Grande course de haies d’auteuil : les cartes sont redistribuees par christopher galmiche

Autres informations / 27.04.2011

Grande course de haies d’auteuil : les cartes sont redistribuees par christopher galmiche

Questarabad

est blessé. L’absence du champion le 18 juin pourrait attirer de nouveaux

postulants au départ de la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1). Nous nous

sommes livrés à un petit jeu pour deviner quels chevaux pourraient participer

au championnat des hurdlers.

 

LES

VRAIS SPECIALISTES DES BALAIS

BEL LA

VIE : EN HAUSSE

Le pour

: meilleur 4ans sur les haies, il a remporté le Prix Renaud du Vivier (Gr1) l’an

passé et a attaqué son année de 5ans sur le steeple, discipline dans laquelle

il a trouvé des engagements plus simples. Il est d’ailleurs invaincu en trois

sorties dans cette discipline. La présence de Questarabad faisait hésiter son

entourage à l’engager d’emblée dans les Groupes pour chevaux d’âge sur les

haies. Sans le champion des époux Polani, il devient un favori solide pour la

Grande Course de Haies.

Le

contre : il n’a jamais affronté ses aînés sur les haies et n’a que 5ans.

 

RHIALCO

: EN HAUSSE

Le pour

: le cheval de Pierre Coveliers a rapidement montré de la qualité et il

mériterait de remporter un succès de prestige. À 6ans, il est en pleine force

de l’âge et n’a jamais paru aussi fort. L’absence de Questarabad pourrait être

l’occasion pour le pensionnaire d’Emmanuel Clayeux de signer un premier succès

de Gr1.

Le

contre : allant, il dirige souvent les débats et la distance de 5.100m est un

point d’interrogation. Il est très gaucher et risque de finir tout seul en

pleine piste.

 

LINE

SALSA : EN HAUSSE

Le pour

: lauréate de six courses et placée à six reprises en quatorze courses, Line

Salsa (Kingsalsa) est une jument économisée qui a déjà réussi de belles choses

sur les haies et, pour une place, sa candidature est jouable.

Le

contre : elle n’a jamais pris part à un Groupe sur les haies.

 

BAAN RIM

PA : EN HAUSSE

Le pour

: comme tous les produits de l’étalon du Haras d’Ulzama, Dyhim Diamond (Night

Shift), il s’améliore en vieillissant. C’est l’un des enseignements de sa

victoire dans le "Léon Rambaud". À 4ans, il a tracé des parcours

"école" face à l’élite de sa promotion. « Le cheval a beaucoup forci.

Il devient un vrai cheval d'obstacle et il est beaucoup plus "cool"

qu'avant », a déclaré son entraîneur, Didier Prod’homme. Dans son comportement

comme dans ses performances, il devient à même de remporter un Gr1.

Le

contre : il n’a que 5ans et la distance de 5.100m peut paraître un peu longue.

 

ROI DU

VAL : EN HAUSSE

Le pour

: vainqueur du Prix Hypothèse (Gr3), Roi du Val (Astarabad) est aussi bon en haies

qu’en steeple. Il compte d’ailleurs cinq victoires sur les haies d’Auteuil.

Doté d’une superbe pointe de vitesse, il peut causer la surprise le 18 juin. Il

a battu Questarabad à la régulière dans le Prix Hypothèse (Gr3).

Le

contre : il a échoué pour son seul essai sur plus de 4.700m.

 

MANDALI

: EN HAUSSE

Le pour

: Tenant du titre, il a effectué une très bonne rentrée en finissant troisième

du Prix de la Porte de Madrid (L) pour sa semi-rentrée en plat. Il peut tout à

fait continuer en plat tout comme défendre son titre à Auteuil. L’an dernier,

le génie tactique de Christophe Soumillon lui avait permis de surprendre tous

ses rivaux pour l’emporter. Cette fois, le jockey belge ne sera pas de la

partie, mais Mandali peut très bien réaliser le doublé.

Le

contre : n’a pas couru à Auteuil depuis sa victoire dans la Grande Course de

Haies d’Auteuil (Gr1).

 

N’OUBLIE

JAMAIS : EN BAISSE

Le pour

: elle a déjà réalisé de belles performances comme sa troisième place dans le

Prix Juigné (Gr3).

Le

contre : en vieillissant, elle semble moins percutante en terrain très souple

qu’en terrain collant.

 

OEIL DU

MAITRE : EN BAISSE

Le pour

: il a remporté la Grande Course de Haies d’Auteuil en 2008.

Le

contre : il est devenu moins performant en prenant de l’âge.

 

LES

CRACKS DU STEEPLE

REMEMBER

ROSE : INCERTAIN

Le pour

: auteur d’une probante rentrée sur les balais du Prix Jean Granel (L, 3e), il

devrait disputer le Prix Ingré (Gr3) puis le Gras Savoye Grand Steeple-Chase de

Paris  (Gr1). Trois courses durant le

printemps, c’est suffisant pour espérer courir le Gr1 sur les haies si le

cheval d’Ersnt Iten récupère bien de ses efforts. D’ailleurs, Jean-Paul

Gallorini n’avait pas hésité à tenter le pari avec Kotkijet (Cadoudal),

vainqueur du "Grand Steeple" en 2004 puis troisième de la Grande

Course de Haies, dominé par Rule Supreme (Supreme Leader) et Great Love (Great

Palm).

Le

contre : il n’a encore jamais couru de Groupe sur les haies.

 

MID

DANCER : EN HAUSSE

Le pour

: polyvalent, il a remporté la Grande Course de Haies en 2006, à l’âge de 5ans,

avant de remporter le "Grand Steeple" et le Prix La Haye Jousselin

(Gr1) en 2007. Désormais âgé de 10ans, le protégé de Christophe Aubert est

toujours aussi performant, comme le prouve sa "musique".

Le

contre : courir le "Grand Steeple" et la Grande Course de Haies à son

âge, la même année, n’est pas une tâche évidente.

 

PIBRAC :

INCERTAIN

Le pour

: plutôt vu en steeple, ce cheval bouillant est aussi en mesure de disputer la

Grande Course de Haies, d’autant qu’il compte plusieurs bonnes performances sur

les balais comme son succès écrasant dans la Grande Course de Haies de Cagnes

(L) 2010.

Le

contre : sa façon de courir peut le trahir sur les longues distances.

 

LES

ETRANGERS SUR LES TRACES DE RULE SUPREME

ZANIR :

EN HAUSSE

Le pour

: vainqueur d’une course à conditions et troisième du Prix Léon Rambaud, il

s’est rapidement adapté à Auteuil. Dans son cas, ce sont les bonnes allocations

proposées par France Galop qui l’ont incité à venir en France. Il devrait être

en lice dans le Prix La Barka et, après trois parcours à Auteuil, il pourrait

très bien suivre les traces de Rule Supreme, dernier vainqueur du Gr1 à être

entraîné à l’étranger.

Le

contre : il court depuis le mois de janvier et il lui sera peu aisé de tenir au

même rythme jusqu’en juin.

 

QUEVEGA

: INCERTAIN

Le pour

: elle a impressionné en enlevant pour la troisième fois le David Nicholson

Mares’ Hurdle (Gr2) à Cheltenham. Troisième du Prix Alain du Breil (Gr1) 2008,

elle rentre tout à fait dans le profil d’un lauréat de Grande Course de Haies.

Le

contre : sa dernière sortie à Auteuil est un échec puisqu’elle a terminé

neuvième du Prix La Barka (Gr2)  2009.