Gold cup chase : gr1, steeple-chase, 5ans et plus, 5.200m : imperial commander avec beaucoup de fraicheur

Autres informations / 18.03.2011

Gold cup chase : gr1, steeple-chase, 5ans et plus, 5.200m : imperial commander avec beaucoup de fraicheur

Le

Cheltenham Gold Cup (Gr1) est la course que toute la Grande-Bretagne attend

puisqu'il s'agit de l’épreuve reine du Festival, le dernier Gr1 de ces quatre

jours de sport. D'ailleurs, cette course fait aussi rêver au-delà des

frontières de l’Angleterre… Impressionnant lauréat de l’édition 2010, le

champion de Nigel Twiston-Davies Imperial Commander (Flemensfirth) vient

défendre son titre pour s’inscrire définitivement comme le nouveau champion sur

les fences. L’année dernière, il a réussi l’exploit de dominer les deux

derniers lauréats de l’épreuve, Kauto Star 

(Village Star) et Denman (Presenting). Kauto Star avait chuté alors

qu’il était déjà nettement battu, tandis que Denman, en perte de vitesse depuis

quelques mois, s’était contenté d’une courageuse deuxième place. « Le cheval a

réalisé un bon travail la semaine dernière, a confié Nigel Twiston-Davies. On a

un plus de pression cette année, tout le monde nous attend. Imperial Commander

a prouvé son talent l’année dernière, mais il doit le confirmer cette année. »

L’année dernière, Imperial Commander avait couru deux fois durant l’automne

pour préparer le "Gold Cup", une première fois à Haydock, dans le

Lancashire Chase (Gr1), où il avait été devancé d’un nez par Kauto Star, puis

une seconde fois fin décembre à Kempton, où plusieurs fautes l’avaient mis hors

course. Cette année, Imperial Commander n’a couru qu’une seule fois, triomphant

dans le Lancashire Chase (Gr1). Il s’engage donc avec beaucoup plus de

fraîcheur que l’an passé, ce qui pourrait lui être très bénéfique. LONG RUN LE

NOUVEAU VENU

L’élève

de Marie-Christine Gabeur, Long Run (Cadoudal) apparaît comme le principal

opposant à Imperial Commander aux yeux des bookmakers. Présenté par Nicky

Henderson, Long Run participe pour la première fois au Gold Cup. Véritable

champion en France à 3 et 4ans, Long Run a quitté l’écurie de Guillaume Macaire

après son sacre dans le Prix Maurice Gillois (Gr1). Il s’est immédiatement

imposé dans un Gr1 à Kempton, puis un Gr2 à Warwick, avant d’être battu dans le

Royal & SunAlliance Chase (Gr1), après avoir fait plusieurs fautes

grossières. Pour son retour à la compétition, il a fait quelques fautes de

fraîcheur qui ont condamné ses chances de victoire, mais lors de sa dernière

sortie, il a survolé le King George VI Chase (Gr1), devançant Kauto Star de

près de vingt longueurs. Mais Long Run n’a encore jamais réussi à s’imposer à

Cheltenham. On peut alors penser que le parcours vallonné ne lui convient pas,

mais on espère qu’il va effacer les rares doutes qui pèsent sur sa candidature.

LES

NICHOLLS DANS UNE POSITION D’OUTSIDER

Paul

Nicholls a remporté le Cheltenham Gold Cup de 2007 à 2009, mieux encore, en

2009, il avait réussi l’exploit de placer quatre de ses pensionnaires parmi les

cinq premiers et avait trusté, un an plus tôt, les trois places sur le podium.

Cette année, le maître de l’obstacle anglais est à nouveau représenté par

quatre partants mais ils apparaissent, pour la plupart, un peu vieillissants.

C’est le cas des champions Kauto Star et Denman, qui sont tous les deux âgés de

11ans. Neptune Collonges (Dom Alco) a quant à lui un an de moins que les deux

champions et What a Friend (Alflora) se présente comme le plus jeune, âgé de

8ans tout de même. Si Denman et Kauto Star sont les deux meilleures chances de

Paul Nicholls, leur carrière est toutefois derrière eux. Ils ne sont plus les

champions qu’ils étaient, mais peuvent se rappeler à leur meilleur souvenir.

Ils bénéficient tous les deux d’une énorme cote de popularité et seront

vraisemblablement poussés par une bonne partie du public. Notons qu’en

triomphant dans cette épreuve, Paul Nicholls égalerait le record de victoires

de Tom Dreaper dans la catégorie entraîneur, avec cinq unités.

KEMPES

OU LA MENACE IRLANDAISE

L’Irlande

n’a plus gagné le Cheltenham Gold Cup depuis le sacre de War of Attrition

(Presenting) en 2006. Cette année, les chevaux entraînés en Irlande se

présentent une nouvelle fois dans la position d’outsiders, mais il faut

toutefois accorder du crédit à la candidature de Kempes (Intikhab), le protégé

de Willie Mullins. Bon cheval de haies, Kempes a changé de spécialité fin 2009.

Pas toujours très à l’aise sur les fences, il a toutefois gagné de façon très

convaincante dans le Hennessy Gold Cup (Gr1) de Leopardstown, il y a un mois.

Mais en steeple-chase, le niveau des courses en Irlande n’est pas équivalent à

celui qui est pratiqué en Angleterre. La marche est haute et il faudrait un

exploit de sa part pour qu’il vienne à s’imposer.