Parlez-nous de votre collaboration avec robert collet.

Autres informations / 14.01.2011

Parlez-nous de votre collaboration avec robert collet.

Nous

travaillons ensemble depuis trente ans et nous sommes désormais amis. Mais j'ai

débuté avec Élie Lellouche au début des années 1980 et nous avons eu pas mal de

bons résultats. C'est lui qui a d'ailleurs choisi mes couleurs. Nous sommes

encore amis aujourd'hui et il a une poulinière chez moi. Avec Robert Collet,

nous avons vécu de très beaux moments et s'il est d'accord, je ne le quitterai

jamais ! Mais je ne travaille pas exclusivement avec Robert Collet, j'ai

également un cheval chez François-Xavier de Chevigny et un autre chez

François-Marie Cottin.

QUEENSALSA

A ECHAPPE AU PIRE

Si Whip

and Win est aujourd'hui là pour témoigner de la réussite de sa famille, c'est

parce qu'un jour, sa mère, Queensalsa, a survécu à un accident survenu dans le

Prix Marcel Boussac (Gr1). Raymonde Wingtans nous raconte : « Elle avait des

broches dans les jambes suite à son accident. Nous avons été patients et nous

avons tout fait pour la sauver car nous avons attendu des années pour avoir une

jument comme elle. Aujourd'hui, elle ne boîte presque plus, c'est un miracle.

Et je suis très fière d'elle car c'est une beauté, une vraie peinture. »