Les chevaux français deçoivent… a l’inverse des jockeys tricolores

Autres informations / 04.02.2011

Les chevaux français deçoivent… a l’inverse des jockeys tricolores

Plusieurs

chevaux français et anciennement français couraient ce jeudi soir à Meydan. Et

hormis le "FR" Santhal (Djebbel) qui a gagné de bout en bout la

première course, réservée aux pur sang arabes, aucun ressortissant de

l’Hexagone n’a réussi à se mettre en vedette. Dans l'Etisalat eLife, un

handicap sur 2.400m, Calvados Blues (Lando) et Telluride (Montjeu) ont terminé

respectivement deuxième et quatrième. Calvados Blues a mené l’épreuve à un bon

rythme avant de repartir à l’entrée de la ligne droite, se défendant

remarquablement sur cette longue distance. Quant à Telluride, il a regagné

progressivement du terrain après avoir évolué parmi les derniers.

L’ex-pensionnaire d’André Fabre Colonial (Cape Cross) se présentait dans

l'Etisalat my Plan. Dans ce handicap sur 1.400m, Colonial a été incapable de

placer son accélération incisive. Il finit huitième. Au départ de l'Al Maktoum

Challenge Round II (Gr3), Interaction (Easing Along) a terminé plaisamment à la

troisième place, après avoir eu quelques soucis pour se dégager, tandis que

Trois Rois (Hernando) n’a pu rééditer sa dernière performance, terminant 8e.

Déception également avec Gallahad (Hard Buck), qui, après avoir mené dans l'Etisalat

Wasel sur 2.000m gazon,  a tenté

vainement de changer de vitesse à quatre cents mètres de l’arrivée.

CINQ DES

HUIT COURSES POUR LES JOCKEYS FRANÇAIS

Si ce

n’est les chevaux français qui se sont mis en avant, ce sont les jockeys

tricolores qui l’ont fait. Ils ont en effet remporté cinq des huit épreuves au

programme. Christophe Soumillon a réussi un coup de trois avec Bold Silvano

(Silvano), vainqueur de l'Al Maktoum Challenge Round II (Gr3), Mahmooba

(Galileo), lauréate des UAE 1.000 Guineas (L) et Star Empire (Second Empire),

gagnant d’un handicap. Autre Français lauréat, Olivier Doleuze a remporté le

second Gr3 de la soirée, l'Al Shindagha avec Dynamic Blitz (Elusive Quality)

alors que Mickaël Barzalona a enlevé la dernière course de la réunion avec

Lolamar (Martino Alonso) devant Olivier Peslier. Le jeune jockey d’André Fabre

compte maintenant trois victoires depuis le début du Carnival, ce qui le place

parmi les jockeys les plus performants, derrière Christophe Soumillon.