Michael jarvis arrete

Autres informations / 24.02.2011

Michael jarvis arrete

Vainqueur

du Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) 1989 avec Carroll House (Lord Gayle) et du

Prix du Jockey Club (Gr1) 2000 avec Holding Court (Hernando), l’entraîneur

britannique Michael Jarvis, âgé de 72 ans, a décidé de mettre un terme à sa

carrière pour des raisons de santé. « Je devrais rendre ma licence

prochainement, mais il y a encore quelques détails à régler, a expliqué Michael

Jarvis. Les raisons sont liées à ma santé. J’ai eu beaucoup de problèmes ces

derniers temps et elle s’est détériorée tout récemment. Je ne peux plus exercer

mon métier comme j’aimais le faire. » Ces dernières années, la santé de Michael

Jarvis a été mise à rude épreuve, il a été opéré du coeur et a lutté contre un

cancer de la prostate. Entraîneur classique par excellence, en plus des deux

grandes courses françaises, il a remporté les Oaks (Gr1) d’Epsom avec Eswarah

(Unfuwain) et les 1.000 Guinées (Gr1) de Newmarket avec Ameerat (Mark of

Esteem). Un grand nom des courses britanniques quitte la scène et devrait

laisser sa place à son assistant, Roger Varian. Son jockey, Philip Robinson, a

tenu à lui rendre hommage : « Sa grande force comme entraîneur est qu’il

comprenait très bien les chevaux. Il connaissait tous ses chevaux

individuellement sur le bout des doigts et en tirait toujours le meilleur. Il

traitait tous ses chevaux différemment et trouvait toujours ce dont chaque

cheval avait besoin. C’était ça son génie. » À propos de son successeur

annoncé, le jockey a ajouté : « Roger a été l’assistant de Michael Jarvis

pendant dix ans, ce que Michael lui a appris pendant tout ce temps n'est pas

quantifiable. Il a beaucoup acquis et c’est une fantastique opportunité pour

lui. » Michael Jarvis a remporté vingt des plus grandes courses plates

européennes, dont certaines à plusieurs reprises (triple vainqueur du Haydock

Sprint Cup), mais il quitte le métier sans avoir pu épingler une victoire dans

la plus belle course anglaise : le Derby d’Epsom (Gr1).