Les produits des gagnants d'“arc”

Autres informations / 16.02.2011

Les produits des gagnants d'“arc”

Quand

nous avons interrogé Laurent Benoît, le courtier a commenté les mariages de

Zarkava : « J'ai hâte de savoir à qui elle va maintenant être présentée.

J'espère qu'elle ne dérogera pas à la règle en allant à un étalon gagnant

d'“Arc” ! » Avant ce mâle de Sea the Stars, Zarkava a en effet donné une fille

de dalakhani, autre gagnant d'“Arc” 

également apprécié des éleveurs. Pour l'instant, tout le monde ignore a

quel étalon la championne de Son Altesse Aga Khan sera ensuite présentée, mais

la réponse sera connue dans les prochains jours. Comme Zarkava, d'autres

gagnantes du Prix de l'Arc de Triomphe ont été plusieurs fois mariées à des

mâles gagnants d'“Arc”. Dans un premier temps, l’on songe à Urban Sea, la mère

de Sea the Stars. Présentée à Lammtarra, elle a donné Melikah, gagnante des

Pretty Polly Stakes, deuxième des Irish Oaks et troisième des Oaks d'Epsom

(Grs1). Quelques décennies auparavant, dans les années 1940, Samos –gagnante de

l'“Arc” en 1935 – a donné trois produits issus de trois gagnants d'“Arc de

Triomphe”. L'un d'eux, par Djebel, a "percé" en gagnant le Prix Jean

Prat et les King George VI Stakes (Grs1). C'était Marveil. Les deux autres

produits de Samos par Mon Talisman et Djebel n'ont pas été aussi brillants. Le

premier est resté maiden et le deuxième n'a pas couru. Parmi les femelles

gagnantes de l'“Arc”, on peut également citer Nikellora qui a donné, en 1948,

Shahanshah, un mâle de Le Pacha, multiple placé de Stakes, ainsi que Maliza,

par Migoli, gagnant du Grand Prix de Compiègne en 1955. Enfin, on se rappelle

d'All Along, gagnante de l'“Arc” et de cinq Grs1 au total. Pour sa première

saillie, son éleveur avait choisi le champion Mill Reef, gagnant de l'“Arc”

aussi et tombeur du record du nombre de victoires de Gr1 consécutives en

s'illustrant à six reprises à ce niveau. Ensemble, ils ont donné un bon cheval,

Along All, gagnant du Prix des Chênes (Gr3) et du Prix Greffuhle (Gr2) et qui,

pour la petite histoire, était né l'année où son père est mort.

DE QUEL

ETALON ETAIT ISSU LE PREMIER PRODUIT D'AUTRES GRANDES JUMENTS DE L'HISTOIRE DES

COURSES ?

Quand on

évoque les juments ayant marqué l'histoire des courses, on pense inévitablement

à Dahlia (Vaguely Noble), gagnante de onze Grs1 et mère de nombreux bons chevaux.

Pour sa première saillie, son éleveur avait choisi Bold Forbes, gagnant du

Kentucky Derby et des Belmont Stakes (Grs1), deux des trois épreuves de la

Triple couronne américaine, en terminant troisième des Preakness Stakes (Gr1).

Ensemble, ils ont donné Balcones, vendu yearling à 700.000$ mais qui n'a gagné

qu'une course ensuite. Dans la liste, non-exhaustive, des juments ayant marqué

l'histoire des courses, il y a aussi Miesque (Nureyev), championne en course

avec dix victoires de Gr1 et "championne" au haras en donnant

notamment Kingmambo, East of the Moon ou encore Miesque's Son. Kingmambo était

d'ailleurs le premier produit de Miesque. Son père, "Mr P.", était

déjà reconnu comme l'un des étalons les plus influents du monde. Kingmambo est

ensuite devenu le père d'une autre grande championne des courses : Divine

Proportions. Elle-même est aujourd'hui une jeune poulinière. Son premier

produit, Eightfold Path par Giant's Causeway, a été élu JDG rising Star et a

gagné le Prix Eclipse (Gr3). Indian Skimmer, lauréate de cinq Grs1 dont le

"Diane", a aussi été présentée à Mr Prospector pour sa première

saillie. Mais ce produit s'est blessé et n'a jamais pu courir.