers produits fouler la piste en 1999. À cette

époque, son tarif est de 3.000€ la saillie. Ensuite, sa cote comme son prix ne

feront que grimper. Avec ses premiers produits, Desert Style connait la gloire

en 2000 lorsque  bachir  remporte  la 

Poule  d’Essai  des Poulains (Gr1). Issu d’une famille

maternelle presque quelconque, Bachir mettra ainsi en avant le potentiel améliorateur

de cet étalon qui transmetla vitesse. caradak

marquera un nouveau pas en avant pour Desert Style. Mais, venu avec le

temps, il remporte le Prix de la Forêt (Gr1) seulement en 2006. Entre temps,

les éleveurs ont tôt fait de categorizer Desert Style comme l’étalon d’un jour,

du coup d’éclat avec Bachir. Mais durant cette année 2006, un phénomène va

mettre en avant Desert Style. Il s’agit bien sûr de mandesha, gagnante de trois Gr1 sur trois distances différentes en

2006. Un exploit remarquable ! Entraînée par Alain de Royer Dupré, elle est

comme Desert Style. On ne l’a pas vraiment vue venir. Elle a seulement débuté

au mois d’avril de ses 3ans, mais a vitre rattrapé le temps perdu. En juin,

elle engrange le Prix Urban Sea (L), un mois plus tard, c’est le Prix d’Astarté

(Gr1), puis vient le Prix Vermeille (Gr1) et le Prix de l’Opéra (Gr1) que son

entourage a préféré… à l’"Arc" ! Placée de Gr1 en 2007, à 4ans,

Mandesha marquera le renouveau d’intérêt des éleveurs pour Desert Style, dont

le prix de saillie revient à 12.000€, le même qu’après la victoire de Bachir.

Et cette même année, un cheval bien connu aujourd’hui confirmera tout le

potentiel de Desert Style. C’est paco

boy, qui viendra cueillir à 3ans le Prix de la Forêt (Gr1) avant de

gagner à 4ans les Queen Anne Stakes (Gr1) à Royal Ascot et à 5ans – en 2010 –

les Lockinge Stakes (Gr1). Depuis, Desert Style a gagné sa place parmi les

valeurs sûres. Et, par chance, il est en France au Haras du Hoguenet depuis

2009. Ses premiers 2ans conçus dans ce haras verront la compétition en 2012.

Les petits "Boy" sont attendus de pied ferme !