Les accomplissements du defi du galop

Autres informations / 03.03.2011

Les accomplissements du defi du galop

Samedi,

Young Tiger (Tiger Hill) a donné le coup d’envoi de la nouvelle saison du Défi

du galop. Au fil des ans, ce challenge devient de plus en plus suivi. Son

objectif initial, qui était de rehausser le rating des Listeds de province est

réussi, comme le montrent les chiffres :

LE

RATING DES EPREUVES

Le

rating est établi à partir des valeurs de fin d’année des quatre premiers.

Niveau requis pour une Listed : 100. Toutes les étapes sauf une ont le niveau

minimum requis pour une Listed. La moyenne du rating des quinze étapes est de

102,7.  Cinq étapes sur quinze atteignent

où sont très proche du niveau Gr3.

UN

PROJETS POUR 2011

Pour

avoir une meilleure visibilité et éviter les confusions, il pourrait être

proposé qu’en cas d’ex-æquo, les chevaux soient départagés pour l’obtention du

bonus propriétaire de 150.000€ par le classement par points. Notre avis : ce

serait en effet une bonne initiative. Fin 2010, la lutte entre Representing

(Rahy) et Young Tiger (Tiger Hill) était vive dans le Défi du galop.

Finalement, c’est Young Tiger qui l’a emporté, alors que Representing avait plus

de point que lui. Cela a créé la confusion, car beaucoup pensaient que c’était

le nombre de points qui départageaient les chevaux. Or, ce sont les victoires,

puis les places obtenues qui départagent les chevaux. Les points servent en

fait à départager les propriétaires. Peu clair dans le règlement, ce sujet

mérite d’être éclairci, voire modifié.

COMMENTAIRES

Toutes

les étapes du Défi du galop ont bien le niveau Listed à l’exception d’un faux

pas momentané, le Grand Prix de Nantes. Grâce au Défi du galop, et pour la

première fois de son histoire, le Grand Prix de Craon, qui était jusqu’à

présent une course A, est promu en 2011 au rang de Listed. Le niveau de

qualification requis pour le label Gr3 étant un rating de 105, il faut noter

que les Grand Prix de Bordeaux, Compiègne et Strasbourg ont atteint ce niveau,

Vichy et Baden-Baden ayant déjà cette référence. Il faut noter la forte

progression des ratings de Bordeaux, Compiègne et Strasbourg. Le classement

"entraîneur", qui consacre pour la deuxième année consécutive

François Rohaut, fait apparaître dans les dix premiers, cinq entraîneurs

étrangers. Ceci souligne le caractère vraiment européen du Défi du galop.  vainqueur de l’épreuve deux années

consécutive, Young Tiger a reçu 350.000 € de bonus. Soit la valeur d’un Gr1

(l’allocation du vainqueur du Grand Prix de Paris par exemple). Pour l’ensemble

de ses deux participations, victoires en courses, bonus et primes, Young Tiger

aura reçu près de 770.000 €.