Deauville, prix miss satamixa (l) : le couronnement de love queen

Autres informations / 08.01.2011

Deauville, prix miss satamixa (l) : le couronnement de love queen

Toujours

très compétitive durant le meeting hivernal de Deauville, Valérie Dissaux a

remporté le Prix Miss Satamixa (L), première Listed de l’année, avec Love Queen

(Val Royal). Sa pensionnaire a réellement fait la différence dans un peloton

touffu de quinze partantes. Postée à l’arrière-garde, elle a été un instant

malheureuse dans la dernière ligne droite puis a dû changer de ligne plusieurs

fois avant de terminer très fort pour battre la courageuse Rada Angel (Le Vie

Dei Colori), récente lauréate du Prix Petite Etoile (L). Son jockey, François

Xavier-Bertras, a déclaré : « Elle me laisse une très bonne impression. Son

entraîneur m’avait demandé de patienter, avant de venir en pleine piste ou en

dehors. Avec le numéro 3 dans les stalles, il a fallu jongler. Elle a fait la

ligne droite en deux fois. Son second coup de reins lui a permis de faire la

différence. » Love Queen tentait sa chance pour la troisième fois dans une

Listed, et elle obtient ainsi du caractère gras en lettres majuscules, un

véritable couronnement pour sa carrière de poulinière. Sylvain Vidal, manager

des intérêts de Gérard Augustin-Normand et animateur du haras de la Cauvinière,  a déclaré que la pouliche pourrait encore

attendre avant d’entrer au haras et d’être présentée à Le Havre (Noverre).

Auparavant, Love Queen courait dans les handicaps et, avant cela, au niveau des

courses "à réclamer". Elle a d’ailleurs été achetée par son propriétaire

actuel, Gérard Augustin-Normand, pour 27.133€. L’homme l’a payée ce prix alors

qu’elle était mise à réclamer à 21.000€. Son choix et son investissement ont

été récompensés, puisque Love Queen a gagné depuis deux gros handicaps, dont un

Quinté, et cette Listed. Valérie Dissaux a expliqué : « Elle a beaucoup de

coeur et se montre plus détendue qu’au début quand elle m’a été confiée après

son achat à réclamer. Son propriétaire m’a permis de prendre mon temps. Cela

porte ses fruits aujourd’hui. J’aimerais d’ailleurs qu’elle reste à

l’entraînement. »

UNE

LISTED AUX ALLURES DE "GROS HANDICAP"

Le Prix

Miss Satamixa, s’adressant aux 4ans et plus, n’est pas une Listed de tout

premier plan dans le programme français en raison de sa place dans le

calendrier et ses conditions. L’arrivée de l’édition 2011 le confirme. Ce ne

sont pas de "mauvaises" juments qui ont trusté les quatre premières

places, mais ce sont des juments sortant des "réclamers" et des

handicaps, des juments qui ne sont pas "intégrées au programme de sélection

de la race". De plus, cette épreuve se dispute sur la PSF et non sur le

gazon, et on ne peut donc déjà pas parler de "sélection", car pour

l’instant il n’y a pas de programme sur PSF en France ; le synthétique servant

simplement à pallier les problèmes naturels rencontrés par le gazon en période

hivernal.  Peut-être qu’un jour, nous

aurons deux programmes, deux "types" de chevaux : ceux du turf et

ceux du synthétique, comme on le voit aux États-Unis entre le dirt et le turf.

OU L’ON

RETROUVE DES APTITUDES AMERICAINES

Élevée

par Skymarc Farm, Love Queen est née de Val Royal, un "Fabre" parti

ensuite aux États-Unis et qui a bien fait sur ces pistes totalement différentes

des pistes européennes. Les chevaux d’origine américaine réussissent toujours

bien sur la PSF, et l’aptitude du père de Love Queen – qui est par Royal

Academy – a sans doute joué un rôle dans la réussite de cette pouliche sur le

synthétique. La mère de Love Queen est par Linamix. Love Queen est son seul

produit référencé. La deuxième mère a donné Lonesome Me (Zafonic), deuxième du

Prix Occitanie (L). La troisième mère, gagnante de Gr3 en Angleterre, a donné

deux bons chevaux après avoir toujours été présentée à El Gran Senor : Morgana

et Panama City, tous deux gagnants et placés de Groupes aux États-Unis.