Winterwind crée la surprise

Autres informations / 21.02.2011

Winterwind crée la surprise

C’est

sous le blizzard que s’est disputé le Grand Prix, dimanche, à Saint-Moritz. La

tâche des concurrents comme du speaker ou des spectateurs était bien difficile.

À l’instar des éditions précédentes, le lauréat de l’épreuve préparatoire, en

l’occurrence Mascarpone (Monsun), n’a pu confirmer son entrée en matière en

terre grisonne, passant à côté lors de la "finale". Bon finisseur à

la quatrième place ce jour-là, Winterwind (Orpen), troisième l’an passé, s’est

montré le plus fort à la fin pour déborder Pont des Arts (Kingsalsa), toujours

aussi valeureux et qui s’était légèrement détaché à la sortie du tournant

final. « J’ai eu un parcours de rêve, mais le gagnant était le plus fort »,

concédait Frédéric Spanu aux balances. Passablement décrié ces deux dernières

années, car jugé vieillissant par maints observateurs, l’ex-quadruple Cravache

d’or allemande Georg Bocskai a donc signé son plus beau succès helvétique, pour

la plus grande joie de son épouse, Carmen, entraîneur du lauréat, et du

propriétaire, Markus Gräff, ancien cavalier amateur de haut vol. Troisième,

l’allemand Tarkheena Prince (Aldebaran), sur le podium du "Défi" 2010

à Avenches, a résisté d’un rien à la bonne fin de course du "Suter"

Barongo (Distant Music). Quant à Olivier Peslier, en selle sur Ziking

(Kingsalsa), il a admis « être déjà battu dans la ligne opposée ». Autre

concurrent très en vue, le tenant du titre, Rolling Home (Dashing Blade), n’a

jamais été dans le coup. Le président de France Galop, Édouard de Rothschild

était présent ce dimanche sur l’hippodrome de Saint-Moritz pour le Grand Prix.

Il a trouvé le spectacle « magnifique » et a souligné la « chance » pour les

turfistes de pouvoir voir le spectacle des courses sur neige diffusé en France

via Equidia.