Gilles trapenard, eleveur des "sivola

Autres informations / 25.01.2011

Gilles trapenard, eleveur des "sivola

En 2009

et 2010, Gilles Trapenard a connu une belle réussite avec ses élèves. Il y a

bien sûr eu Rêve de Sivola (Assessor), gagnant de deux Grs1 en Angleterre, mais

bien d'autres "Sivola" ont fait parler d'eux encore. Gilles Trapenard

revient avec Jour de Galop sur ses méthodes de croisement, l'entretien de ses

terres et l'achat d'un nouvel étalon, Caballo Raptor (Quest for Fame).

JOUR DE

GALOP.– COMMENT EST CONSTITUE VOTRE ELEVAGE?

Gilles

Trapenard.– J'ai cent hectares et trente poulinières à moi. J'en ai quatre

autres que je stationne pour des amis. Je suis installé dans le sud du

département de l'Allier, entre Vichy et Montluçon. J'achète beaucoup, je vends

et je réforme aussi. Tous les ans, une dizaine de poulains sont vendus en

Angleterre, les autres vont à l'entraînement chez mon fils, Thomas. Il ne

participe pas à la vie de l'élevage, mais il me fournit de temps en temps des

poulinières pour le haras. C'est lui qui a acheté Smabelle (Villez), gagnante

du Prix Montgomery (Gr3) en 2009, pour l'élevage. Au total, j'ai quatre-vingt

chevaux car j'en ai également

au

repos. J'ai quatre salariés et je travaille en étroite collaboration avec un

vétérinaire, Claude Chambéry qui est à Clermont-Ferrant.

COMMENT

EFFECTUEZ-VOUS VOS CROISEMENTS ?

Je

sélectionne mes poulinières, toutes doivent avoir gagné. Si elles ont été

accidentées avant de pouvoir courir, je les garde aussi quand elles ont un beau

patrimoine génétique. Je choisis mes saillies en fonction de plusieurs critères

et le prix, avec trente juments, est évidemment pris en compte. Je ne vais pas

seulement aux étalons des Haras nationaux, j'ai envoyé une jument à la saillie

en Irlande, par exemple. Je vais également à le fou. C'est vrai que je présente

beaucoup de juments à Assessor. Il revient à Treban cette année et je lui

envoie vingt poulinières. J'aime beaucoup cet étalon car c'était un stayer,

gagnant de Gr1, le Prix du Cadran. De plus, il a donné trois gagnants de Gr1.

C'est un étalon confirmé et il est à 1.100€.

ETES-VOUS

EGALEMENT ATTENTIF A LA RICHESSE DE LA TERRE ?

Oui,

beaucoup. Je fais des analyses du sol tous les ans et il est très bon. La

première année, je mets de la scorie, la deuxième de la chaux et la troisième

de l'engrais complet. Mon vétérinaire, Claude Chambéry, me conseille aussi sur

l'entretien de mes terres et l'alimentation. Je donne de la nourriture

traditionnelle à mes chevaux : deux tiers d'orge, un tiers d'avoine, plus 40%

de compléments de céréales. J'utilise les produits de Sanders et Reverdy.

RECEMMENT,

VOUS AVEZ ACHETE UN NOUVEL ETALON, CABALLO RAPTOR. POUR QUELLES RAISONS ?

Je

travaille en toute confiance avec Guy Petit dans l'achat de poulinières mais

aussi dans celui d'un étalon et il m'a conseillé Caballo Raptor (Quest for

Fame). Je l'ai acheté et l'ai mis en service à la station des Haras nationaux

de Tréban. C'est un gagnant de Gr1 en obstacle [Prix Renaud du Vivier pour sa

troisième sortie, ndlr]. Et il est rare d'avoir des étalons gagnants de Gr1 en

obstacle en France [ils ne sont que quatre avec Nickname, Vic Toto et Laveron,

ndlr]. Il offre ses services à un prix très compétitif puisqu'il est à 1.500€

pour la première jument et les adhérents du syndicat du Centre-Est, de

Saône-et-Loire et de Galop Allier auront une réduction de 50%, ce qui revient à

750€ la saillie sur la première jument. Caballo Raptor possède aussi beaucoup

de modèle [1,66m au garrot, ndlr] et je crois en lui. Il était auparavant au

Haras des Chartreux et il n'a pas pu avoir la carrière d'étalon qu'il aurait dû

avoir.

POUR

FINIR PAR LE COMMENCEMENT, COMMENT AVEZ-VOUS DEBUTE DANS L'ELEVAGE DE PUR-SANG

?

En 1968,

je me suis lancé dans l'élevage de chevaux de sport, des chevaux de

"complet" plus exactement [le concours complet regroupe une épreuve

de dressage, une autre de CSO et enfin une de cross, ndlr]. J'utilisais des

étalons pur-sang pour mes poulinières car j'aime quand un cheval à de l'action,

je n'aime pas les Selle Français et pour faire des chevaux de

"complet", il faut un peu de sang. Même si j'ai eu quelques résultats

avec cet élevage, j'ai vendu toutes mes poulinières et j'ai tout arrêté pour me

lancer dans l'élevage de chevaux de course en 1999, à l'époque où Thomas

montait en gentleman. J'ai alors acheté un lot de cinq juments à Saint-Cloud,

les "de Chalamont". Et dans le lot, j'avais la mère de Nine de Sivola

[voir encadré ci-après], celle de Rêve de Sivola aussi et de Graal de

Chalamont…

QUELQUES-UNS

DE SES MEILLEURS ELEVES

Cheval                                    Meilleure(s)

performance(s)

Rêve de

Sivola                       Gagnant de

deux Grs1 en Angleterre

Soleil

de Sivola                      Gagnant du

Prix La Perichole (Gr3)

Nine de Sivola                        Deuxième

du Grand National irlandais et écossais à quinze jours d'intervalle

Graal de

Chalamont               Prix du Président

de la République (Gr3)

Roc de

Sivola                                    Prix

Gérald de Rochefort et Prix Roger Saint (Ls)

Quper de

Sivola                     Deuxième de

Quinté, trois fois vainqueur en quatre courses sur                                         les

obstacles

Il y a

aussi Peut-Être Sivola, Poker de Sivola, Radsoc de Sivola, Take Over Sivola,

Surgeon de Sivola, Suave de Sivola, etc.