Ryanair chase gr1, steeple-chase, 5ans et plus, 4.200m : poquelin veut prendre sa revanche sur albertas run

Autres informations / 17.03.2011

Ryanair chase gr1, steeple-chase, 5ans et plus, 4.200m : poquelin veut prendre sa revanche sur albertas run

Depuis

2007 et la victoire de Taranis (Mansonnien), le Ryanair Chase (Gr1) a échappé

aux chevaux élevés en France. Pourtant, l’élevage français a toujours été très

bien représenté dans cette épreuve créée en 2005.  Cette année encore, quelques-uns des favoris

proviennent de nos prés, à l’image de Poquelin (Lahint), l’élève de Georges

Sandor et Éric Becq. Poquelin est même le favori des bookmakers, sans compter

que le protégé de Paul Nicholls arbore la même casaque que le champion Big

Buck’s (Cadoudal), celle de la famille Stewart, qui présente donc les deux

favoris des deux Grs1 du jour. Dans cette même épreuve, l’année dernière,

Poquelin avait pris la deuxième place derrière Albertas Run (Accordion), mais,

depuis, il a fait des progrès et reste sur un succès dans un Gr3 sur le même

parcours. A contrario, Albertas Run s’est montré très décevant depuis son

retour à la compétition, l’automne dernier, et a été arrêté lors de sa dernière

tentative. Poquelin a les cartes en main et semble plus compétitif que son

rival vieillissant, à moins qu’un troisième larron ne vienne régler la lutte.

LES

MEILLEURES CHANCES DE L’ÉLEVAGE FRANÇAIS

L’élève

d’Henri Malard, Kalahari King (Kahyasi), apparaît comme une bonne chance au

départ de l’épreuve, bien qu’il ait été nettement dominé lors de ses dernières

sorties. Mais Kalahari King a couru ses dernières courses sur des parcours de

vitesse et voit sa distance rallongée de plus de 1.000m. Le protégé de Ferdy

Murphy est un cheval de classe qui a toujours bien fait le Festival de

Cheltenham, troisième du Queen Mother Champion Chase (Gr1) l’année dernière, il

avait conclu au deuxième rang de l’Arkle Chase 

(Gr1) l’année précédente et quatrième du Supreme Novices’ Hurdle (Gr1)

en 2008. Il ne lui manque plus qu’un succès lors de la grande semaine de

Cheltenham pour que son palmarès soit complet.

VERBATIM

TONY

MCCOY, JOCKEY D’ALBERTAS RUN :

« Le

Ryanair Chase est une course très ouverte. Poquelin est le favori mais nous

l’avons battu l’année dernière. Il y a une raison de penser que dans cette

course, il peut jouer la "gagne", alors que dans le Gold Cup, le lot

aurait été bien plus compliqué. »