Earl of sefton stakes (gr3) : polytechnicien dans l'“exbury” anglais

Autres informations / 14.04.2011

Earl of sefton stakes (gr3) : polytechnicien dans l'“exbury” anglais

Lauréat

du Prix Exbury (Gr3) le 19 mars, Polytechnicien (Royal Academy) va tenter de

faire aussi bien dans l’équivalent anglais, les Earl of Sefton Stakes (Gr3),

une course que son entraîneur a enlevée en 2007 avec Manduro (Monsun), avant

que le champion ne remporte l’“Ispahan” (Gr1). Si "notre" Prix Exbury

mène logiquement au Prix d’Harcourt (Gr2) puis au "Ganay" (Gr1), les

Earl of Sefton Stakes conduisent quant à eux aux Jockey-Club Stakes (Gr2) puis

au Coronation Cup (Gr1). Cette course va permettre à l’entourage de

Polytechnicien d’affiner son programme, comme l’a expliqué Pierre-Yves Bureau.

Le cheval va en effet voyager pour la première fois, tout en découvrant un

parcours rectiligne. Mais, face à ces interrogations, une certitude : la

plupart des adversaires qui semblent, sur le papier, les plus dangereux pour le

"Wertheimer", effectuent leur rentrée.

ELUSIVE

PIMPERNEL, UNE RENTREE DE PRES D’UN AN

Elusive

Pimpernel (Elusive Quality), favori des "books" anglais, a montré qu’il

s’adaptait bien à la ligne droite de Newmarket, puisqu’il y a gagné les Craven

Stakes (Gr3) avant de terminer cinquième des 2.000 Guinées (Gr1) de Makfi

(Dubawi). Mais, pour une rentrée, c’est une vraie rentrée que va effectuer ce

pensionnaire de John Dunlop, car il n’a pas couru depuis cette tentative. Cela

remonte au 1er mai. Le poulain aurait dû disputer les Jockey-Club Stakes, mais

un léger contretemps l’a contraint de rester au box.  Bullet Train (Sadler’s Wells) n’est autre que

le grand frère du phénomène Frankel (Galileo), et son sparring-partner. Même

s’il reste dans l’ombre de son cadet le matin, il pourrait briller dans ce Gr3

que son entraîneur, Henry Cecil, a enlevé en 2008 avec Phoenix Tower (Chester

House). Il n’a pas été revu depuis sa cinquième et dernière place dans une

Listed à Goodwood sur 1.800 mètres.

STEELE

TANGO, EN PROVENANCE DE DUBAÏ

Steele

Tango (Okawango) a couru cet hiver, c’était à Dubaï, où il s’est d’ailleurs

imposé à deux reprises. Le cheval a passé tout l’hiver là-bas. Son entourage

espérait une invitation le jour du "World Cup", mais, à défaut, il

s'est rabattu sur ce Gr3, sur une piste que le cheval connaît bien pour y avoir

remporté les Darley Stakes (Gr3) en 2009. World Heritage (Kahyasi) est bien

connu en France, où il a débuté sa carrière sous la coupe de Pascal Bary, qui

en faisait son espoir pour le Grand Prix de Paris (Gr1) 2009. Nous lui avions

décerné une JDG Rising Star. Après une année 2010 décevante, le cheval a changé

de couleurs et d’entraînement. Il courra d’ailleurs pour la première fois pour

l’entraînement de Robert Eddery. En revanche, le frère de Zambezi Sun s’est

déjà bien comporté en ligne droite, en prenant notamment la deuxième place du

Prix Eugène Adam (Gr2).