Silver frost entre au haras, et c’est en france !

Autres informations / 04.12.2010

Silver frost entre au haras, et c’est en france !

Brillant lauréat de la Poule d’Essai 2009, silver Frost (Verglas) fera la monte

dès 2011 au haras de la Hétraie au prix de 6.000€ HT Live Foal. Une nouvelle

info "JDG".

Silver Frost vient en effet d’être acquis par un

syndicat qui compte notamment dans ses rangs Lady O’Reilly, laquelle connaît

particulièrement bien le champion d’Yves de Nicolay puisqu’il a été élevé par

ses soins. Rappelons que Lady O’Reilly est la propriétaire et l’animatrice du

haras de la Louvière – une des signatures les plus prestigieuses de l’élevage

français qui a donné des cracks comme Lawman, Latice et tant d’autres…

L’histoire de Silver Frost, c’est d’abord celle d’un fils de Verglas, un des

étalons français les plus améliorateurs de ces dernières années, avant d’être

exporté vers l’Irlande où son prix de saillie s’est envolé. Il est issu d’une

pure origine "O’Reilly", et sa mère est par Anabaa – encore un étalon

de tête très ancré dans notre élevage. Dès l’âge de 2ans, Silver Frost

s’affirme comme un des meilleurs représentants de Verglas, en remportant deux

courses de Groupe : le Prix de Cabourg (Gr3) au mois d’août sur les 1200m de

Deauville et le Prix Thomas Bryon (Gr3) sur 1600m à Saint-Cloud. Il est aussi,

cette année-là, 3e du Critérium International (Gr1), toujours à Saint-Cloud. À

3ans, il fait mieux que confirmer  sa

bonne année de 2ans en remportant très facilement la Poule d’Essai des Poulains

(Gr1), dans une édition vraiment solide qui compte entre autres Le Havre,

Naaqoos, Westphalia, Oiseau de Feu… Silver Frost avait auparavant dominé  le Prix Omnium II (L) et le Prix de

Fontainebleau (Gr3), deux épreuves de préparation suivies par les bons chevaux

en vue d’un printemps classique. Malheureusement, après la "Poule",

il est contrarié par des problèmes de santé et ne se retrouvera pas. C’est

pourquoi il échoue dans le Prix du Jockey Club (Gr1), dont il était pourtant le

favori, et ne peut à nouveau fournir sa vraie valeur à 4ans. Mais cela fait

partie du passé, et il lui appartient maintenant de faire à nouveau résonner

une musique classique au sein de la Hétraie, dirigé par Pascal Noue.

LA FRANCE SE REBIFFE !

Il  y  a 

quelques  jours,  Ballylinch 

Stud  annonçait  l’entrée 

au  haras  de  Lope  de

Vega. Et, dans JDG, nous recensions tous ces gagnants de "Poule" et

de "Jockey Club"  devenus  étalons 

dans  un  autre 

pays  que  la 

France.  Mais  notre 

pays  est en  train 

d’équilibrer  cette  statistique. 

Depuis  2007,  trois 

gagnants  de  la 

Poule d’Essai ont fait leurs débuts dans un haras tricolore (Astronomer

Royal, Falco et Silver Frost) ; et, sur la même période, c’est aussi le cas de

deux gagnants du Prix du Jockey Club (Vision d’État et Le Havre).


 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.