Epic love, une rentree au parfum classique

Autres informations / 13.04.2011

Epic love, une rentree au parfum classique

Epic

Love (Dansili) n’a pas eu le meilleur des parcours dans le Prix Vamos (F),

mardi, à Saint-Cloud,  mais la pouliche a

pourtant fait la différence en quelques foulées, surclassant le lot. Elle était

d’une classe, sinon deux, supérieures à ses rivales du jour. Stéphane Pasquier

ne tarissait d’ailleurs pas d’éloges sur cette pensionnaire de Pascal Bary, qui

a débuté sa carrière sous la coupe de Richard Gibson : « Elle a toujours très

bien travaillé le matin. Ce qu’elle fait pour sa rentrée, c’est très bien.

Comme elle peut avoir tendance à être tendue, j’ai préféré la laisser en

épaisseur. Il est certain qu’elle a la qualité pour monter les échelons. » Pour

l’entraînement de Richard Gibson, Epic Love avait bien débuté à Longchamp, dans

le Prix de la Chapelle (F). Désormais, elle est entraînée par Pascal Bary qui

disait : « Comme elle n’a gagné qu’une "F", son programme est très

ouvert. Cela peut aller d’une Listed à un Groupe, mais en effet, elle fait

partie de mes espoirs classiques. »

UNE

PETITE-FILLE D’UNE GAGNANTE DU "PSYCHE"

Epic

Love a été élevée par Round Hill Stud. C’est une fille de Leopard Hunt

(Diesis), qui s’est classée troisième d’une Listed sur les 1.400 mètres de

Sandown. Alcando (Alzao), sa deuxième mère, a débuté sa carrière outre-Manche,

gagnant sa Listed à 2ans avant de gagner le Prix de Psyché (Gr3) à Deauville.

Elle a fini sa carrière aux États-Unis, où elle a réussi à triompher dans une

Listed. Outre Leopard Hunt, elle a produit Capistrano Day (Diesis), gagnant du

Prix de Saint-Cyr (L).