Une "riviera ouverte" sans les tenors du "defi

Autres informations / 13.02.2011

Une "riviera ouverte" sans les tenors du "defi

Quinzième et dernière étape du Défi du Galop, le Grand Prix

de la Riviera (L) n’a pas incité les chevaux ayant pris une part active à ce

challenge à y courir. Dès lors, cette épreuve perd un peu de son intérêt par

rapport au "Défi" auquel elle est rattachée. Cette Listed mettra

finalement aux prises, comme chaque année, des chevaux sortis des préparatoires

de Cagnes-sur-Mer. Nous sommes en meeting, et le Grand Prix de la Riviera est

l’un des points d’orgue de ces semaines de galop sur la Côte d’Azur qui

rythment l’hiver. Meilleure impression des préparatoires, Livandar (Fantastic

Light) devrait être le favori dimanche. Il a changé de braquet cet hiver et

trouve un bon engagement. En effet, il a remporté il y a quelques semaines

seulement le Prix Lyphard (L), à Deauville, et il ne rendra pas de poids pour

cette victoire.    

 

En début de meeting, Balajo (Kendor) a laissé une belle

impression en remportant le Prix du Docteur Gazagnaire (D). Son succès fut très

convaincant, car Balajo a gagné avec de la marge, alors qu’il rendait du poids

à ses rivaux. Juste après ce succès, son entraîneur, Marc Pimbonnet, nous avait

expliqué : « Balajo n’est pas facile à monter, mais il a un gros changement de

vitesse.

Après l’avoir "réclamé", j’ai choisi de le

rallonger, le faisant passer de 1.600 à 2.400m. Il a directement gagné le Grand

Prix de Divonne-les-Bains, par trois longueurs, et pour lui, il n’était plus

possible d’avoir une chance dans les gros handicaps par la suite. Maintenant

qu’il a gagné cette course, nous n’avons plus le choix. Il ira sur la

"Riviera" ». Les gagnants du Prix du Docteur Gazagnaire réussissent

bien dans la "Riviera". À Balajo de leur emboîter le pas.    

 

 

PHILIPPE VAN DE POËLE : « LA "RIVIERA" DANS UN

PREMIER TEMPS ET, POUR LA SUITE, ON VERRA »

Révélation de l’hiver, Livandar reste sur trois succès sur

la PSF, deux à Deauville et un à Cagnes-sur-Mer. Rallongé depuis qu’il est

arrivé chez Philippe Van de Poële, il se plaît bien sur les distances

avoisinant 2.000m. Dimanche, il sera certainement le favori de l’épreuve et son

entraîneur nous a expliqué : « Le cheval est resté à Cagnes-sur-Mer depuis sa

dernière sortie et il est resté bien. On attend de lui une confirmation

dimanche, ensuite, nous verrons. Cette Listed est une bonne opportunité pour

lui. Pour la suite de son programme, c’est un peu plus compliqué. Le challenge

"all-weather", qui avait été remporté par Billy Allen, n’existe plus.

Livandar va peut être se tourner vers le Défi du Galop, car ses origines

l’autorisent à tenir jusqu’à 2.400m. D’ailleurs, sa mère a produit plutôt des

chevaux de 2.000m. Il n’y a pas de raison qu’il n’aille pas sur le gazon, car

il ne faut pas oublier qu’il a terminé troisième de Listed à Chantilly sur

1.200m. Nous l’avons orienté sur la PSF, car cela s’y prêtait bien lorsqu’il

est arrivé chez moi. »

 

L’une des dernières de Tangaspeed

Lauréate en 2010 du Grand Prix du Conseil Général,

Tangaspeed (Vertical Speed) va disputer dimanche l’une des dernières courses de

sa carrière. Son entraîneur, Robert Laplanche, nous a appris samedi que «

Tangaspeed va rejoindre le haras au printemps. Sinon tout va bien la

concernant, et on verra dimanche ce qu’il va se passer… » Connue comme étant

une spécialiste du terrain lourd, Tangaspeed a déjà gagné sur la PSF de

Cagnes-sur-Mer. C’était en 2010, à l’occasion du Prix du Docteur Gazagnaire,

disputé sur cette distance de 2.000m. Auteure d’une bonne rentrée le 31

janvier, elle n’est pas incapable de brouiller les cartes, surtout si l’allure

est sélective.

 

Chopastair toujours là

À 10ans, le double gagnant de Gr3 Chopastair (Astair) a

montré qu’il avait toujours des moyens. Dimanche, il va participer à son

quatrième Grand Prix de la Riviera. Il y a déjà terminé dixième, troisième et

deuxième, son meilleur classement dans cette épreuve. Il fera une petite

rentrée et n’aura pas la partie facile. Mais c’est un cheval courageux et dur à

la lutte qui peut tout à fait obtenir un bon classement.

 

Belle Masquée venue par les Quintés

Comme Merlerault (Royal Academy), lauréat de cette course en

2007, Belle Masquée (Oratorio) vient de gagner un gros handicap. Elle l’a bien

gagné même car, face aux mâles, elle portait le top-weight avec 60 kilos. Elle

va participer à sa première Listed et détient une chance, car elle a prouvé

qu’elle faisait bien la distance et la PSF.

 

Bling, l'incertitude de la course

 À 3ans, Bling

(Kingsalsa) a montré des moyens sur la PSF, à Deauville notamment. Éloigné

plusieurs mois de la compétition à cause de problèmes de santé, il a fait sa

rentrée dans le Prix de Toulouse (D) remporté par Livandar, terminant sixième

sans être ridicule. Son degré de forme est difficile à situer, mais, s’il a

déjà retrouvé la plénitude de ses moyens, il a un tout premier rôle à jouer

dimanche.

 

PLUS DE POINTS POUR REPRESENTING, MAIS LE BONUS VA À YOUNG

TIGER

Beaucoup s’étonnent que Representing (Rahy) ne décroche pas

le bonus du Défi du Galop. En effet, il est éligible avec trois victoires dont

au moins une obtenue en fin de challenge et, avec 27,5 points, il devance Young

Tiger (Tiger Hill) au classement. Mais les points que l’on attribue aux chevaux

ne comptent pas. Ils servent à classer les entraîneurs qui, eux aussi,

bénéficient d’une prime. Ce qui donne l’avantage à Young Tiger par rapport à

Representing, c’est son nombre de places dans le challenge. Young Tiger a lui

aussi trois victoires mais, surtout, il compte une deuxième place et une

troisième place. Representing n’a qu’une deuxième place en plus de ses trois

succès. C’est pourquoi le bonus est décroché par Young Tiger, et seulement par

lui.