Les hommes de l’annee en plat

Autres informations / 16.12.2010

Les hommes de l’annee en plat

3E : LES WERTHEIMER &

FRERE POUR LEUR SPORTIVITE (13%)

« L’homme de l’année, ce

sont les Wertheimer & Frère pour leur sportivité de maintenir Goldikova à

l'entraînement en 2011 », a justifié l’un de nos lecteurs. Pour nombre

d’observateurs, la décision des célèbres propriétaires-éleveurs a été appréciée

à sa juste mesure. En effet, en maintenant Goldikova en action, ils prennent

des risques, mais ils les assument parfaitement. Et surtout, ils savent que

leur championne est idolâtrée par tous les sportsmen et qu’elle représente une

ambassadrice de charme pour le galop, qui souffre souvent de la courte carrière

de ses stars, notamment par rapport au trot. Ils prennent aussi beaucoup de

plaisir à voir leurs chevaux courir le plus longtemps possible. Après la

troisième victoire de Goldikova dans le Breeders’ Cup, ils nous avaient

expliqué : « L’un des rêves aux courses est de battre des records (…) Nous

avons des chevaux depuis presque cent ans dans notre famille, et c’est comme

cela que nous prenons du plaisir. »

4e : LE RETOUR AU SOMMET

D’ANDRE FABRE (9%)

Après avoir pris la décision

d’entraîner en priorité pour le Cheikh Mohamed Al Maktoum, notamment pour la

casaque beige de Godolphin Snc, nombre de sportsmen avaient annoncé la chute

d’André Fabre des som- mets du classement. Pourtant, deux ans plus tard, il va

retrouver sa place en tant que premier entraîneur français par les gains en

2010. « André Fabre pour sa résurrection après son enterrement programmé ! »,

nous a expliqué un lecteur pour justifier son choix. L’entraîneur a également

vécu un printemps exceptionnel avec le doublé de lope de vega (Shamardal) dans

la Poule d’Essai des Poulains et le Prix du Jockey Club (Grs1).

5e  : ALAIN DE ROYE DUPRE, POUR SON PARI REUSSI

EN AUTRALIE AVEC AMERICAIN (8%)

Plus que son doublé dans le

Prix de Diane (Gr1) avec les jdG rising stars, sarafina (Refuse to Bend)

et  rosanara (Sinndar), Alain de Royer

Dupré a marqué les esprits pour son triomphe historique avec Américain

(Dynaformer) dans le Melbourne Cup (Gr1). Il est en effet devenu le premier

entraîneur français à gagner la course qui "arrête un pays", après

avoir été le premier entraîneur tricolore vainqueur d’un Groupe australien dans

le Geelong Cup (Gr3). Mais ces succès en Australie sont aussi à mettre sur le

compte d’une très bonne équipe qui a su veiller sur Américain pendant son

voyage, à l’instar de Stéphanie Nigge qui travaille pour l’entraîneur

cantilien. Autre succès international d’Alain de Royer Dupré : celui de reggane

(Red Ransom) dans les E.P. Taylor Stakes (Gr1) au Canada. L’excellente année de

l’entraîneur de Son Altesse Aga Khan s’est construite sur tous les fronts et sa

constance au plus haut niveau a également séduit nos lecteurs.

EGALEMENT CITES (42%) :

Maxime  Guyon, 

Jean-Claude Rouget,  le  prince 

Khalid Abdullah, Mikel Delzangles, Christophe Soumillon, Ioritz

Mendizabal, Son Altesse Aga Khan, Sir Michael Stoute, Mathieu Offenstadt/Alain     Louis-Dreyfus/Sylvain Fargeon, Christophe  Lemaire, 

Christian  Baillet,  Cheikh Mohamed    Al   

Maktoum,    Franck    Blondel,   

Gérard Augustin-Normand,  

Stéphane   Wattel,   Aidan  

O’Brien, Éric Woerth, Lanfranco Dettori, Anthony Crastus.