Trois grands vainqueurs dimanche :

Autres informations / 07.03.2011

Trois grands vainqueurs dimanche :

 

QUESTARABAD,

CHEVAL DU JOUR ET DE L’ANNÉE

Élu

cheval de l’année en obstacle par la revue Courses & Élevage, la JDG

Jumping star Questarabad  (Astarabad) a

parfaitement justifié ce titre en piste. Tenant du titre du Prix Juigné (Gr3) –

comme de celui de cheval de l’année en obstacle –,Questarabad a réussi à le

conserver. Avec une grande facilité, il s’est déjoué de ses adversaires, qui

semblaient courir une autre course, sans lui. 

Champion d’exception, Questarabad fait partie de ces chevaux rares dont

les contemporains doivent espérer une erreur pour pouvoir les battre. De plus

en plus impressionnant, Questarabad a appris avec le temps. Il est devenu très

"gérable" en course et rien ne s’oppose à ce qu’il roule sur tout ce

qu’il va courir à Auteuil durant ce premier semestre.

 

GOLDIKOVA

EST CHEVAL DE L’ANNÉE EN PLAT

Devancée

par les gagnants d’"Arc" Zarkava et Sea the Stars en 2008 et 2009

pour l’obtention du titre de cheval de l’année en plat Courses & Élevage,

la JDG rising star Goldikova (Anabaa) a – enfin –obtenu ce titre. Présents à

Auteuil ce dimanche, les frères Wertheimer ont reçu leur récompense accompagnés

de Freddy Head, entraîneur de la championne. De retour à l’entraînement depuis

une semaine, Goldikova continue de regarder vers l’avenir et tentera d’obtenir

ce titre – décerné par les journalistes hippiques – une nouvelle fois l’an

prochain. Plusieurs champions qui ont marqué l’année 2010 ont aussi été

récompensés dans leurs catégories, tels Workforce, Sarafina, Roderic O’Connor

ou Rubi Ball.

 

LES

SORTANTS DU COMITÉ DES ÉLEVEURS

L’élection

des trente membres du comité des éleveurs a très largement confirmé les

sortants (seuls cinq d’entre eux ont été battus). De ce fait, le comité qui se

réunira pour la première fois le 15 mars accueille peu de nouveaux éleveurs.

Seuls sept n’avaient jamais siégé au sein de cette assemblée: Christiane

Head-Maarek, Alain Régnier, Hubert Honoré, Pierric Rouxel, Michel de Gigou,

Edwige Le Métayer et Antonia Devin. La plupart de ceux qui avaient affiché une

ambition pour la présidence ont été battus. Et aucun des trois "jeunes

éleveurs" n’a été élu. Enfin, le taux de participation a, comme espéré,

été en augmentation,  avec 950 votes

exprimés, contre 800 en dernier lieu (+19%).