Uae derby (gr2) : un premier "derby" pour mickael barzalona associe a une pouliche qui bat les males

Autres informations / 26.03.2011

Uae derby (gr2) : un premier "derby" pour mickael barzalona associe a une pouliche qui bat les males

Déjà

gagnant des 2.000 Guinées de Meydan, Mickael Barzalona a gagné son deuxième

"classique" lors de ce meeting. Et c’est le plus beau, l’UAE Derby

(Gr2), qu’il a remporté à la lutte avec la pouliche Khawlah (Cape Cross). Cette

dernière réalise un tour de force, puisque, après avoir remporté les "Oaks"

de Meydan, elle bat les mâles dans le "Derby". Des mâles qui étaient

d’ailleurs aux abonnés absents. Pour preuve, Mike de Kock présentait un seul

mâle pour deux pouliches dans cette course. Vainqueur à cinq reprises de ce

Gr2,  l’entraîneur sud-africain a dû

laisser la gloire cette année à Saeed bin Suroor, qui a remporté là son

septième Derby des Émirats. Depuis sa création en 2000, cette épreuve est

revenue soit à Mike de Kock, soit à Saeed bin Suroor. Cette année n’a pas

dérogé à la règle. Logiquement, Lanfranco Dettori aurait dû monter Khawlah,

qu’il avait menée au succès dans les "Oaks". Mais, cette fois, comme

elle affrontait les mâles, elle ne devait porter que 52,5 kilos, ce qui est

trop peu pour le premier jockey de Godolphin. C’est donc Mickael Barzalona qui

a hérité de la monte de Khawlah, et il a su faire l’intérim avec un grand brio

et beaucoup de sang-froid. « La course ne s’est pas déroulée comme je

l’espérais, racontait le jockey français après la course. Je n’ai jamais pu

avoir de dos durant le parcours. Mais, finalement, Khawlah s’en est sortie sans

trop de problème. Elle est vraiment très courageuse. C’est un rêve de gagner

ici une telle course. » On notera que son pedigree est excellent, puisque sa

deuxième mère est Melikah (Lammtarra), fille d’Urban Sea (Miswaki). Son père

est Cape Cross (Green Desert), également père de Sea the Stars qui est donc un

proche parent de Khawlah. Le mâle qui a poussé Khawlah dans ses retranchements

dans la phase finale est européen. Il s’agit du pensionnaire d’Aidan O’Brien,

Master of Hounds (Kingmambo), dont les chances de bien faire étaient mitigées.

Finalement, il s’en est très bien sorti, lui qui a terminé à 2ans troisième du

Racing Post Trophy (Gr1). « Il a très bien couru, analysait Aidan O’Brien.

C’était sa première sortie de la saison, et Ryan Moore a trouvé qu’il avait

manqué un peu dans les cinquante derniers mètres. Il avait bien couru dans le

Racing Post Trophy et, lorsqu’il a tenté sa chance dans le Breeders’ Cup

Juvenile Turf, il était mal sorti des stalles et s’était retrouvé trop loin.

Aujourd’hui, il est bien sorti de sa stalle. Je pense qu’il devrait progresser

tout au long de l’année. » On pourrait peut-être voir Master of Hounds en

France, car il est engagé dans les grandes échéances à venir. Quant à

Christophe Soumillon, qui montait la favorite

Mahbooba

(Galileo), il se classe troisième. Battue par Khawlah dans les

"Oaks", Mahbooba est plus à l’aise sur le mile. Elle n’a pu accrocher

les deux premiers et obtient sa place sur le podium au courage. Enfin, le

champion sud-américain, Xin Xu Lin (Wondertross), acheté par Godolphin, a été

plutôt décevant. Vite devant, il allait facilement à l’entrée de la ligne

droite, avant de subitement s’éteindre.