Loïc malivet, un president "de terrain" pour le syndicat des eleveurs

Autres informations / 16.03.2011

Loïc malivet, un president "de terrain" pour le syndicat des eleveurs

Mardi,

en fin de matinée, Loïc Malivet a été facilement élu président du Syndicat des

éleveurs. Il succède à Bernard Ferrand, qui ne se représentait pas. Aujourd’hui

retraité, Loïc Malivet a notamment été chef d’entreprise dans le secteur du

transport. Depuis trois ans, il est président de l’Asselco (Éleveurs de

l’Ouest), dont il est membre depuis plus de vingt ans. Il se définit lui-même

comme un « homme de terrain et de convictions, qui connaît bien le quotidien

des éleveurs», ayant lui-même un petit haras en Loire-Atlantique. Dans son

discours au comité, il a tenu à remercier les 67 candidats : « Ils ont été

courageux car il n’est pas facile de se présenter lorsque l’on n’est pas

attaché à une région et que l’on n’est pas connu. (…) Nous avons aussi eu un

grand nombre de votants, notamment grâce à l’action de Jour de Galop. Cette

forte participation est une belle reconnaissance pour le Syndicat. (…) Le

soutien que j’ai reçu, avec 29 voix, est un autre message fort. Notre comité

est très représentatif aussi, même si l’on peut regretter qu’il n’y ait pas un jeune

ou deux de plus. » La ligne directrice du nouveau président : « Relever le défi

pour que tous les éleveurs puissent tirer profit de leur élevage. » Et sur la

méthode ? « Nous serons ouverts à toutes les idées, et pas seulement celles des

membres du comité. Tous les éleveurs qui le souhaitent seront les bienvenus

pour venir présenter leurs idées au comité. »

UN VOTE…

Loïc

Malivet était le seul candidat à la présidence. Le résultat du vote du comité a

été le suivant : 29 pour, 4 Contre et 3 Abstentions. Un fort signal de

cohésion. Tous les membres étaient présents, sauf Christian Bellot (Président

des Anglo-arabes, siégeant es qualité) qui avait donné son pouvoir au président

Ferrand. Président de l’Afac (Arabes de Course), Yves Plantin devait siéger es qualité

lui aussi, mais il a décidé, en accord avec son bureau, que l’Afac serait

durablement représentée au Syndicat par Axelle Nègre de Watrigant.

… UN

BUREAU…

Le

Bureau est constitué de :

Président

: Loïc Malivet

Vice-président

chargé de l’obstacle : Jean Biraben

Vice-président

chargé du plat et de l’international : Charles-Henri de Moussac

Secrétaire

général : Mathieu Daguzan-Garros

Trésorière

: Aliette Forien

Sont

également membres du Bureau : Christiane Head-Maarek, Georges Rimaud,

Jean-Hugues de Chevigny et Roger Simon. Ainsi que les présidents des

associations régionales : Bernard Ferrand (Centre-Est), Yves Frémiot

(Sud-Ouest) et Denis Bensussan (Sud-Est).

…ET CINQ

COMMISSIONS

Cinq

commissions ont été formées : sanitaire (sous la responsabilité de Tim

Richardson), Élevage – ventes,  primes,

programme plat et obstacle (Hubert Honoré), Technique – dont les relations avec

l’ifce et les autres institutions (Roger Simon), Jeunes éleveurs (Anthony

Baudouin, qui y sera entouré de jeunes éleveurs,  pas élus au comité) et Étalonniers (Pascal

Noue). Par ailleurs, Bernard Ferrand, en tant que conseiller du président de

France Galop, Édouard de Rothschild, assurera les relations avec la

société-mère du galop.