Or noir de somoza tendu par les faux departs

Autres informations / 24.01.2011

Or noir de somoza tendu par les faux departs

Or Noir

de Somoza n’a pas fait sa valeur après les deux faux départs. Très tendu après

le premier, il est resté sans réaction au second et semblait inquiet. Il a

animé la première partie de course mais, après une faute à la haie vive, il n’a

rien pu faire. Il termine cinquième, précédé par Orlando Magic (Assessor),

toujours à la pointe du combat. « Il s’est vite tendu au départ et les carottes

étaient cuites ensuite », a simplement confié son jockey, Sylvain Dehez, déçu

par la performance du protégé de Jean-Pierre Totain.

LE FILS

D’UNE PLACEE DU "PENELOPE"

Élevé

dans la Sarthe par Madame la comtesse Decazes, pour qui il défendit les

couleurs jusqu’à ce qu’il soit acheté "à réclamer" par la famille

Papot, Berryville est un fils de Poliglote (Sadler’s Wells) et Kalberry

(Kaldounévées). Sous l’entraînement de Dominique Sepulchre, Kalberry a remporté

le Prix des Pyramides (D) à Longchamp par six longueurs d’avance sur un terrain

très lourd, peu avant de prendre une quatrième place dans le Prix Pénélope

(Gr3). Berryville est le premier de ses huit produits. Notons qu’en 2008 est né

son propre frère, un 3ans nommé Brookberry.