Une reprise à enjeux multiples

Autres informations / 06.03.2011

Une reprise à enjeux multiples

 

AUTEUIL, Dimanche

Dimanche, l’hippodrome

d’Auteuil va ouvrir ses portes. Ce sera l’occasion, après le long meeting de

Vincennes, d’avoir un dimanche où le galop va tenir le haut de l’affiche à la

place du trot. Champion en obstacle le plus connu et médiatisé, la ? JDG?Jumping Star ? Questarabad (Astarabad) sera en

piste. Il reprend le chemin qui le mène vers la Grande Course de Haies

d’Auteuil (Gr1). Pour l’anecdote, on rappellera que c’est au cours de cette

réunion, en 2009, que Questarabad avait débuté à Auteuil. C’était à l’occasion

du Prix Rohan (L), épreuve dans laquelle, pour l'édition 2011, son compagnon

d’entraînement Amarak (War Chant) devrait être favori. En steeple, le Prix

Robert de Clermont-Tonnerre (Gr3) sera également une affiche à suivre avec deux

4ans qui affrontent le gagnant de Gr1 Oculi (Denham Red) sur la route menant au

"Grand Steeple".

Dimanche, c’est aussi une

journée décisive pour le Syndicat des éleveurs. Entre 9h et 10h du matin,

d’abord, les adhérents auront une ultime occasion de voter pour élire leur comité.

Les derniers bulletins seront recueillis par l’huissier du justice au salon

Kotkijet (3e étage). Puis, à partir de 10h30, le Syndicat tiendra son assemblée

générale annuelle au salon Ucello II (4e étage). D’habitude, celle-ci a lieu au

mois d’août ; mais, élection du comité oblige, la date de l’A.G. est avancée (les

habitués de la grande réunion d’août à Clairefontaine peuvent être rassurés :

une grand’messe de l’élevage aura tout de même lieu cet été, mais sous une

autre forme officielle que celle d’une A.G.).

 

À partir de 10h, l’huissier

et ses équipes procéderont au dépouillement des bulletins. Neuf cents votes par

correspondance auraient déjà été reçus – ce qui témoigne d’un taux de

participation en hausse de 15 % par rapport à la dernière élection !

Les résultats seront rendus

publics aux alentours de 14h30. Un horaire susceptible d’évoluer un peu en

fonction de la rapidité du dépouillement.

Egalement, dimanche, dans un

autre salon d‘Auteuil, se tiendra un conseil d’administration pour l’assemblé

des AQPS. Enfin, n’oublions pas de signaler que l’historien des courses, Guy

Thibault, dédicacera son nouveau livre, 70 ans de courses au galop, dans

l’enceinte des balances, et que seront aussi décerner les trophées pour les

chevaux de l'année Courses & Elevage en plat en et obstacle

 

Huit Française dans les

"Guinées" de Newmarket…

Sur les soixante-dix-neuf

pouliches engagées dans les 1.000 Guinées (Gr1) de

Newmarket, sept proviennent

des centres d’entraîne ment français. Ce chiffre passe à huit si l’on compte

Mixed intention (Elusive City), la pouliche entraînée par Fabrice Vermeulen en

Belgique. La hiérarchie chez les pouliches n’est pas définitivement installée.

C’est pourquoi les 1.000 Guinées regroupent plus d’engagements que l’épreuve des

mâles et surtout plus d’engagements étrangers. Christiane Head-Maarek, lauréate

de cette course l’année dernière avec special duty (Hennessy) est doublement

représentée. Elle a engagé la ? JdG?rising star ? exemplify (Dansili), qui n’est

autre que la sœur de Special Duty. Mais sa meilleure arme pourrait bien être

une autre ? JdG?rising star ?, Helléborine (Observatory), qui,

elle, est la propre sœur d’African rose. Deux autres étoiles ont été engagées

dans les 1.000 Guinées, la protégée de Robert Collet immortal Verse (Pivotal)

et celle de Freddy Head Moonlight Cloud (Invincible Spirit). Les trois autres

françaises engagées sont Mambia (Aldebaran), nova Hawk (Hawk Wing) et nova step

(Dubawi).

 

…et deux Mâles dans les 2.000

Guinées

Du côté des poulains, la

parité est déjà faite et plusieurs champions sont connus du grand public. On

pense notamment au crack Frankel (Galileo), qui fait peur à toute l’Europe

ainsi qu'aux Américains ambitionnant de courir dans des épreuves européennes, à

l’image de Pluck (More than Ready), qui pré fère la France ou l’Irlande. Sur

les cinquante-deux candidatures enre gistrées, les seules françaises sont

celles de broox (Xaar), pensionnaire d’Eoghan O’Neill, et de Manhaj (Medicean),

pensionnaire de John Hammond. Broox a remporté le Prix d’Arenberg (Gr3), s’est

classé deuxième du Prix Robert Papin (Gr2) et quatrième du Darley Prix Morny

(Gr1). Manhaj est lui invaincu en deux courses, mais n’a plus été revu depuis

le prix de Colleville (D), le 3 août 2010.